Share

A l’occasion d’une présentation dans le très atypique Auto Passion Café de Paris, Nous avons pu effleurer Test Drive: Ferrari Racing Legends du bout du pad et du volant. L’occasion de se faire une idée sur ce nouveau titre de la franchise Test Drive, développé par Slightly Mad Studios et distribué en France par BigBen Interactive. Un jeu au premier abord destiné aux fans de la marque italienne… et au second abord aussi !

Chez GentleGeek, il semble de bon aloi de laisser les filles s’essayer aux jeux automobiles, en témoignent les récents test et preview de Need For Speed: The Run. Merci les garçons ! Tout cela pour dire que mes mains sont loin d’être expertes dans le domaine de la course auto virtuelle, mais que Test Drive est une franchise qui me parle suffisamment pour que je sache que la série n’a plus la splendeur qu’elle avait depuis que je l’ai découverte, à la fin des années 90, sur Playstation avec Test Drive 4. Mais c’est bien loin d’être la seule franchise dans ce cas (tous types de jeux confondus, d’ailleurs).

Bref, Test Drive: Ferrari Racing Legends annonce la couleur dès son titre : l’idée est ici d’explorer l’histoire de la marque au cheval fringuant à travers une campagne solo qui débute en 1947, année de la création de la firme par Ezio Ferrari, à nos jours. Un parcours incluant les premières guimbardes de luxe jusqu’aux coupés bolides actuels, en passant par les modèles dédiés à la F1. Autant dire qu’il y a de quoi faire, avec 51 véhicules pilotables ! Au fil de plus de 60 ans d’histoire de l’automobile, le joueur est invité à parcourir 39 circuits…en théorie puisqu’en pratique, il s’agit en fait de 17 circuits seulement mais ces derniers évoluent au fil des époques, souvent rallongés et complexifiés en même temps que les voitures gagnent en puissance et en technicité.

Faut avouer qu’elle est jolie, quand même.

 

Une prise en main très arcade, un défaut de réalisme

Voici pour le côté « histoire ». Côté prise en main, le jeu s’avère très orienté arcade, même si jouer en « pro » vous octroiera une boîte de vitesse manuelle et des adversaires plus agressifs sur le terrain. Jouer en « normal » ou dans le mode débutant permet de disposer d’une boîte automatique et d’adversaires un peu trouillards qui, en plus de ne pas être particulièrement agressifs pour vous dépasser, auront tendance à vous esquiver très largement lorsque vous vous essayerez à la queue de poisson.

La mécanique de jeu est très traditionnelle, et reprend le principe de la « ligne verte » que l’on trouve aujourd’hui dans la plupart des jeux de voitures, à savoir qu’une ligne imaginaire présente sur la route vous signale par des jeux de couleur si votre vitesse est bonne ou pas à l’approche de passages « à négocier ». Ainsi, prendre un virage lorsque la ligne est verte est OK, le prendre en jaune est risqué et le prendre en rouge est suicidaire. Bien évidemment, il est possible de désactiver ce guidage pour les conducteurs les plus avertis.

Cole Phelps de LA Noire est caché dans ce screen, sauras-tu le trouver ?

 

Mais l’autre élément conséquent qui enlève une forte part de réalisme au jeu, c’est la gestion des collisions et la « destruction » des voitures. Comme Test Drive: Ferrari Racing Legends est un titre soutenu par la firme Ferrari elle-même, cette dernière a mis son grain de sel pour que ses voitures légendaires ne se cabossent pas trop. Alors oui, on trouve les modèles, les noms ou encore les couleurs officielles de la marque, mais les voitures sont quasiment indestructibles : n’espérez pas voir le capot de votre Testa Rossa s’envoler dans les airs après vous être mangé un arbre… De même, niveau personnalisation, on reste dans le 100% officiel, ce qui évite toute fantaisie.

Une belle vitrine, et ?

Bref cette preview, qui nous a permis de nous faire la main sur quelques circuits, nous a surtout convaincu que Test Drive: Ferrari Racing Legends est une bien belle vitrine pour la marque Ferrari, mais offre en parallèle un gameplay très classique. Esthétiquement le titre est correct, malgré un certain clipping et un soupçon d’aliasing, mais comme la version testée n’était pas la version définitive, on peut présumer que ces défauts seront minimisés d’ici à la sortie du jeu en juin prochain. Espérons également que Slighty Mad Studio se penche un peu sur l’ambiance du titre car on ne peut pas dire que public autour des circuits soit très dynamique. Un peu de vie, que diable ! Le rouge est une couleur excitante !

Chauffeuuuuur, si t’es champiooooon….

En somme, Test Drive: Ferrari Racing Legends n’aura a priori pas de mal à séduire les amoureux de la marque au fringant poney mais pour les autres, il faudra attendre le résultat final pour se faire une idée. A noter que le jeu, initialement prévu pour une sortie en avril, a finalement été repoussé à début juin sur PC, XBox 360 et PS3. On vous en reparle dès qu’on a du neuf !

Share
BigBen Interactive course Ferrari Test Drive: Ferrari Racing Legends voiture
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.