Share

Chaque mois, El Nioco vous emmène sur les terres d’un cinéma issu d’une autre planète. Pour ce premier numéro, retour sur une version pas comme les autres et peu connue de Batman. Et en musique s’il vous plait !

Concepts délirants ou bancals, anomalies cinématographiques, films tantôt à côté de la plaque, tantôt surprenants, où tout simplement originaux : bons ou mauvais, les ovnis cinématographiques ont maintenant leur foyer sur Gentlegeek. À l’occasion de la sortie de The Dark Knight Rises sur nos écrans, c’est une frange méconnue du Caped Crusader que vous allez maintenant découvrir…

Accusé, veuillez-vous lever. Je déclare l’audience « Alyas Batman en Robin » contre « la bienséance cinématographique » ouverte. El Nioco, vous êtes accusé de vouloir casser toute une mythologie, à l’heure où elle atteint son paroxysme, et de soudoyer les esprits des spectateurs en les incitant à regarder cette… chose ! Les charges sont lourdes. Même les communistes n’utilisaient pas de telles méthodes !

Mais… Votre Honneur, ce n’est même pas moi qui ai réalisé ce film, c’est Tony Y. Reyes ! En 1991 ! Je… Je ne fais que chroniquer cela pour GentleGeek moi ! Ce… ce n’est qu’un film philippin, vous savez.

[dailymotion x5gozz 560 340]

Mais pourquoi diable déterrer une telle chose des contrées lointaines et vouloir l’exposer à nouveau ? Êtes-vous zinzin ?

Votre Horreur, vous savez, il y a des jours comme ça, où aimer le cinéma relève du masochisme. On découvre l’existence d’un film, par hasard, et à la lecture de l’intrigue, on se sait déjà condamné.

On sait tout à fait dans quoi on met les pieds, que ça n’en vaut pas la peine, que ces 2 heures pourraient être utilisées autrement qu’en regardant un navet qui n’a même pas pris la peine de se déguiser en carotte…

Et pourtant, l’envie d’en parler était trop forte. Comment réagiriez-vous à ma place en découvrant l’objet du délit : une adaptation de Batman, venue des Philippines, non mais regardez les costumes sur cette jaquette ! Et puis… C’est une comédie musicale en plus ! Un Batman en comédie musicale !!! À la question que tout fan s’est posé un jour, « est-il possible de faire pire que les deux adaptations de Batman version Schumacher ?« , il existe maintenant une réponse : le cinéma Philippin ! J’ai fait progresser la recherche, votre Odeur !

Et pourtant vous l’avez dit vous-même : ce film date de 1991 ! Il précède donc les adaptations de Schumacher ! L’intention de nuire est donc évidente ! En plus, ça sent la contrefaçon à plein nez : ce n’est même pas le vrai Batman dans le film…

Ni le vrai Joker, ou Pingouin… Même Robin est un faux Robin ! Oubliez toute la mythologie liée à la naissance du Pingouin, où comment Bruce wayne et Selina Kyle deviennent respectivement Batman et Catwoman… A vrai dire, aucun des personnages n’est le vrai. Juste une bande d’individus qui décident d’incarner leurs personnages préférés de comics ! Ainsi, c’est un grand frère, quadragénaire et qui semble ne rien faire de ses journées qui décide de se déguiser en Batman pour aider son petit frère, un lycéen fan de Robin et nageur hors pair. Ensemble, ils combattront – enfin, si on peut appeler ça combattre – deux gangsters de bas étages qui se font passer pour le pingouin et le Joker et braquer les banques de Gothum.

Pour interpréter Batman et Robin, les producteurs ont sélectionnés deux sosies de Clark Kent !

Ne vous fiez pas aux apparences, ces deux la sont en train d’élaborer le plan le plus machiavélique possible ! … … Bon en fait si les apparences marchent.

Gothum ? Même la ville est contrefaite !

Ben c’est que ça cout cher une licence, votre Altesse. Et encore ce n’est pas tout ! Wonderwoman fait une apparition à la fin du film, le costume de Catwoman ressemble plus à celui de Superwoman, et un Spiderman nain fait une apparition lors de la dernière chanson.

Mais que diable viens-tu faire ici ???

Incroyable, mais pourtant, ils l’ont fait !

Ah la la, ces films Philippins… Vous ai-je déjà raconté la fois où…

Assez ! Dites-nous en plus sur vos complices : grand frère, Kevin, Tio Paeng, Jocson…

Je ne connais pas ces personnes.

Evidemment ! Moquez-vous de moi ! Ils apparaissent pendant les 1h40 de ce film, ils font partie intégrante de votre entreprise de destruction cinéphilique !

Bon d’accord… Tout d’abord il y a Kevin, notre personnage principal. C’est un lycéen de 17 ans, bon élève, mais qui préfère flirter avec les filles et lire les comics de son héros préféré, Robin… Quand deux malotrus décident de s’attaquer aux banques, et après s’être pris une raclée par les brutes du lycée, il décide d’assumer jusqu’au bout sa passion et d’incarner son héros.

Kevin et son grand-frère

Viens ensuite Grand frère. Je l’appelle grand frère car à aucun moment dans le film il ne donne son nom. C’est un quadragénaire vivant dans une grande demeure et qui n’en fout pas une de toute la journée, c’est le grand frère de Kevin, qui vit avec lui et dont il s’occupe. On ne Il va devenir Batman pour aider son petit frère à combattre le crime, mais en fait c’est un prétexte pour draguer la journaliste.

Là, c’est le pingouin : où plutôt Paenguin. Oubliez Oswald Copplebot et son histoire tragique. Tio Paeng c’est juste un bandit dont le plus atroce des crimes est d’être un sosie philippin de Michel Galabru. Tout juste sorti de prison, il décide de braquer à nouveau des banques en incarnant son bandit préféré. Il devient ainsi Tio Paenguin, qui en philippin n’est rien d’autre qu’un jeu de mot relatif au plaisir solitaire masculin.

Enfin, il y a Jocson. C’est lui qui incarnera le Joker. En fait, Jocson, c’est un camarade de lycée de Kevin qui…

Attendez… Mais ce type à au moins 30 balais, porte une moustache, et il traine encore au lycée et drague les lycéennes tel u pedobear ??? Mais il est glauque ce type…

Et encore ! Le plus drôle, c’est surtout qu’il est la personnification humaine d’un dramatic cat ! Regardez :

Toutefois, il réussit l’exploit d’incarner un Joker avec un super pouvoir : celui d’être insupportable ! Même Ledger et Nicholson ne laisseront pas pareille emprunte ! A partir du moment où il devient Joker, il passe son temps à rigoler bêtement, ça casse franchement les oreilles… Mais c’est un peu la star du film. C’était d’ailleurs un comédien connu là-bas pour ses prestations comiques au début des années 90.

Sa meilleure arme : vous casser les oreilles !

Enfin, il y a Catwoman et sa bande. Mais je pense pas qu’elles soient dangereuses… Catwoman s’est trompée de costume et ressemble plus à une Superwoman de supermarché. Et la seule chose qui la relie au « Cat » de Catwoman, c’est qu’elle possède des tonnes de chats dans son living room. Quant à son gang, c’est un copy band de Bananarama qui ne fait que danser en arrière plan pendant que Joker et Paenguin chantent lors des braquages.

Non, le personnage tout à droite de l’écran n’est pas superwoman, mais bel et bien Catwoman avec une tenue bleue et une cape rouge, accompagnée de son bananarama band.

Durant les braquages, la bande à Catwoman ne fait que danser en arrière plan. « I’m your venus, youuuur desiiiire »

Ah parce qu’ils chantent en plus ??? Vous aggravez votre cas, vous savez…

Votre Torpeur, je vous l’avais dit, c’est une comédie musicale. Paroles et airs, les chansons surviennent de plus parfois dans des moments improbables, comme… en plein milieu d’un braquage de banque ! Regardez un peu ce que ça donne :

[dailymotion xax1qc 560 340]

Il y a même une chanson inspirée d’un thème de Dick Rivers. Et Kevin à droit à sa love song avec Vina, dans le style « je t’aime dès maintenant et pour le toujours de l’éternité« .

« Ce qui m’a tout de suite plu chez toi, c’est ton côté psycho-compulsif et ta collection de photos de moi »

Mais le plus drôle, ça reste malgré tout les paroles de la chanson finale, quand Jocson et Paeng réalisent qu’ils ont été méchants et décident de devenir gentil, comme ça, d’un coup. Jugez par vous même : If you’re crazy and naughty you’d better run / You can still change before you get caught / Let us tell ou friends that the world is sweet and full of love / Let us all be good / Let us not be bad / Let’s be good apart / Let’s be afraid of God / Let’s believe in love / If you are sinners, bad and messy, always in trouble / It’s so easy to say sorry, and it feels good after / Let us share together, the world needs love instead of hate.

En cas de braquage, ne paniquez pas : dansez !

Mouaif, ça m’a l’air un peu nian nian tout ça. La qualité du scénario me fait plus penser à un épisode d’Hélène et les garçons étendu sur tout un film.

C’est un peu ça, votre Ânerie. On est plus proche d’un épisode d’Hélène et les garçons étiré sur 1h40. En gros c’est Kevin et Vina (qui passe sa vie à contempler des photos de Kevin, ce qui en soi est très glauque) qui se tournent autour, grand frère qui se sert de son costume de Batman pour pécho la journaliste et lui propose du « Bat milk » quand il la reçoit dans sa Batcave.

Qu’ils sont grivois, ces philippins ^^

Vina a une passion dans la vie…

Collectionner les photos de Kevin !

Ajoutez-y des costumes trouvés au coin d’une rue dans un Shoppy market, saupoudrez de quelques fights que même un épisode de Walker Texas Ranger réussirait mieux, et vous aurez une vague idée de ce çà quoi le film ressemble. Car il y a de l’action ! C’est un film complet !

« Noooooooon, pas des chatouilles, pas des chatouilles ! Je me rends ! »

D’ailleurs, quand on voit qu’il suffit de se rendre aux toilettes et de creuser pour s’évader, on se demande bien pourquoi ils se sont autant pris la tête dans Prison Break…

Une scène d’évasion qui ferait rager Michael Scoffield !

Ah !!! Et de l’humour !!! C’est très important l’humour dans un film ! Même si ici ça tombe souvent à plat… J’en prends pour exemple cette scène où le Joker arrive au guichet d’une banque et fait un « Toc toc toc. »

Un toc toc toc ?

Oui ! Il arrive au guichet et fait « Toc Toc Toc ». Alors la guichetière répond « Qui est la ? » « C’est un ! » « C’est un qui ? » « C’est un hold up ! ». Ou alors, le Joker se trompe de cible et au lieu de braquer une banque, braque une banque… de sang ! Funny, right ? Au moins les Schumacher avaient le mérite de tenir son créneau kitsch et de nous faire rire à sa manière…

Au cours d’un braquage en chanson, Joker et Pingouin s’adonnent au Air guitar. Si avec sa canne, Joker peut vraiment sembler jouer, Paenguin, lui, a juste l’air de se les gratter ^^ »

Mon dieu, c’est terrible ce que vous racontez la. Mais comment ont-ils pu financer cela ?

A vrai dire je n’en sais rien, je suis simplement censé faire connaitre ce film au public de GentleGeek. Mais ce que je peux affirmer, c’est que tout l’argent issu des braquages que l’on peut voir dans le film est à coup sur 10 à 15 fois supérieurs à ce que sa réalisation à coûté ! D’ailleurs il y a des problèmes évidents de rythmes, et les rebondissements sont amenés comme un cheveu sur la soupe. Mais bon, quand on s’intéresse au nanard, au moins, on en a pour son argent, c’est tellement kitsch !

La batcave Fisherprice ! Burton peut se rhabiller :)

C’en est assez ! Je n’en peux plus ! Ce film est complètement WTF !!! Délirant, incohérent, pour ne pas dire que c’est un nanard ! Vous devriez avoir honte ! Vous êtes condamné sur le champ !

Non, votre Calculateur. Mais… Lâchez-moi ! Je ne peux pas être enfermé, j’ai rendez-vous avec Elvis le mois prochain, vous m’entendez ??? Rendez-vous avec Elvis le mois prochain !!!

Merci, et au mois prochain !

Alyas Batman en Robin

Comédie de Tony Y. Reyes, avec René Requiestas, Dawn Zulueta, Keempee de Leon, Joey de Leon.

Durée : 1h42 (les plus longues de votre vie).

 

Share
Alyas Batman & Robin bale Bane catwoman Chronique WTF cinéma philippin Joker nolan Pingouin The Dark Knight Rises WTF
L'auteur

Consequences will never be the same !

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. Baba le 30 juillet 2012
    Y a du niveau.XD La Batcave kitch (avec tout ses produits dérivés XD), Batman, petit plaisantin devant l'éternel, qui fait des coups de pression, la scène de la banque, le jeu d'acteur (ok, y a la barrière de la langue et les intonations ne sont pas les mêmes que les notres... mais quand même, le mec qui ouvre sa porte et qui est surpris de voir Batman n'a pas l'air très motivé... XD), y a de quoi passer un bon moment de rigolade. ^^ Par contre, le rire du Joker... en effet, il est horripilant ! Pour le peu que j'en ai vu dans l'extrait, je suis déjà soûlé. O_o""" 'fin bon... de toute façon, "Batman en Robin", depuis le temps qu'on rêve de voir ça, on va pas s'en priver. :D
  2. Audrey le 2 août 2012
    La chanson où les méchants décident de devenir gentils est fantastique !

Laisser un commentaire.