Share

Chosen by history, a man becomes a warrior. Engraved into history, a warrior becomes a hero…
La grave voix off grandiloquente nous met tout de suite dans le bain : Soul Calibur est de retour pour un cinquième épisode qui s’annonce haut en couleurs. Le Paris Games Week nous a permis de faire quelques versus bien accrocheurs…

Le teaser de l’E3 2011

Véritable référence de la baston 3D sur Dreamcast, Soul Calibur, suite du déjà sublime Soul Blade, accuse déjà 12 ans mais ne semble pas avoir pris une ride. Son système de jeu quasiment parfait a été reconduit pour plusieurs suites sur Xbox, PS2 et PS3. Trop de suites diront même ceux qui n’ont pas vu énormément de nouveautés venir à part des modes quêtes plutôt sympa. 3 ans après Soul Calibur IV et ses fameux caméos Star Wars, Soul Calibur V débarquera en février 2012.

Raphael n'était pas jouable mais sera bien présent, avec un beau chapeau.

Namco a d’ores et déjà annoncé la couleur : Soul Calibur V se déroulera 17 ans après les événements du IV. Autant dire que les personnages principaux auront pris un sacré coup de vieux et que de nouvelles faces feront leur apparition. La version démo nous a permis d’essayer une dizaine de personnages plus ou moins inédits. Siegfried, Voldo, Maxi, Ivy, Mitsurugi, Tira, Hilde et Astaroth sont de retour.  Leur style de combat reste similaire à ce que les fans de Soul Cal’ connaissent. Quelques coups ont changé mais toujours pas de grandes révolutions. En ce qui concerne les nouveaux, il s’agit des fils et filles des persos que l’on connaît déjà. Ah, ce gap temporel si cher à Namco et déjà vu dans Tekken… La démo proposait tout de même de jouer avec ces petits nouveaux, comme Patroklos, ZWEI ou Natsu. Pour certains, la jouabilité est identique à leur ancêtre, pour d’autres, c’est du tout neuf et du tout beau. Le charismatique Patroklos devrait être très utilisé par les joueurs, de même que ZWEI qui est juste une grosse brute. Rien de mieux que de créer des persos cheatés pour faire en sorte que les joueurs les adoptent !

En ce qui concerne le gameplay, on peut dire qu’il reste aussi génial que d’habitude mais ne révolutionne pas la série. En même temps, quand on touche à la perfection, pourquoi risquer de tout chambouler ? Quelques nouveautés sont toutefois présentes. Il n’est par exemple plus possible de se protéger en reculant simplement, ce qui risque de déstabiliser les anciens. L’allonge des personnages devient alors encore plus importante à gérer, ce qui rend les batailles encore plus intenses. Pour esquiver en reculant, il faudra sortir la bonne technique. L’attaque est clairement favorisée, pour notre plus grand bonheur. Autre nouveauté : les persos ont tous une attaque spéciale qui se déclenche à la manière d’un Ultra combo dans Street Fighter IV ! Il semblerait que Namco ait voulu augmenter le dynamisme et la « technicité » de son jeu aux vues du succès du jeu de baston 2D de Capcom. Le travail sur l’équilibre entre les personnages est difficile à juger mais il semble que Voldo soit une fois de plus une grosse brute… (NDLR : je ne dis pas ça parceque je me suis fait ruiner :p). Après tout, il faut bien compenser un design ingrat !

Maxi a toujours la coupe de cheveux d'Elvis.

Comme d’habitude, les graphismes sont au top. A son époque, Soul Calibur était une incroyable gifle visuelle qui n’a pu être égalée que plusieurs années après. Cette fois-ci, pas de grosses claques mais toujours un super level design, avec des environnements aussi variés qu’esthétique. Les arènes permettent d’aborder les combats de différentes manières. Les « cages » permettront de coincer les adversaires contre les murs alors que les niveaux « ouverts » seront les terrains des ring-out ! Les joueurs qui préfèrent les persos à longue allonge choisiront évidemment la deuxième option…

Hasard du calendrier, Namco annonce aujourd’hui que le jeu bénéficiera d’un personnage « bonus ». Après Heihachi, Spawn, Link, Yoda et Dark Vador, voici… Ezio Auditore da Firenze, héros d’Assassin’s Creed II, Brotherhood et du futur Revelations ! La vidéo de présentation est particulièrement alléchante : toutes les armes de l’Assassin seront utilisables en combat, des lames secrètes au pistolet. On a hâte !

L’intérêt d’un nouveau Soul Cal’ réside généralement dans les nouveaux modes de jeu proposés et malheureusement, nous n’avons pas eu l’opportunité de les essayer. Néanmoins, en ce qui concerne la baston pure,  Soul Calibur V s’annonce tout aussi magique que ses prédécesseurs. Toujours accrocheur, le dernier Namco est en tout cas prometteur !

Disponible en février 2012 sur PS3 et Xbox 360

Share
Assassin's Creed Ezio Nightmare Paris Games Week Patroklos PGW 2011 PS3 Siegfried Sophitia Soul Cal Soul Calibur V xbox 360
L'auteur

It is not enough that I should succeed - others should fail.

7 avis

Rejoindre la discussion
  1. Aurigabi le 21 octobre 2011
    En espérant qu'il soit moins "vide" que le 4ème volet.... Et puis moi, il me faut Cassandra et Sophitia, sinon, j'aime moins...
  2. Russ Auteur le 21 octobre 2011
    Il y a la fille de Sophitia aussi. Avec son même GP. Fausse révolution.
  3. Aurigabi le 21 octobre 2011
    AH MON DIEU.... Y a la fille de Sophitia??? (oui, j'aimais déjà les soeurs Williams via Tekken sur PSone XD)
  4. Russ Auteur le 21 octobre 2011
    Et oui, elle a même une p'tite jupette de pétasse comme maman !
  5. bobby le 21 octobre 2011
    Soulcalibur + namco + revolution : does not compute.
  6. Aurigabi le 21 octobre 2011
    Tss tss, ce n'est pas une jupette de pétasse allons, tu ne comprends rien à la mode grecque XD
  7. Pingback: [Dossier] Paris Games Week 2011 : notre couverture du salon ! 26 Oct, 2011

    […] Preview de SoulCalibur V […]

Laisser un commentaire.