Share

zombielandposterLa malédiction des suites et remakes indignes a encore frappé ! Sa nouvelle victime ? Le film Bienvenue à Zombieland, dont Amazon vient de sortir un pilote qui servira à décider si la série mérite une saison entière…

Amazon a mis en ligne la semaine dernière une douzaine de pilotes de séries soumis au vote des spectateurs, dont le choix déterminera lesquels auront droit à une saison complète. Parmi ceux-ci, le premier épisode de la série Zombieland, adaptée du film Bienvenue à Zombieland de Ruben Fleischer. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est loin d’une réussite…

Rule #1 : le casting

Même pitch, mêmes personnages et pourtant… L’équation ne fonctionne pas vraiment cette fois. Si le film de Ruben Fleischer n’était pas un chef d’œuvre, une de ses qualités résidait dans son casting avec Woody Harrelson (Tallahassee), Jesse Eisenberg (Colombus), Emma Stone (Wichita) et Abigail Breslin (Little Rock), sans oublier le génial cameo de Bill Murray, dans son propre rôle !

Difficile en effet de trouver plus badass que Woody Harelson dans le rôle de Tallahassee… Dans la série, Tyler Ross en Colombus, Maiara Walsh en Wichita et Izabela Vidovic en Little Rock sont un peu insipides et fades tandis que Kirk Ward en fait des caisses dans le rôle de Tallahassee, sans jamais parvenir à égaler son prédécesseur. La pseudo histoire d’amour entre Colombus et Wichita nous ennuie à souhait. Aucun personnage n’est attachant ni-même intéressant (« ouhouh charisme ? es-tu là ? « ).

Kirk Ward, un mec qui joue 'achement bien la surprise.

Kirk Ward, un mec qui joue ‘achement bien la surprise.

 

Rule #2 : le scénario

Ca commence pas si mal, pourtant. On a droit même à une scène d’ouverture plutôt drôle, qui reprend le ton décalé du film. Deux employés de bureau se plaignent de leurs « first world problems » alors qu’en arrière plan, derrière la vitre, les zombies attaquent les passants dans la rue. Malheureusement, la scène s’éternise et on commence déjà à s’ennuyer.

Manque de bol, ce schéma va se répéter tout au long du pilote ou presque, le scénario usant jusqu’à la corde ses bonnes (et moins bonnes) idées. Le comique de répétition bien lourdingue ne fait même pas sourire – faut dire qu’on nous gratifie d’un compteur dénombrant le nombre de fois où Tallahassee prononce le mot « vagin » et manger et que les scénaristes ont pensé que manger de la tarte et s’en mettre plein le visage était le summum de l’humour.

Le pitch ne vole guère plus haut : les quatre survivants cherchent à se faire de nouveaux amis en suivant les conseils de leur GPS qui localise les autres survivants… Bien sûr cette quête est un échec et tous les gens qu’ils rencontrent vont leur claquer dans les doigts de manière plus nazes les unes que les autres.

 

Amazon Studios original TV pilots launch exclusively on LOVEFiLM

« – Mamie, tu t’es cassé le nez ?
– Non je suis un zombie ! Trololo ! »

Si la série reprend quelques bonnes idées de Bienvenue à Zombieland (le « zombie kill of the week« , le système de règles des personnages, etc.), on reste dans un niveau bien inférieur au film d’origine. Le budget fait clairement défaut à ce pilote. Les zombies sont cheap (barbouillés de ketchup avec des faux boyaux en plastiques), les décors sont cheap… Et je ne vous parle même d’une explosion d’avion complètement superflue qui n’a d’autre intérêt que de nous montrer des effets spéciaux tout aussi cheap.

Pire même : Tallahassee tue un zombie en lui tirant (dos à lui, car il est trop badass)… dans la poitrine ! Pas dans le cerveau. Même pas dans la tête. Et le zombie ne se relève pas. Un vrai scandale.

"Oh regardez-moi cette explosion toute pourrie au loin !"

« Oh regardez-moi cette explosion toute pourrie au loin ! »

 

Au final, il n’y a pas grand-chose de bon dans ce pilote (une série de zombies ratée, tiens, ça me rappelle quelque chose…), et on en viendrait presque à espérer que la série ne soit pas plébiscitée par le public afin que le reste de la saison ne soit pas produit. A moins que celle-ci ne s’améliore au fil des épisodes ? On a du mal à y croire…

 

Share
adaptation amazon Critique pilote Zombieland
L'auteur

POUET

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: Le projet de série Zombieland abandonné 17 Mai, 2013

    […] un premier épisode assez affligeant, dont nous vous proposions la critique ici, le projet de série Zombieland, suite du film Bienvenue à Zombieland, vient de tomber à […]

Laisser un commentaire.