Share

La suite de The Darkness est, sans l’ombre d’un doute, un titre qui a de quoi rendre sceptique les joueurs qui ont appréciés l’aventure proposée par 2K Games : nouvelle équipe de développement, nouvelle ambiance, nouveaux enjeux… de nombreux changements qui pourraient même dérouter Jackie Estacado, le héros du comics sur lequel repose le jeu. Qu’en est-il réellement au final ?

Tout d’abord, les nouveaux venus ne seront pas complètement perdus au niveau du scénario : si le jeu fait vraiment suite au premier opus, un résumé des évènements passés est disponible, histoire de ne pas louper quelques subtilités ! La mise en scène que l’on trouvait dans le précédent jeu est ici préservée en ce qui concerne les séquences en vue subjective : très dynamiques et immersives, on reprochera peut-être à ses passages très scriptés d’être, au final, assez convenus : on nous donne, parfois, juste l’illusion d’être en danger. Résultat, le sentiment d’être dans un film peut se transformer en impression d’être un acteur avec d’autres acteurs…

 

Cependant, on ne boudera pas son plaisir côté gameplay ! La prise en main est immédiate et intuitive, notamment en ce qui concerne le contrôle du Darkness : la gachette de gauche permet de contrôler le bras gauche du monstre qui peut tout attraper et la gachette de droite permet de contrôler le bras qui peut tailler tout ce qui se trouve à sa portée : il est nécessaire d’utiliser le stick pour décider de pourfendre horizontalement ou verticalement sa cible.

Pas de surprise côté armes à feu, on a le choix entre utiliser une seule arme pour bénéficier d’une meilleure visée ou d’attaquer avec deux armes en même temps pour affronter une multitude d’adversaires et limiter le rechargement. La visée semble légèrement assistée : même 406 a réussi quelques sympathiques headshots sur les ennemis !

Les contrôles s’avèrent donc relativement classiques, mais notre héros pourra obtenir de nouvelles techniques et se développer au fil de l’histoire grâce à un arbre de compétences qui permet aux joueurs de choisir librement l’évolution de son personnage en le spécialisant dans des domaines bien spécifiques. Reste à savoir si cela aura réellement une incidence ou si ces améliorations se contenteront de faciliter les différentes phases de jeu.

Graphiquement, le jeu est réussi et le cel-shading tend à rapprocher le jeu du comics tout en apportant une véritable identité. L’ensemble est crédible et si on pouvait avoir quelques craintes sur le réalisme et la violence de The Darkness, on serait presque tenté de dire que le jeu paraît beaucoup plus violent et sombre que le premier volet. La direction artistique est soignée et les animations sont travaillées que le sujet en question soit en vie… et même qu’il ne le soit pas ! Le game design, par ailleurs, se fond parfaitement avec le décor et certaines séquences maquillent habillement des passages prédéfinis. Du côté sonore, difficile de critiquer le travail effectué et même le doublage français devrait plaire aux joueurs. Les puristes seront quand même ravis d’apprendre que les voix anglaises seront également présentes !

Ce qu’on retient un peu moins positivement de cette démo, c’est l’aspect très linéaire de la séquence proposée qui pourrait donner l’impression que le jeu ne propose que très peu liberté de mouvements. Si la démo est un condensé de ce qui nous attend, il est légitime de se demander si le sentiment de toute puissance que procure le jeu ne va pas entacher la difficulté globale du titre qui n’a pas l’air particulièrement difficile. On espère donc que le jeu complet va tenter de nous piéger avec cette impression !

Le titre de 2K Games est attendu pour le 10 février 2012 en France et la démo est disponible sur Playstation 3 et Xbox 360 !

Share
2K Games Darkness 2 preview The Darkness II
L'auteur

Non.

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: [Interview] Sheldon Carter et Cliff Daigle, les créateurs de The Darkness II : des comics et des tentacules ! 28 Jan, 2012

    […] de développement : Digital Extreme. Après une heure de démo sur le support de la Xbox 360 (dont la preview GentleGeek est disponible en cliquant ici), nous avons pu pleinement nous imprégner du jeu pour questionner nos invités, Sheldon Carter et […]

Laisser un commentaire.