Share

Ah, ces fans de Lego… Ils nous impressionnent chaque jour un peu plus. On les savait cinéphiles, on les connaissait geeks, on les découvre maintenant scientifiques ! Sasha Mehlhase, un physicien de l’Université de Copenhague a décidé de promouvoir le grand collisionneur de hadrons (LHC), situé à la frontière franco-suisse, en reconstituant le détecteur Atlas en Lego ! Une bonne façon de fêter 2012 et cette saleté de 21 décembre

On pourra toujours recycler ce modèle en gatling lego.

"Bonjour, ingénieur et physicien cherche travail dans un accélérateur de particules. Ci-joint, photographie d'un modèle en Lego."

Ceci n'est pas une Stargate.

La future première victime du trou noir.

 

Le résultat est impressionnant mais l’expérience a été couteuse : 2590 $ pour 9500 pièces de Lego. Il ne reste plus qu’à espérer que des Lego vivants ne vont pas sortir du trou noir que l’accélérateur de particules va créer. Une fin du monde qu’on était loin d’imaginer…

Geekologie via University Post

 

Share
2012 21 décembre 2012 accélérateur de particules atlas CERN fin du monde france lego LHC suisse trou noir
L'auteur

It is not enough that I should succeed - others should fail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.