Quel est donc ce jeu à l’appellation si kitch et incongrue ? Lollipop Chainsaw est tout simplement le prochain titre du studio Grasshopper Manufacture dont le créateur est le furieux Suda51. Pour vous faire une idée, le bon monsieur est l’origine de titres tels que Killer 7, No more heroes et tout récemment Shadow of the damned. Il suffit de voir cette ludothèque pour constater que folie, exagération et grotesque sont les moteurs des jeux qui sortent de ce studio.

Lollipop Chainsaw est de ceux-là et met en scène Juliet, la petite dernière d’une longue lignée de chasseurs de zombies. Rien de bien exceptionnel si ce n’est que Juliet est également une pom-pom girl et qu’elle ne compte pas mettre cette activité dans les tiroirs. Au contraire, elle le revendique ! Elle manie ainsi aussi bien le pompon que la tronçonneuse, elle adore les sucettes à la fraise et le karaoke, et possède une tête humaine comme porte-clé. Ambiance paillette et haute en couleur pour ce titre peu commun qui joue à fond la carte de l’absurdité.

Malgré des critiques plutôt favorables, son prédécesseur Shadow of the damned est un échec commercial. Le prestige de ses auteurs (Suda51, Mikami et Yamaoka) ne l’aura pas sauvé du gouffre et son distributeur Electronic Arts renonce alors à Lollipop Chainsaw. Panique en occident pour ceux qui attendent les aventures de cette cheerleader hors-norme. Bien heureusement le titre ne se retrouve pas orphelin bien longtemps et c’est désormais Warner Bros qui succède à Electronic Arts pour l’éditer.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, les studios de la Warner annonce que James Gunn collaborera avec ce jeu. Et James Gunn, c’est un ami de la maison (enfin si vous êtes amateurs d’horreur) ! Scénariste dans le remake de Dawn of the dead, réalisateur dans Horribilis, on espère qu’il saura apporter le même ton que ce dernier, à mi-chemin entre l’humour et le gore, à ce Lollipop Chainsaw. Vu l’ambiance du titre, cela semble coller à merveille. Il semblerait qu’Akira Yamaoka soit de nouveau de la partie !

Assurément un jeu à suivre !

Via Joystiq.com

Akira Yamaoka Grasshopper Manufacture James Gunn Lollipop Chainsaw Suda51 Warner Bros
L'auteur

Que le geek chic clique!

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. Baba le 4 août 2011
    Ouh la jolie cheerleader !*_* Tant mieux si Warner Bros reprend la chose. L'univers de Suda51 est excellent et il serait dommage qu'il nous échappe. Par contre, j'espère que y aura une bonne jouabilité. Non parce que les jeux de Suda51 ont de grosses failles de ce côté-ci. Entre Michigan et ses déplacements atroces (qui gâche totalement son concept original (et si pervers :D)), Killer7 et l'abus extrême (sous forme de rail) de l'effet couloir propre aux FPS actuels (ensuite, il n'en restait pas moins un excellent jeu) et No More Heroes et ses phases en moto insupportable et sa wii-mote pas assez réactive (je l'ai racheté juste pour y jouer au pad de la PS3 et c'est vachement mieux). Y a guère qu'avec Shadow of Damned (commencé aujourd'hui) que j'arrive à prendre vraiment plaisir en terme de gameplay (même si le soft n'est pas exempt de défaut, il ne s'en tire pas trop mal, plus fluide que ses grands frères). Par contre, je trouve que l'univers n'a pas une identité aussi marquée qu'habituellement, beaucoup plus classique. Ensuite, je n'en suis encore qu'au début, c'est peut-être pour ça mais pour l'instant, ça fait très "Splatterhouse" je trouve, mais en plus gentillet. Enfin, j'attend maintenant ce "Lollipop Chainsaw" de pied ferme. Une cheerleader tueuse de zombie, ça fleure bon. :D
  2. 406 Auteur le 5 août 2011
    En même temps, Shadow of the damned est également l'oeuvre de Yamaoka et Mikami, et j'imagine que ce dernier a dû pas mal temporiser les élans de Suda. Mais en terme de jouabilité, ce doit être un plus.

Laisser un commentaire.