Share

Ah, Sim City… Un nom qui évoque des heures passées à gérer sa petite ville sur Super Nintendo. Après plusieurs volets plus ou moins réussis, la série fut laissée un peu de côté par Maxis et EA. Le nouvel épisode de la série, intitulé simplement Sim City, est prévu pour le 7 mars 2013. Un vrai reboot pour le renouveau du célèbre jeu de gestion ? A l’occasion du Paris Games Week, nous avons pu poser quelques questions à George Pigula, Associate Producer sur cet intriguant volet…

Bonjour George ! Rien que le titre SimCity semble montrer une volonté de retour aux sources de la série. Quel était le plus gros challenge pour vous renouveler sans trahir l’esprit de la franchise ?

La première chose que nous souhaitons faire, c’est de réaliser la meilleure simulation de gestion possible. Nous voulons ajouter des nouveautés, revoir le look de l’ensemble mais toujours conserver le fameux gameplay de Sim City que les fans apprécient. Nous avons un nouveau moteur qui nous permet d’offrir les graphismes les plus détaillés jamais réalisés. Nous proposerons une expérience de jeu en ligne intégrant plusieurs villes.

Les premières previews semblaient montrer une certaine casualisation du jeu. Par exemple, les catastrophes naturelles font beaucoup moins de dégâts qu’auparavant. Avez-vous prévu des contenus qui permettront d’ajouter du challenge au jeu ?

Ce qui ajoute un vrai challenge au jeu, c’est la possibilité d’expansion sur plusieurs villes. Le joueur ne se contentera plus de gérer une seule ville. Il devra s’occuper d’une région entière.
Les changements effectués sur une ville auront un impact sur l’ensemble de la région, et même sur l’ensemble du monde de Sim City. Les joueurs devront donc repenser leur façon d’aborder la construction de leur ville. Est-ce que les logements seront concentrés en un seul endroit ? Comment est-ce que je dois intégrer les transports entre les villes ? Est-ce que je veux importer mon énergie depuis la ville d’un ami ? Plusieurs stratégies sont proposées aux joueurs, dont la spécialisation d’une ville sur des tâches spécifiques. En plus, nous ajoutons le mode Sim City World, qui permettra de consulter les avancées de ses amis et de découvrir des challenges proposés par Maxis. Nous verrons ce que la communauté réalise, et nous définirons des challenges spécifiques en fonction de ça.

Le modding est très important pour les fans de Sim City. Est-ce que le jeu sera ouvert aux modifications proposées par la communauté ?

Pour l’instant, je ne peux pas répondre à cette question. Allez sur le site internet de Sim City, il y a des sujets très intéressants à ce propos sur le forum. Néanmoins, le modding reste dans l’esprit de nos développeurs…

Est-ce que le jeu nécessite une connexion à Origins, même la version de base ?

Oui, nous voulons vraiment construire une expérience basée sur le jeu en ligne. Vous avez la possibilité de jouer seul, avec vos amis ou avec des joueurs partout dans le monde. Maismême en jouant seul, vos actions auront un impact sur le jeu, c’est pour cela que vous devrez rester connecté en permanence. Néanmoins, je pense que les joueurs seront très intéressés par l’expérience multi-ville, qui est vraiment le point principal de ce nouveau SimCity, et comprendront pourquoi il est nécessaire d’être connecté quand ils commenceront à y jouer.

Est-ce que ce nouveau volet proposera les traditionnels Cheat Codes ?

*rires * On y pense !

Merci !

Merci à George Pigula pour son temps et à Electronic Arts pour l’opportunité d’interview.

Interview réalisée par Russ et Audrey.

Share
Electronic Arts maxis Paris Games Week 2012 Sim City
L'auteur

It is not enough that I should succeed - others should fail.

6 avis

Rejoindre la discussion
  1. Laurent le 8 novembre 2012
    génial :) très instructif !
  2. Thomas le 8 novembre 2012
    Mais même en jouant seul, vos actions auront un impact sur le jeu, c’est pour cela que vous devrez rester connecté en permanence. On y croit. Non non, c'est pas du tout pour enrayer le piratage, c'est pour que même en jouant seul, vous ayez une influence sur le reste du monde. Parce que… c'est mieux quoi. (sourire forcé) Si c'est vraiment le cas, alors je veux que quand j'abandonne ma partie plusieurs semaines, ma ville se déteriore et sombre dans le chaos. Et qu'à la fin, les habitants hagards et affamés déménagent et fassent grossir les chiffres du chômage et le trou de la sécu des villes voisines. Avant ça, je fermerai l'aéroport pour qu'on ne puisse pas les renvoyer en charters. :D
  3. Russ Auteur le 8 novembre 2012
    Totalement d'accord avec toi, forcer la connexion c'est vraiment abusé... Et c'est vrai qu'un monde bien persistant qui évolue dans le mauvais sens si tu le gères pas, c'est excellent ! Surtout si c'est optionnel car sinon les casuals vont rager. :p
  4. Audrey le 8 novembre 2012
    En même temps je m'interroge sur l'intérêt d'un tel jeu... un simulateur de ville avec crise, chômage, pollution, emmerdes en tout genre... on a déjà ça au quotidien, quand même ! Qui voudrait rentrer chez lui et jouer à Sim VDM ? :D
  5. Pingback: [Interview] George Pigula, Associate Producer sur Sim City | SIM CITY Informations | Scoop.it 8 Nov, 2012

    […] Ah, Sim City… Un nom qui évoque des heures passées à gérer sa petite ville sur Super Nintendo. Après plusieurs volets plus ou moins réussis, la série fut laissée un peu de côté par Maxis et EA. Le nouvel épisode de la …  […]

  6. Thomas le 9 novembre 2012
    L'intérêt c'est de pourrir ses voisins plus qu'ils ne te pourrissent. Je ne vois pas plus universel comme concept. :p

Laisser un commentaire.