Share

Il y a quelques temps, Tetra, un joueur de Singapour, a eu l’occasion d’interviewer Gama et Choco, deux joueurs mais aussi organisateurs de tournois sur Street Fighter IV. Une interview intéressante qui a été menée à l’occasion de la venue d’une équipe de Singapour au Japon. Vous pouvez retrouver la retranscription originale en anglais sur le blog de Tetra et une retranscription en japonais sur ce blog. Et pour la version française, c’est sur Gentle Geek que ça se passe !

Quelques précisions à propos de Gama : son pseudonyme complet est Gama no Abura et il est connu pour organiser des tournois tels que le Nagoya Street Battle (NSB) et le Gods Garden.


Quelques mots à propos de Choco : une joueuse japonaise qui s’est fait connaître en battant Mago, un joueur qui était, à ce moment-là, numéro 1 au classement BP (battle points) au Japon avec Sagat. Une vidéo de ce match est disponible en cliquant ici. Elle organise également la « Choco Cup » au Gamersky Arcade et c’est aussi la première joueuse à remporter le tournoi féminin du Gods Garden.

Tetra : Quand avez-vous commencé Street Fighter IV ?

Gama : J’ai commencé quand le jeu était disponible en borne d’arcade, en Juillet 2008.

Choco : J’ai commencé en Octobre 2008.

Tetra : Vous vous souvenez même du mois.

Gama : Choco a commencé les jeux de combat avec SFIV. J’ai commencé il y a environ 20 ans de cela.

Tetra : J’ai commencé les jeux de combat avec Virtua Fighter. Il y a environ 20 ans aussi comme Gama.

Choco : Vous avez tous les deux une longue histoire dans les jeux de combat !

Gama : L’âge de Choco = l’histoire de Tetra ou mon histoire dans les jeux de combat.

Tetra : Nous sommes vraiment vieux maintenant !

Choco : Hahaha, c’est vrai.

Tetra : Pourquoi avoir commencé SFIV ?

Choco : Je trouvais cela intéressant de s’opposer à d’autres joueurs et en même temps, je discutais et j’apprenais à connaître des gens tous différents les uns des autres. Je ne t’aurais pas rencontré par exemple si je ne jouais pas à SFIV.

Gama : J’aime jouer en salle d’arcade avec beaucoup de gens réunis au même endroit. Je pense que les jeux de combat auraient pu disparaître si SFIV n’avait pas été aussi populaire. C’est pourquoi j’ai commencé à organiser le NSB (Nagoya Street Battle) pour préserver cet intérêt pour le genre.

Choco : J’aime les jeux depuis longtemps et j’étais intéressée par les jeux de combat. Je n’y jouais pas du tout car je pensais que ce serait trop compliqué pour moi. C’était intéressant de simplement regarder !

Tetra : SFIV est un jeu plutôt difficile à mon avis. Mais Choco connait de très bons enchainements !

Gama : C’est faux !

Tetra : Je me base sur les vidéos que j’ai vu.

Choco : Je n’ai commencé les jeux de combat qu’avec SFIV mais j’en suis capable. Donc je pense que ce n’est pas SI difficile que ça !

Tetra : De nombreux joueurs à l’étranger pensent que Choco est une grande championne bien classée en tant que joueuse de Blanka, ce n’est pas vrai ?

Gama : En effet, elle ne pourrait pas atteindre ce niveau même en 100 ans.

Choco : Gama !! Mais ce qu’il dit est vrai.

Tetra : Combien de temps par semaine passez-vous à jouer à SF IV ?

Gama : Au début, je jouais environ 30 heures par semaine.

Choco : Je jouais 10 heures en 2 jours chaque semaine.

Tetra : 30 heures ! C’est plutôt énorme!

Gama : Maintenant, c’est plutôt 1 ou 2 heures par semaines.

Choco : Avant, je jouais aussi 5 heures environ tous les jours !

Tetra : Vous aimez vraiment SFIV. Comment avez-vous choisi votre personnage principal ?

Gama : Je joue « Dictator » depuis SF II ( note : Dictator : Vega (version japonaise) / Bison (version occidentale))

Choco : Blanka est mignon !

Tetra : Blanka mignon ?

Choco : MIGNON !

Gama : Répète le encore fois.

Choco : Gama !!!

Tetra : Ce serait plutôt Chun-Li qu’on pourrait qualifier de mignonne ? A Singapour, nous avons une joueuse qui utilise Chun-Li.

Choco : Oui, les joueuses préfèrent plutôt choisir des personnages féminins. Il faut croire que je ne suis pas dans la norme.

Tetra : En tant que joueuse, est-il plus difficile d’apprendre à jouer à SF IV ?

Choco : Au début, le plus dur à apprendre, ce sont les commandes du jeu. A mon avis, c’est la chose la plus dur à apprendre au départ car même faire un Shoryuken était difficile !

Tetra : Shoryuken ? Tu utilisais Ryu ?

Choco : Juste une fois, le jour où j’ai commencé à jouer à SFIV.

Tetra : Je vois. Blanka est personnage « à charge » donc c’était peut-être moins difficile d’apprendre les commandes de Blanka ?

Choco : Non, il y a quand même des difficultés. Parfois, je fais c + PPP (Crouch (accroupi)+ Poing fort + Poing moyen + Poing faible) au lieu de l’ultra.

Gama : L’ultra de mon dictateur fini parfois en téléportation. Ce genre d’erreur est fatale contre Daigo.

Tetra : C’était durant les matches amicaux du NSB ?

Gama : Non, c’était entre Septembre et Octobre de l’année dernière, quand Daigo était venu au NSB.

Tetra : Choco vient tout juste de commencer les jeux de combat. En tant que débutante, comment es-tu devenue meilleure ?

Gama : Momochi ? Pardon, Choco n’a pas encore parlé.

Choco : Momochi ne m’a pas vraiment appris à jouer. Il me disait « c’est trop tôt pour toi, tu dois d’abord t’entraîner pour les enchainements ». (note : Momochi fait partie des meilleurs joueurs classés au niveau national au Japon et c’est également le petit ami de Choco)

Tetra : Momochi n’est pas très utile en tant que professeur.

Choco : Quand je joue, j’essaie toujours de me demander comment je peux devenir plus forte, je garde en tête ce que je dois apprendre à faire pour m’améliorer. Je suis devenue plus forte à SFIV parce que différentes personnes m’ont enseignées des choses. M’entrainer sur console m’a aussi aidée je pense.

Tetra : Choco, connais-tu les « frame data » ?

Choco : Je m’en souviens juste un peu.

Gama : Il n’est pas nécessaire d’en savoir beaucoup sur les « frame data » de Blanka pour le jouer. J’ai dû en mémoriser une bonne partie car j’étais commentateur pour le NSB et le Godsgarden.

Tetra : Je vois, donc ce sont pour les commentaires ?

Gama : Oui, c’est utile quand je dois commenter. Au Japon, les meilleurs joueurs ont une connaissance approfondie sur les « frame data » et les techniques. Je dois discuter avec eux pour pouvoir être efficace dans mes commentaires et c’est plutôt difficile.

Tetra : Comment avez-vous choisi vos pseudonymes ?

Choco : Mon lapin s’appelle aussi Choco.

Gama : C’est le symbole de la préfecture locale (Ibaraki). Gama signifie « grenouille ». J’aime les grenouilles donc j’ai fini par l’utiliser en pseudonyme.

Tetra : Allez-vous changer de personnage principal pour Super Street Fighter IV ?

Gama : Je n’ai pas de console chez moi. Mais si je devais y jouer, j’utiliserai sans doute Ibuki et mes personnages secondaires seraient dictateur, Guy et Guile.

Choco : Je veux essayer Guy, Deejay et Makoto ! Mais mon personnage principal restera Blanka ! J’adore Blanka !

Tetra : Ce n’est pas fatigant d’organiser un tournois chaque semaine ?

Choco : Mes tournois sont juste de petits tournois, donc ce n’est pas très fatigant, surtout avec des joueurs comme Gama qui m’aident. Faire le NSB chaque semaine, en revanche, ce serait à 100% impossible pour moi ! Je me demande si Gama ne va pas finir par mourir de fatigue avec ça !

Gama : Maintenir le NSB chaque semaine est assez fatigant haha.

Tetra : Oui… même à Singapour, les organisateurs sont fatigués.

Gama : Il est difficile de maintenir un tournoi avec beaucoup de participants (note: Gama gère environ 120 participants). Dans le tournoi national de Capcom cette année, les joueurs du NSB parviennent facilement à se classer dans le top. Des joueurs comme Momochi ou Eita sont aussi invités dans des tournois à l’étranger. Pour ma part, je rencontre toute sorte de joueurs. Cela nous pousse à continuer d’organiser des tournois.

Tetra : Comment trouvez-vous des commentateurs pour vos tournois ?

Gama : Nous nous connaissons avec SFIV. Le Japon est un pays relativement petit, ce n’est pas difficile de trouver des commentateurs.

Tetra : Sont-il volontaires ?

Gama : Oui, tout le monde adorent les jeux, cela ne nous a pas pris beaucoup de temps pour trouver des commentateurs.

Terra : Que pensez-vous de l’idée de tournois pour consoles de jeu ?

Choco : J’aime le « Wai Wai » que tout le monde entonne lorsque le match est en cours. (note : wai wai fait référence au fait que les gens s’unissent d’une même voix pour encourager quelqu’un de différentes façons). Je suis devenu organisatrice de tournois parce que je voulais retrouver aussi cette atmosphère dans les salles d’arcade. Mais les version arcades et consoles sont un peu différentes.

Tetra : Le timing par exemple ?

Choco : Oui, oui. On doit prendre en compte les différences que cela impliquent entre organiser un tournoi sur consoles et un tournoi en arcade. Mais s’amuser c’est la priorité ! Organiser un petit tournoi sur consoles est quelque chose que j’aimerai essayer !

Tetra : Oui, s’amuser, c’est vraiment l’essentiel.

Choco : Oui ! Au lieu de décider qui est le meilleur dans un tournoi très sérieux, c’est beaucoup plus amusant d’avoir tout le monde qui encourage les joueurs durant les matches du tournoi ! Peut-être que nous pourrons avoir la même ambiance avec des tournois sur consoles !

Tetra : Je suis complètement d’accord ! Depuis que SSFIV a été annoncé pour une sortie sur console dans un premier temps, il est nécessaire d’avoir plus de tournois sur console, non ? Les tournois sur consoles demandent beaucoup plus de moyens pour être organisés cependant.

Choco : Oui, c’est vrai ! Les tournois comme le Godsgarden auront besoin de beaucoup de PS3 / Xbox 360 et de moniteurs.

Tetra : Louer un endroit peut coûter beaucoup d’argent. Même si on organise ça chez soi, ces personnes qu’on ne connaît pas forcément ne viendraient pas. Qu’en penses-tu Gama ?

Gama : Le coût de location d’un endroit pour organiser ce type d’évènement est le principal frein. Les joueurs peuvent jouer quand ils veulent avec des gens qu’ils ne connaissent pas avec le jeu en ligne. La façon dont les gens se familiarise entre eux est différente entre les joueurs sur console et ceux qui jouent en salle d’arcade. Si c’est un tournoi sur consoles, quel intérêt peut-on y trouver ? Si c’est un tournoi en salle d’arcade, quel intérêt peut-on y trouver ? Nous devons déterminer ces valeurs et les utiliser pleinement.

Tetra : Oui, c’est très difficile de mettre en place des tournois sur consoles même si on le veut.

Gama : Oui, je serai vraiment ravi d’organiser ce type de tournoi aussi. Mais je ne sais pas vraiment comment m’y prendre étant donné les contraintes que cela impose comme trouver un endroit au Japon pour accueillir le tournoi.

Tetra : Il y a beaucoup de joueurs sur console. Quel est selon vous le meilleur moyen d’amener ces joueurs à jouer en arcade ?

Choco : Je laisse cette question à Gama ! C’est une question trop difficile pour moi.

Tetra : Choco s’enfuit !

Gama : Oui, c’est une question difficile.

Choco : « Back step rolling escape ! »

Tetra : Mes amis voulaient avoir votre avis car c’est ce qui se passe à Singapour.

Choco : Ah… je réfléchirai à la question.

Gama : Tout d’abord, il est important de connaître la différence entre le Japon et Singapour en terme d’environnement de jeu. Le Japon connait ce problème qui est que de nombreux joueurs très forts se réunissent en salle d’arcade tandis que les joueurs sur consoles cherchent à systématiquement les éviter. Qu’en est-il à Singapour ?

Tetra : C’est à peu près la même chose ici. Les joueurs évitent les salles d’arcade.

Gama : Si c’est le cas, il faut organiser des événement pour les joueurs de même niveau. Au japon, il y a des tournois en équipe. Il y a aussi des tournois où nous mettons ensemble des joueurs qui ne se connaissent pas forcément.

Tetra : Des équipes aléatoires ?

Gama : C’est cela. Pour captiver l’intérêt des joueurs sur consoles, nous avons aussi commencé à retransmettre en streaming des tournois qui se déroulent en salle d’arcade. « Les tournois se passent en salle d’arcade » n’est pas le message que nous voulons transmettre. « Les tournois en arcade sont tellement plus amusant avec tout le monde réunis » est le message que nous voulons communiquer à tous.

Choco : Au lieu de tournois, s’amuser à réunir les gens à la maison peut être encore mieux ! Les joueurs peuvent discuter en s’amusant et en mangeant ! Les joueurs plus forts peuvent aider et apprendre des choses aux joueurs moins fort et ça peut même devenir une session d’entraînement ! « Comment battre ce personnage ? » par exemple. Le problème, c’est comment convaincre ces joueurs de se réunir à la maison ?

Tetra : Que pensez-vous de la communauté de joueurs au Japon ?

Choco : Je pense que c’est une bonne communauté ! Que l’on soit fort ou faible, ce n’est pas important. Tout le monde apprend à se connaître et devient amis !

Tetra : Je me posais la question car lorsque je me rend dans les salles d’arcade japonaises, la plupart des joueurs semblent très sérieux. Ils ne parlent pas beaucoup entre eux. Eita est différent cependant, il est comme la plupart des joueurs de Singapour et parle beaucoup. Est-ce que c’est souvent comme cela ?

Choco : Ce n’est pas vrai ! A Nagoya, au Gamesky Arcade, tous les joueurs parlent en jouant et ils parlent très forts aussi ! Les joueurs qui viennent pour la première fois ne parlent pas du tout. C’est pourquoi je vais toujours leur parler en premier ! Et ces joueurs finissent par beaucoup parler. En faisant cela, plus de joueurs iront en salle d’arcade.

Gama : On trouve des gens vraiment biens en prenant l’initiative d’aller leurs parler. La plupart des japonais sont des gens très timides.

Tetra : Comment initier une personne à SFIV alors qu’elle n’a jamais joué à un jeu de combat ?

Gama : Question difficile.

Choco : Oui, c’est une question difficile. Je pense qu’en faisant des choses comme leur montrer des matches… ou en tout cas, leur montrer des images, des vidéos et des endroits pour jouer au jeu. « Le jeu est fun », ce n’est pas le principal argument. « C’est un jeu où tout le monde peut jouer et s’amuser ensemble », ce serait le message que j’essaierai de transmettre.

Gama : Je suis du même avis que Choco.

Tetra : Y’a-t-il une chance de voir les meilleurs joueurs japonais venir à Singapour un jour ? Sans les inviter ?

Gama : Les chances sont faibles.

Choco : Je suis aussi du même avis, même s’il existe toujours une possibilité. C’est difficile parce qu’il faut beaucoup d’argent pour voyager à l’étranger.

Tetra : Et si c’est une invitation et un voyage sponsorisé ?

Gama : S’il y a un endroit où rester et que le billet d’avion est payé, ça ne devrait pas être un problème.

Choco : Si c’est le cas, je serais heureuse de venir !

Gama : Si vous invité des gens comme Eita, Mago, Tokido, Kindevu, etc…

Choco : Momochi serait vraiment content de venir, il n’a rien à faire en ce moment !

Tetra : Enfin dernière question pour Choco : en tant que joueuse, qu’as-tu pensé la première fois que tu as entendu parler d’une équipe de Singapour arrivant au Japon ?

Choco : Tout d’abord, j’étais contente de savoir qu’il y a des gens qui jouent à Street Fighter IV même à Singapour. Je veux être amie avec eux !

Tetra : Je suppose que ton vœu ne s’est pas vraiment réalisé car tu n’es devenu amie qu’avec moi.

Choco : La barrière de la langue est difficile à franchir mais je me souviens du visage de chacun des membres de l’équipe !

Tetra : Tout le monde sera content de le savoir !

Share
arcade choco gama Jeux Vidéo street fighter tournois
L'auteur

Non.

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: Gown Town Invasion » Blog Archive » Quick scan of the net – gama 25 Juil, 2010

    […] http://www.gentlegeek.net/interview-de-choco-et-gama-1114Gama : J’aime jouer en salle d’arcade avec beaucoup de gens réunis au même endroit. Je pense que les jeux de combat auraient pu disparaître si SFIV n’avait pas été aussi populaire. C’est pourquoi j’ai commencé à organiser le NSB (Nagoya … […]

  2. Pingback: Tweets that mention [Interview] Choco et Gama, pro gamers japonais -- Topsy.com 25 Juil, 2010

    […] This post was mentioned on Twitter by Yanavuth Suos, GentleGeek. GentleGeek said: Actu: [Interview] Choco et Gama, pro gamers japonais http://bit.ly/blzjjh […]

Laisser un commentaire.