Share

Vous en rêviez, ils l’ont fait : Paris a enfin sa convention 100% dédiée aux comics et à la culture US. Le Paris Comics Expo a investi, pour la première fois – et clairement pas la dernière ! – l’Espace Champerret les 26 et 27 octobre dernier. Le public était au rendez-vous malgré une concurrence importante, et ne s’est sans nul doute pas trompé. A quand la prochaine ?

Le dernier week-end d’octobre offrait aux amateurs de conventions l’embarras du choix : la Japan Expo Centre à Orléan, le Paris Comics Expo et, dans un contexte plus niché, le Xenite Con – l’auteur de ces lignes a fait de son mieux pour jongler entre les deux dernières. Mission périlleuse ! Mais on peut dire sans trop se tromper que le Paris Comics Expo a su tirer efficacement son épingle du jeu.

Au programme de cette première édition : de très nombreux auteurs de comics et acteurs de séries et de cinéma conviés par l’organisation du festival, une Artist Alley très très riche, et de nombreux guest invités par les éditeurs français eux-mêmes, qui ont su décelé le potentiel de cette toute jeune convention. Mention spéciale à Urban Comics qui, absent du dernier Comic Con, s’est offert ici un stand très remarqué qui n’a pas désempli du week-end. Dans les allées, certains murmuraient que Delcourt et Panini regrettaient de ne pas avoir mis plus de billes pour cette première édition…

Viktor Kalvachev, Guillem March, Terry Dodson, Crisse… que du beau monde en dédicace !

 

Outre les dédicaces, des Master Class et des conférences se déroulaient dans un espace dédié du salon. Mais malgré une mise en place plutôt intéressante, toutes les représentations n’ont pas forcément attiré beaucoup de monde… était-ce ce que voulaient les visiteurs ? Dommage tout de même puisque c’était notamment l’occasion de découvrir John Higgins, le coloriste de la série Watchmen, autour d’une présentation de son travail. Dimanche, une conférence sur les vrais super héros a attiré beaucoup de monde.

John Higgins en pleine Master Class

 

Si les talents invités étaient particulièrement mis en avant, la convention disposait également d’une très vaste sélection de stands de boutiques. Editeurs, magasins parisiens et de province… il y avait le choix. Beaucoup, beaucoup de choix. Paradoxalement, peut-être un peu trop : cette première édition du Paris Comics Expo proposait assez peu de stands amateurs ou associatifs, lui donnant une apparence plutôt commerciale. Il s’agit là de l’un des seuls défauts constatés dans cette convention, qui a su frapper très fort pour sa première édition.

Dur de faire son choix !

 

Que retenir de cette première édition du Paris Comics Expo ? Des invités prestigieux, un staff au poil, une excellente ambiance et beaucoup de choix. La convention frappe fort pour son arrivée dans un univers déjà bien peuplé, mais il y a peu de doute quant au fait qu’elle va faire trembler de plus grands qu’elle… et c’est sans doute pour le mieux. On peut notamment se demander comment le Comic Con va réagir face à ce nouveau concurrent monté par de véritables passionnés, qui savent parfaitement ce qu’ils font. Nous, c’est sûr, on sera de la seconde édition !

Pour aller plus loin : notre interview de Guillem March, dessinateur de Catwoman !

Share
Comics paris Paris Comics Expo 2012 Pulp's
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: 2012 s’achève… on fait le bilan ? | Audrey Oeillet 29 Déc, 2012

    […] et ça l’a fait marrer. Pour les comics, la première édition du Paris Comics Expo (excellente convention, au passage) a également été l’occasion de rencontrer une autre de mes idoles, à savoir Guillem March […]

Laisser un commentaire.