Share

img_seasoninghouse2

L’un des meilleurs films projeté au PIFFF l’an dernier, The Seansoning House, fera l’objet d’une sortie cinéma en Angleterre et en Irlande ! Pour l’occasion, un nouveau trailer et l’affiche internationale du film ont été dévoilées, et on en profite pour faire un point sur cette pépite qui mérite amplement sa diffusion internationale.

En novembre dernier, The Seasoning House avait fait son petit effet chez les spectateurs du Paris International Film Fantastic Festival. En effet, le film s’était placé un cran au dessus des autres grâce à son atmosphère prenante, son propos traité loin de tout voyeurisme trash, et son esthétique soignée.

img_seasoninghouse3

Rien d’étonnant sur ce dernier point quand on sait que Paul Hyett, réalisateur et scénariste du film, était avant responsable des effets spéciaux sur plusieurs productions anglaises et a travaillé sur des films comme La Dame en Noir, Attack the Block !, Doomsday, The Descent 1 & 2, Eden Lake, ou encore Votre Majesté. Sa première réalisation, The Seasoning House, sortira donc en salle le 28 juin en Angleterre, et un nouveau trailer vient d’être dévoilé :

Synopsis : Durant une guerre aux Balkans non identifiée, une jeune sourde-muette est enlevée. Séquestrée avec d’autres jeunes filles dans un bordel servant de repaire à des criminels de guerre, elle prépare son évasion.

Interprété par Rosie Day, Sean Pertwee, Anna Walton, et Kevin Howarth dans les rôles principaux, le film à été produit par Sterling Pictures et actuellement distribué par Kaléidoscope Films.

Attention, le film est vendu un peu trop à tort comme un « revenge movie » classique et sauvage, et son sujet pourrait laisser croire à un torture-porn voyeuriste. Mais The Seasoning House n’a rien à voir avec Hostel et consorts… Le film propose avant tout un jeu de chat et de souris dans une ambiance envoutante, électrisante, renforcée par le peu de dialogues (logique avec une héroïne muette), et certaines scènes vis à vis de l’activité des filles dans la maison auront de quoi mettre mal à l’aise. Pour autant, sans jamais se montrer moralisateur, Paul Hyett parvient à dégager une réelle humanité de certains de ses personnages, malgré la violence physique et morale, de la situation. Tout sera finalement mise à mal quand les événements tourneront au plus mal dans la seconde partie du film, où un autre type de violence éclatera.

En tout cas, on espère fortement que le film parviendra à se frayer un chemin jusqu’en France, même directement en DVD. En attendant, on vous propose de jeter un coup d’œil à l’affiche internationale du film.

img_seasoninghouse

Source : Dread Central

Share
Paul Hyett PIFFF 2012 Rosie Day sortie The seasoning house video
L'auteur

Consequences will never be the same !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.