Matthew Berger

A l’occasion de la présentation de Warhammer 40.000 Space Marine à la Fnac des Halles, nous avons eu l’occasion de poser quelques questions sur le développement du titre à Matthew Berger, le Senior Lead Designer du titre. Un ultime breafing pour ce jeu disponible dès aujourd’hui sur PC, PS3 et XBox 360 !

Matthew, bonjour ! Outre l’univers du jeu de plateau, on connait plutôt Warhammer 40k sous la forme de RTS surtout à travers les Dawn of War. Quel a été le principal défi pour en faire un bon TPS ?

Tout d’abord, les développeurs qui avaient auparavant travaillé sur les jeux de stratégie ont du réapprendre leur métier : concevoir une escarmouche dans un jeu à la troisième personne est très différent de concevoir une escarmouche dans un RTS, donc premier défi. Ensuite, on voulait vraiment faire un jeu où le passage du combat au corps-à-corps au tir à distance se fasse naturellement à n’importe quel moment, et que les deux façons de se défendre soient équilibrées, pas l’une meilleure que l’autre, et ça nous a demandé un travail constant durant tout le développement du jeu.

La perspective donnée à l’univers de Warhammer dans ce titre est inédite, avez-vous porté une attention particulière aux proportions des unités et des bâtiments ?

Oui, tout à fait ! Et notre plus grand défi à ce sujet, ironiquement, ce sont les êtres humains, car les Space Marines qu’on a dans le jeu sont plus grands qu’eux et comme nous avons respecté les échelles, ils paraissent tout petit ! On a donc beaucoup travaillé pour qu’ils n’aient pas l’air d’enfants, ou qu’ils soient ridicules. Il ne fallait pas non plus que l’univers, qui est à leur taille, ne soit pas minuscule pour les Space Marines.

Donc on retrouve les échelles du jeu de stratégie, et surtout du jeu de plateau ?

En effet on les retrouve, et c’est d’ailleur tout ce qui donne son côté épique à l’univers ! Tout est gigantesque, c’est quelque chose que l’on voulait, mais il fallait également des éléments qui rappellent que des êtres humains vivent là, dont on a mis des petits bancs, des petites chaises (rires) mais tout est trois ou quatre fois plus grand que vous dans le jeu, alors que vous jouez déjà un Space Marine très grand. C’est univers épique et très grand, d’ailleurs on traverse une usine à titans… une usine dans laquelle vous faites entrer Goldorak, c’est forcément immense !

Concernant l’intégration de l’histoire de Warhammer 40k Space Marine dans l’univers développé par GW, avez-vous rencontré des difficultés ?

Non, on a l’habitude de l’univers puisqu’on a déjà développé beaucoup de jeux de stratégie, même si le gameplay change, l’univers reste le même donc ça n’a pas été spécialement difficile sur ce point. Ce qui l’a été un peu plus, c’est le travail autour des dialogues, car Games Workshop est très attentif à la façon dont les Space Marines parlent dans la mesure où ce sont des moines guerriers et qu’il y a des choses qu’ils peuvent dire et d’autres qu’ils ne peuvent pas dire.  Ça a été le plus difficile pour nous sur ce titre.

Vous pouvez nous dire quelques mots sur le mode coop, qui vient d’être annoncé (samedi 2 septembre au matin, NDLR) ?

C’est un DLC gratuit qui sera proposé dans les 30 jours suivant la sortie du jeu, aux joueurs qui l’auront acheté. Il n’est pas sorti en même temps car il a demandé un temps de développement supplémentaire mais tous les possesseurs du jeu y auront droit. Concernant le contenu, je ne peux pas trop le détailler pour l’instant mais il s’agira d’un mode coopératif en ligne, jusqu’à 4 joueurs, qui devront affronter des hordes de monstres pour survivre.

Et les joueurs qui achèteront le jeu d’occasion pourront l’obtenir en l’achetant sur le PSN, Steam ou le XBox Live ?

Ca je ne peux pas vous dire, je ne sais pas.

Enfin, petite question concernant le futur de la franchise version TPS : vous prévoyez d’autres jeux à la troisième personne, éventuellement avec d’autres Chapitres ?

C’est déjà envisagé, on aimerait bien en fait une suite, toute l’équipe est très excitée à cette idée, alors on espère que Space Marine sera un succès !

Merci à Matthew Berger de Relic Entertainement, à THQ et à la FNAC pour avoir rendu cet entretien possible !

Propos recueillis par Audrey et Moff Tigriss.

Actualités similaires:

Fnac Matthew Berger Relic Entertainement THQ Warhammer 40.000 Space Marine
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.