Share

Il fait froid à Gérardmer, très froid. Le ciel s’assombrit et de grands flocons se posent délicatement sur le sol pour couvrir peu à peu la ville de son atmosphère la plus glaciale et la plus hostile.

C’est ainsi que débute la 18ème édition du festival international du film fantastique qui ouvre ses portes sur un nouveau thème : Schizophrénie, Paranoïa, Claustrophobie et autres petites joies de l’existence. Un voyage aux tréfonds de l’âme dont les peurs plus insidieuses émergent… du moins l’espère-t-on!

GentleGeek vous invite donc à suivre le Fantastic’Arts au quotidien! Ses films, ses événements, ses surprises, ses déceptions… On brassera l’ensemble de la manifestation sous forme de petit guide du voyageur! Amis geeks, tenez-vous prêts, cette excursion ne sera pas de tout repos!

Ce mercredi 26 janvier 2011 annonce donc le lancement des festivités. Il est 19H00, tout le gratin de la profession s’attroupe devant la salle où se déroulera la cérémonie d’ouverture qui verra ses invités d’honneur fouler l’estrade d’une salle de conférence accommodée en une salle de cinéma pour l’occasion. Dario Argento, icône vivante du Giallo, est le président du jury longs-métrages.

Dario Argento épaulé des autres membres du jury 2011 (photo prise par Joël ALEXANDRE, publiée dans le quotidien Vosges Matin du 27-01-11)

Dans le principe, pour assister à cette introduction en grande pompe, il est indispensable de se munir d’une invitation généralement délivrée aux gens du métier, à la presse etc. Curieusement, il semblerait que la distribution ait été limitée. Ainsi, par manque de chance, la minute people est remise à demain et pour l’heure, c’est avec une séance de rattrapage, que l’on a pu découvrir le film qui fit office d’ouverture : Devil.

La séance de 22H00 succède à celle de 19H00, le film est projeté au même endroit à L’espace Lac. A l’entrée, des hôtesses remettent des coupons dont chaque angle est prédécoupé, sur lequel est inscrit un qualificatif (excellent, bon, moyen et mauvais). Le public dépose son petit bout de papier dans une urne à la sortie du film. C’est un système de notation plutôt basique, mais efficace. Chaque film en compétition y aura droit et le gagnant se verra décerné le prix du public.

En revanche, il semblerait que la marque Thiriet se soit fait la malle et ne sponsorise donc plus le festival. Les glaces à l’accueil, c’est fini. Rien de dramatique en soi, mais il faut bien avouer que ça manquera aux habitués.

La foule est plutôt timide et une bonne partie des sièges restent inoccupée. L’écran arbore l’affiche du festival le temps que le public s’installe. C’est un élément purement anecdotique qui n’en reste pas moins agréable et qui nous plonge bien plus dans l’ambiance qu’un voile blanc bardé de sponsors, comme c’était le cas auparavant.

Une photo de Devil balaye l’affiche et un encadré nous indique que le film est en compétition. Sympathique mise en bouche avant que les lumières ne s’éteignent et ne laissent place à l’inquiétant mais envoutant jingle du Fantastic’arts qui reste inchangé depuis dix-huit ans.

[NDR : La critique de Devil sera en ligne dans les prochains jours]

Cette première journée s’achève, mais les prochaines s’annoncent riches et excitantes!

Amis geeks, stay tuned!

Share
Dario Argento Devil Fantastic'Arts Gérardmer
L'auteur

Que le geek chic clique!

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: Tweets that mention Fantastic’Arts 2011 : Jour 1 -- Topsy.com 29 Jan, 2011

    […] This post was mentioned on Twitter by seeubeyondevn, GentleGeek. GentleGeek said: Actu: Fantastic’Arts 2011 : Jour 1 http://bit.ly/hNSSWG […]

  2. Pingback: [Dossier] Fantastic’Art 2011, le festival international du film fantastique de Gérardmer 2 Fév, 2011

    […] -Fantastic’Arts 2011 : Jour 1 […]

Laisser un commentaire.