Share

Peu de personnes ignorent maintenant le succès de Minecraft, et son histoire si particulière.

L’hôtel était peuplé par quelques mobs du jeu

D’un simple projet de jeu réalisé pendant des pauses café, Minecraft est devenu un véritable phénomène dans le monde du jeu vidéo. Notch, son créateur, s’est retrouvé plusieurs fois millionnaire en peu de temps, en vendant son jeu, alors en Alpha, à prix réduit.

C’est ainsi que le studio Mojang est né, permettant à Notch de concrétiser ses rêves de développeur un peu fou, et d’engager de nombreuses personnes de talent pour faire de Mojang l’un des studios le plus dynamique actuellement. Minecraft a, de fait, bénéficié de ces nouvelles capacités, et s’est ainsi diffusé sur mobiles, tablettes et même Xbox 360, où Minecraft décrochait la première place du nombre de ventes sur le XBLive.

Mais parler de Minecraft, c’est aussi parler de sa communauté. Mojang a toujours été ouvert aux discussions et retours des joueurs. Ainsi, il y a trois ans, lorsque Notch était encore en train d’essayer d’imaginer ce que Minecraft et l’argent déjà récolté pourraient réaliser, Valve l’a invité dans ses locaux. On connait la suite : indépendance et création de Mojang. Mais à cette occasion, les fans américains ont proposé à Notch de réaliser une petite rencontre. La première Minecon était née, sous la pluie dans un parc, et avec une centaine de participants.

La seconde édition, organisée de façon officielle cette fois, a eu lieu à Las Vegas. Grand succès une fois encore, c’est à cette occasion que la version finale de Minecraft a été lancée officiellement.

Et l’on en vient à 2012, les 24 et 25 novembre précisément, pour la troisième édition qui se déroulait à Disney Village près de Paris. Le prix d’entrée très important (100€) n’a pas empêché les places de se vendre en 2h à peine, pour un public venu du monde entier. Gentlegeek y était invité, voici un petit compte-rendu.

Une très grande salle

 

L’évènement, organisé par Disney, était séparé en deux pôles principaux : la grande salle, dédiée à la scène principale et ses conférences ainsi qu’à plusieurs centaines de postes de jeu (PC et 360). Un magasin Jinx totalement saturé était aussi de la partie.

CaptainSparklez, Lydia Winters

 

Lydia Winters, Notch, Jeb

 

L’autre pôle prenant place dans l’un des hôtels du Village. De très nombreuses conférences s’y trouvaient, majoritairement tournées vers les serveurs (mods, administrations…), la construction avancée (redstone, architecture…) ou encore les jeux indépendants. Des séances de projection de divers courts-métrages étaient aussi disponibles.

Certaines choses ne changeront jamais

 

Enfin, une partie dédiée aux stands des divers partenaires constituait le cœur des activités disponibles. On y trouvait les plus gros fournisseurs de serveurs, un service d’impression 3D (hélas uniquement pour exposer des objets déjà réalisés), quelques stands de développement d’applications, et surtout des postes d’essais (parfaitement inaccessibles) pour les futurs jeux de Mojang : Scrolls et Cobalt. Un petit « musée » de Mojang était aussi présent, mais assez décevant par le manque de contenu. La communauté française de Minecraft avait aussi un stand.

Au milieu de tout cela, un petit îlot de tranquillité était organisé. Une grande salle contenant deux décors minecraftiens, et avec des animaux terriblement mignons, était un havre de paix plus que bienvenu. Il était possible d’y faire des photos, et de les faire imprimer sur place. Un excellent moyen d’immortaliser cette visite.

A côté, un petit parcours façon maison hantée permettait de se mettre dans la peau d’un mineur entouré de monstres. Ambiance très réussie, même si l’animation aurait grandement gagnée à être plus dynamique.

Un petit mot sur le public : assez jeune, et n’ayant pas hésité à parcourir la moitié du globe pour venir à cet évènement phare qu’est la Minecon. Le concourt cosplay réalisé à la cérémonie de fermeture était impressionnant de ce point de vue : Une personne venait du Texas, l’autre du Royaume-Uni, ou encore de la Norvège. A vrai dire, la communauté française était presque anecdotique !

Une partie des finalistes cosplay

 

 

Il n’y a eu aucune annonce d’importance durant l’évènement, à part celle, largement éventée, de la sortie prochaine de la « Redstone Update« , la version 1.5 de Minecraft. Cette dernière est dédiée à l’amélioration conséquente du système « électrique » de Minecraft, permettant des réalisations complétement folles (Musique, ordinateurs, pièges…). Bien que cet update soit nécessaire, la majorité des joueurs n’en auront pas un réel intérêt.

Pour terminer, la Minecon est l’un de ces évènements qui fait date dans la vie d’une personne. Il était possible de croiser l’équipe de Mojang assez facilement (nous avons même décroché deux dédicaces de Jeb, le développeur actuel de Minecraft), et de rester immergé dans l’univers de Minecraft.

Notch, une bête de scène

 

Toutefois, il faut bien avouer que dépenser 100€ d’entrée pour cet évènement sans être un vrai fan hardcore aurait été une erreur. Le manque de moyens, certainement bien plus humains que financiers, était visible partout. Des animations fixes et peu nombreuses, des bénévoles un peu paniqués, ou encore des conférences ne touchant qu’un public très spécialisé. La Minecon souffrait réellement d’un certain manque de dynamisme dans son contenu et sa programmation.

Le Musée Mojang était un bon exemple de cet état de fait : quelques pièces sans grand intérêt avec le sujet, totalement passif, alors qu’il aurait été possible de réaliser nombre de choses avec un petit peu plus d’ambition (artworks, anciennes versions de Minecraft, etc…).

 

Bref, la Minecon se cherche encore. Elle a les moyens de ses ambitions, mais ne sait pas encore quelles sont ces dernières.

Pour finir, Notch a déjà confirmé qu’il y aurait une édition 2013 à Disneyworld, en Floride.

 [Visitez le Tumblr officiel de l’évènement, plein de photos et de vidéos]

 

Share
disney Minecon minecraft Mojang Notch

4 avis

Rejoindre la discussion
  1. Ronan le 1 décembre 2012
    Sympathique article, mais légèrement gaché par quelques couacs orthographiques :S
  2. Thomas le 3 décembre 2012
    Bon reportage malgré mon a priori sur les conférences dont le logo ressemble à un œuf sur le plat.
  3. Aurigabi le 4 décembre 2012
    (hahahaha Thomas... Bon commentaire malgré mes a priori sur les gens qui ont des a priori x) Je ne sais toujours pas ce qu'est Minecraft (enfin j'ai saisi le concept, de loin) du coup, j'ai quand même du mal à saisir l'engouement autour du jeu.
  4. Baba le 4 décembre 2012
    Bah c'est un jeu de survie (toi, seule, au milieu des zombies kamikaze et des moutons) dans lequel tu peux laisser libre court à ton imagination en créant ta forteresse, ou bien une cabane si tu préfères (mais les zombies kamikazes vont très vite te la pourrir). Pis si tu veux te faire de petites frayeurs, tu explores les grottes pleines de monstres (et accessoirement, d'or, de charbon et tout plein de matos à crafter). Ensuite, c'est sûr que si tu ne restes qu'à cette simple optique de survie sans jamais rien faire de tes 10 doigts autre que des épées et des armures, le jeu perd vite en intérêt. Du moins, autant qu'un hack'n slash de base (oui, Minecraft, c'est comme un Hack'n Slash. Dans l'un, tu te frayes une voie dans les murs, dans l'autre, c'est dans les monstres. Pis dans l'autre, t'es super heureuse de chopper l'épée légendaire sacrée de la mort qui tue, dans l'un, tu cries de joie en trouvant du charbon). Mais si t'y vas avec un projet de construction en tête, ou même plus simplement de simples objectifs à remplir, c'est tout de suite plus funny. C'est un jeu évolutif dont les limites ne dépendent que de ton imagination. Il peut ainsi bénéficié d'un buzz constant tant certains joueurs font des trucs ahurissant (y en a un qui a carrément fait un "Mirror's Edge" en profitant de toutes les options que le jeu propose pour proposer un gameplay original dans un univers très marqué) ainsi que des mods vachement impressionnant.

Laisser un commentaire.