Share

Mercredi 7 septembre a eu lieu à la Fnac des Halles une présentation de Dead Island, le dernier né de Techland. A cette occasion, une démonstration du jeu a été réalisée par Peter Brolly, Brand Manager sur le titre. Des invités nauséabonds en ont profité pour attaquer le public…

Avec l’autorisation de l’éditeur et de la Fnac, nous vous proposons de découvrir la totalité de la rencontre dans la vidéo ci-dessous. Quelques photos de la rencontre vous attendent également. Bon visionnage !

Un grand merci à Deep Silver ainsi qu’à la Fnac pour nous avoir permis d’assister à la conférence dans les meilleures conditions.

 

Impressions : que vaut Dead Island ?

Dead Island est beau. Il rappelle avec plaisir les environnements paradisiaques de FarCry/Crysis, et ça fait du bien de prendre l’air après toutes ces ballades dans des couloirs. En revanche, on reste limité sur PC au niveau des consoles, ce qui est fort dommage compte-tenu du potentiel de tels environnements.

Le gameplay semble relativement intéressant, grâce au système de récupération et d’amélioration des armes et objets, qui permet quelques mélanges sympathiques (je suis fan du katana électrique). Les dégâts sont localisés (NI !), et peuvent influer en profondeur sur les mouvements de l’ennemi grâce à une gestion poussée de l’anatomie de ces derniers. Pour les plus exigeants, diverses options sont proposées pour réduire les aides, telles que le chemin à suivre sur la minimap, et augmenter la difficulté (pourtant déjà bien corsée).

Les inspirations sont nombreuses, et cela se sent. Les zombies sont très diversifiés, entre les lents et les rapides, ceux qui se servent d’armes et ceux qui mordent, ou encore les monstrueux et les presque-humains. De plus, les autres humains ne sont pas oubliés, et pourront devenir des adversaires autrement plus coriaces. Entre autre par le fait qu’ils sachent utiliser des armes à feu.

Mais malgré tout, Dead Island reste une sorte de Beat Them All amélioré. Il n’est pas du tout certain que l’intérêt ne retombe pas au bout de quelques heures à (re)trucider des zombies pour réaliser une énieme quête Fedex, quête principale ou non. La présentation m’a laissée un petit arrière gout de « il manque un truc », qui fait que la magie de la découverte ne semble pas prendre correctement. De même, les ténors du genre (Left4Dead en tête, ou encore Dead Rising) mettent la barre très haut, et proposent eux aussi un multi riche et fun.

 

     

     

     

 

Share
dead island deep silver Fnac peter brolly techland

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.