Share

 

LE VIRUS-T

Le Tyrant, le top du virus-T

 

Il s’agit de la première variation du virus souche, Progenitor. Le virus-T a été découvert par James Marcus en 1977 lorsqu’il combina Progenitor à l’ADN de sangsues et fut consolidé en 1978.

Ce virus a été créé artificiellement et atteint toutes les espèces, qu’elle soient vivantes ou mortes. Au contact de fluide corporel tel que la salive ou le sang, le sujet est infecté et après quelques jours d’incubation, présente des symptômes tels que la décomposition de la chair et le besoin constant de dévorer ce qui est vivant.

La création du virus-T a pour but premier de créer une arme bio-organique résistante, dotée d’une forme d’intelligence : le Tyrant. Mais les résultats varient selon les gênes du porteur du virus, et les possibilités qu’un être vivant réagisse positivement à la contamination sont infimes. En cas d’échec, les sujets deviennent incontrôlables et n’agissent que par instinct. C’est ainsi qu’un sujet humain devient un zombie. Le Tyrant, lui, reste un cas exceptionnel dans la mesure où il est issu d’une version améliorée du virus-T et en assimile parfaitement les propriétés.

 

ALBERT WESKER

 

Bad guy de la série, Wesker ne se dépareille jamais de ses lunettes de soleil

Né en 1960, Albert a connu les laboratoires depuis sa plus tendre enfance. Il est le sujet d’une expérience regroupant treize enfants sous la houlette d’un scientifique, Alex Wesker et d’Ozwell E. Spencer. Les enfants Wesker sont destinés à devenir des êtres d’une intelligence supérieure, et Albert reste l’unique survivant des expériences au fil des années. Sous l’œil bienveillant de Spencer, il intègre Umbrella Corporation et est placé dans le centre de formation dirigé par James Marcus, à l’âge de 17 ans. C’est à ce moment qu’il rencontre William Birkin, de deux ans son cadet, avec qui il se lie d’amitié. A la fermeture du centre de formation en juillet 1978, Wesker et Birkin sont tous deux promus chefs de recherche dans le manoir Spencer. Là-bas, il découvre le sujet Lisa Trevor, la fille de l’architecte, dont la résistance au virus-T attire toute son attention. Il s’y consacrera pendant des années.

Après l’assassinat de son mentor James Marcus en 1988, Wesker apprend que le département français travaille sur le projet Nemesis. Il récupère un échantillon prototype et l’utilise sur Lisa Trevor et obtient ainsi les prémices d’un virus-G.

Les années passant, Wesker se méfie de Spencer et envisage de suivre sa propre voix en commençant par intégrer les services de renseignement d’Umbrella en 1991, et s’écarte ainsi de la voie scientifique.

En 1996, il infiltre les STARS de Raccoon City tout en continuant à travailler pour le compte d’Umbrella, fait que ni les STARS, ni la police locale ne découvrent à cette époque. Sous la recommandation d’Umbrella, il devient le chef de l’unité.

Lorsque la société prend connaissance de la fuite du virus-T dans le domaine Arklay en 1998, il est question de contenir la contamination en détruisant les deux complexes, mais Spencer y voit aussi une occasion de tester les aptitudes au combats des armes bio-organiques. Ce dernier lui ordonne alors d’envoyer ses hommes. Wesker envoie ainsi l’équipe Bravo vers le manoir Marcus et l’équipe Alpha vers le manoir Spencer.

 

LES STARS

 

Les STARS avant l’arrivée de Rebecca

Special Tactics and Rescue Service (S.T.A.R.S.). Il s’agit d’une unité d’élite rattachée au département de police de la ville de Raccoon City.

Cette équipe d’intervention spéciale a été fondée en 1996 par le maire Michael Warren, avec le soutien de la société Umbrella, dans le but de lutter principalement contre le terrorisme et les délits dangereux. Cette jeune équipe ne réunit que douze membres mais chacun est un expert dans son domaine afin d’obtenir la meilleure complémentarité sur le terrain. Les STARS sont divisés en deux équipes : Alpha et Bravo, chacune conduite par son leader, Albert Wesker et Enrico Marini.

L’équipe Alpha est composée d’Albert Wesker, Chris Redfield, Jill Valentine, Barry Burton, Joseph Frost et Brad Vickers.

L’équipe Bravo est composée d’Enrico Marini, Rebecca Chambers, Kenneth J. Sullivan, Richard Aiken, Edward Dewey et Forest Speyer. Kevin Dooley n’en est pas un membre officiel.

 

PRÉMICES DU MAL

 

Rebecca Chambers la noob et Billy Coen le vétéran

La nuit du 23 juillet 1998, l’équipe Bravo des STARS surplombe les cimes des montagnes Arklay afin de découvrir l’origine des disparitions. Désirant tester les aptitudes au combat des armes bio-organiques, Albert Wesker provoque une panne dans le moteur de l’hélicoptère qui conduit l’équipe Bravo. Ils sont forcés d’atterrir en catastrophe non loin du centre de formation. Au sol, Enrico Marini ordonne à son équipe de couvrir la zone pendant que Dooley répare le moteur de l’appareil. Recrutée il y a peine un mois, Rebecca est la plus jeune du groupe. Remarquée pour ses brillants résultats à l’université, elle occupe le rôle d’infirmière au sein des STARS à seulement 18 ans. Toutefois l’expérience sur le terrain lui fait défaut et cette première mission se présente comme une véritable catastrophe pour la jeune Chambers.

En explorant la zone, Rebecca tombe nez à nez avec un train accidenté, l’Ecliptic Express, attaqué quelques heures plus tôt par les sangsues de Marcus qui transforment tous les voyageurs en zombies. Les wagons sont jonchés de cadavres et parmi eux, son pilote Edward Dewey. Rebecca rencontre l’unique survivant des lieux, Billy Coen, un ancien militaire condamné par la cour martiale à la peine capitale pour être tenu responsable du massacre d’un village africain. Bien qu’innocent dans cette affaire, Billy se trouvait à bord du train lors de son transfert pour son exécution. Forcé de s’allier le temps d’une nuit afin de survivre, le duo rencontre à plusieurs reprises le clone rajeuni du docteur Marcus qui remet le train en marche pour le diriger vers son ancien centre de recherche. Dans leur tentative d’arrêter la machine, l’Ecliptic Express déraille et s’encastre dans le manoir. Rebecca et Billy réalisent dès lors qu’Umbrella est responsable de sordides histoires de manipulations génétiques et que le clone de Marcus désire se venger de la société.

Intrigués par les diverses attaques provoquées par des sangsues, Wesker et Birkin se rendent sur les lieux pour comprendre qui est à l’origine des fuites du virus-T et découvrent avec stupeur qu’il s’agit de leur ancien mentor. Ils programment ainsi la destruction du complexe et quittent les lieux. Après avoir testé les poulains de l’équipe Bravo, Wesker désire passer à la deuxième partie de son plan en ramenant sa propre équipe, cette fois plus entrainée, vers le manoir de Spencer.

Enrico Marini ordonne à ses hommes de gagner le manoir Spencer afin de se regrouper dans un lieu plus sûr et d’attendre les secours.

Après une lutte acharnée, Rebecca et Billy parviennent à éliminer le clone de James Marcus et quittent le laboratoire avant que celui-ci n’explose. Avant de rejoindre la zone de rendez-vous, Rebecca affranchit Billy en lui promettant de le déclarer mort pour annuler toute forme de poursuite judiciaire lorsqu’elle sera de retour à Raccoon City.

Le jour se lève, Rebecca quitte Billy et gagne le manoir Spencer.

 

ÉCLATEMENT CHEZ LES STARS

 

Chris Redfield est incontestablement le héros de la série

Le 24 juillet 1998, l’équipe Alpha reste sans nouvelle de l’équipe Bravo et décide d’intervenir. En survolant les montagnes, elle remarque l’hélicoptère des Bravo et se pose à proximité pour enquêter. L’appareil est vide mais à peine découvre t-elle le corps inerte de Dooley que Joseph Frost est attaqué par un cerbère, un chien contaminé par le virus-T. Face à toute une meute, Brad Vickers, pilote de l’hélicoptère des Alpha, est pris de panique et s’enfuit en abandonnant ses compagnons. Wesker ordonne le repli et gagne le manoir Spencer. Son plan se passe comme prévu et afin de d’obtenir la certitude que la suite se déroule sans accroche, il s’assure de la complicité de Barry Burton en menaçant sa famille. Une fois dans le refuge, l’équipe se déploie afin de sécuriser l’espace.

Chris Redfield et Jill Valentine retrouvent différents membres des Bravo, mais tous sont zombifiés à l’exception de Rebecca qui croise le chemin de Chris. Quant à Barry, il reste aux côtés de Jill pour la surveiller mais ne se résoud pas à la trahir malgré le chantage de Wesker.

En explorant le fastueux manoir, Chris et Jill comprennent l’implication d’Umbrella dans les recherches qui consistent à créer des armes biologiques et le sort néfaste dont ont été victimes les scientifiques qui travaillaient dans les laboratoires souterrains. Enrico Marini est lui-aussi dans le manoir et n’a que peu de temps pour révéler à Chris qu’un traitre se cache parmi eux, mais meurt assassiné de la main de Wesker sans pouvoir prononcer le nom de ce dernier. Toutefois le mystère se dissipe lorsque le duo Redfield/Valentine découvrent, par l’intermédiaire d’anciens documents, le passif de leur chef au sein de l’équipe des scientifiques d’Umbrella du manoir Spencer.

Jill Valentine, l’éternelle partenaire de Chris

Mais le plan de Wesker est déjà amorcé : le moment est choisi pour s’affranchir de Spencer et d’Umbrella. Avec l’aide de son ami Birkin, il orchestre une mort factice pour tester un virus développé auparavant par Spencer et se volatiliser. Le complot est bien ficelé, il entreprend de vendre les détails du projet Tyrant à une société concurrente.

Le voile est ainsi levé sur la véritable identité de Wesker qui présente à Chris, le Tyrant, arme biologique aboutie résultant d’expériences réussies impliquant le virus-T. Il réveille ainsi la créature qui l’empale et le laisse pour mort pour ensuite éliminer les STARS restants. Durant le combat que livrent Chris et Jill face au Tyrant, Wesker s’inocule le virus Prototype remis par Birkin, et l’assimile avec succès. Ses forces sont décuplées et il disparait dans la nature.

Démunis face au Tyrant, les quatre survivants programment l’autodestruction des lieux avant de se rendre sur le toit du centre pour s’enfuir en hélicoptère, Brad Vickers étant revenu pour leur porter secours.

Le manoir est désintégré, seuls cinq membres des STARS ont survécu.

 

Suite à ces événements, Chris et ses compagnons font des pieds et des mains auprès des autorités pour mettre à jour les activités néfastes d’Umbrella, mais ces derniers maintiennent le chef de la police Brian Irons en lui versant des pots-de-vin depuis des années. Et pour ne pas trop éveiller la méfiance des habitants et écarter les soupçons qui font échos aux accusations des STARS, Irons dissout l’équipe pour brider leur champ d’action et dissimule les preuves impliquant la multinationale. Face à l’obstacle que représente le chef Irons, Chris se sent démuni et redouble d’agressivité ce lui vaut d’être suspendu pour mauvais comportement. Dès lors il continue à enquêter et découvre qu’une variante du virus-T appelée le virus-G est en cours de recherche dans des laboratoires d’Umbrella.

Le 24 août 1998, il décide frapper un grand coup en se rendant dans le quartier général d’Umbrella situé en Europe. Barry et Jill projettent de le rejoindre mais il est tout d’abord question de cacher la famille Burton au Canada tandis que Jill désire continuer son investigation dans les laboratoires terrés sous la ville.

 

 

Share
capcom Operation Raccoon City Resident Evil Umbrella Corporation
L'auteur

Que le geek chic clique!

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: Resident Evil, prélude à l’Operation Raccoon City : Umbrella Corporation 22 Mar, 2012

    […] Resident Evil, prélude à l’Operation Raccoon City : A l’aube de la catastrophe […]

  2. Pingback: Resident Evil, prélude à l’Operation Raccoon City : La chute de Raccoon City 23 Mar, 2012

    […] Resident Evil, prélude à l’Operation Raccoon City : A l’aube de la catastrophe […]

Laisser un commentaire.