Share

Alors que tout le monde suivait les Oscars pour assister à la consécration du film The Artist et la victoire de Jean Dujardin très tôt ce matin, d’autres renégats du web ont préféré suivre l’émission, en direct également, Jesus Chatline. Le concept est simple : une caméra, skype, une diffusion en streaming, un micro avec de l’écho et 2 animateurs pour répondre aux questions religieuses qu’on pourrait se poser.

 

Seulement voilà, en choisissant de se moderniser avec internet au lieu de se contenter de leur chaîne de télévision, l’émission s’est exposée malgré elle à de très nombreux internautes qui aiment se retrouver dans l’anonymat pour préparer les plus mauvais tours possibles.

En cherchant un peu, on se rend compte que ce n’est pas la première fois qu’ils se font troller et qu’on peut même se demander si l’émission n’est pas un troll en elle-même.

Toujours est-il que celle qui s’est déroulée dernièrement risque aussi d’être la toute dernière : depuis novembre, les deux compères avaient décidé de ne pas renouveler l’expérience face aux nombreux faux appels qu’ils ont du subir. Il s’agissait donc, pour le coup d’une nouvelle tentative qui s’est donc conclue par un ragequit en règle de Richard Burnish et un échec pour cette relance.

Epic win ou non, le moment fort de l’émission reste tout de même cette carte de voeux que Steve Chilton, qui ne semble pas se douter de ce que représente la mascotte en question, brandit joyeusement .

En tout cas, fake ou pas, charlatants ou illuminés, le public familial visé par l’émission aura eu droit à sa dose d’appels de suicidaires, de problèmes d’érection généreusement visibles en continuité et autre fanatiques des bougies, mais aussi à un défilement de tweets en bas de l’écran qui n’avaient absolument rien de très catholiques.

Vous pouvez toujours visiter le site officielle pour plus ou moins vous faire une idée de Jesus Chatline !

Share
jesus chatline prank
L'auteur

Non.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.