Share

On a appris à la mi-mars la démission du PDG d’Electronic Arts, John Riccitiello. Il paye sans aucun doute les résultats en demi-teinte du monstrueux éditeur, qui a aussi connu quelques catastrophes comme le lancement foireux – pour être sympa – du très attendu SimCity. En tout cas, il semblerait que les choses changent puisque le PDG par interim, Larry Probts a annoncé un vrai bouleversement : la fin de la politique des DLC payants pour les jeux édités chez EA. « L’entreprise génère beaucoup d’argent grâce à ses franchises. Les DLC payants n’offrent souvent que des petits bouts de jeux sans réelle histoire et coutent très chers aux joueurs, qui ont le sentiment d’acheter un jeu incomplet. » Une nouvelle qui devrait faire taire les critiques récentes auprès d’un des leaders du marché : « maintenant, on offrira aux joueurs de vrais addons, certes payants, mais qui représenteront une vraie plus-value pour le joueur. On préfère repartir sur un modèle économique qui a fait ses preuves par le passé et remettre le joueur au premier plan. »

John est triste, plus de DLC à 15$ :(

John est triste, plus de DLC à 15$ :(

Le nouveau PDG en a profité pour dévoiler quelques révélations sur le pire bad buzz de l’histoire du jeu vidéo : la fin de Mass Effect 3. « Les scénaristes de Bioware avaient de gros doutes quant à leur capacité d’offrir à la franchise la fin qu’elle mérite. Chez EA, nous souhaitions sortir le jeu au plus vite pour que les joueurs puissent découvrir la fin de l’histoire de Shepard. Alors, on a demandé aux équipes du studio de travailler avec Damon Lindeloff. Le scénariste nous avait impressionné avec le final de Lost et son utilisation audacieuse d’un personnage secondaire comme le chien Vincent. Par ailleurs, son travail remarquable sur Prometheus nous a montré que c’était l’homme de la situation : il a réussi à transformer le scénario pour faire d’un film unique une trilogie. Cela correspond tout à fait à notre façon de procéder. Grâce à son travail artistique incroyable mais caché de tous, la fin de Mass Effect restera dans l’histoire du jeu vidéo et nous permettra de créer de nouveaux épisodes pour cette franchise ! » La boucle est bouclée !

Share
dlc EA Electronic Arts glouglouglou Mass Effect trololo
L'auteur

It is not enough that I should succeed - others should fail.

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Thomas le 2 avril 2013
    J'ai failli cracher mon thé sur l'écran en lisant les compliments sur Lindeloff. Merci Russ. :D

Laisser un commentaire.