[Critique DVD] Comic-Con Episode IV : A Fan’s Hope
Share

Sorti en 2011 aux USA et ayant été couronné d’un joli petit succès, Comic-Con Episode IV : A Fan’s Hope, documentaire de Morgan Spurlock sur le Comic Con de San Diego, bénéficie le 18 juillet 2013 d’une arrivée plutôt confidentielle en France. Une reconnaissance bien limitée pour un film qui rend pourtant un bel hommage à la culture geek.

Après avoir été projeté en toute discrétion au Comic Con de Paris le 6 juillet dernier, c’est désormais en DVD que le documentaire de Morgan Spurlock (Super Size Me) débute donc sa tardive carrière chez nous. Tourné à l’occasion de l’édition 2010 du Comic Con de San Diego, Comic-Con Episode IV : A Fan’s Hope met l’accent sur 7 visiteurs du salon, désigné comme le plus grand rendez-vous dédié à la culture geek du monde : Skip, un barman qui se rêve dessinateur de comics, Eric, un militaire qui partage le même rêve, Chuck, un vendeur de comics touché par la crise, Holly, une designer qui réalise des costumes dans son garage, Anthony, un collection de figurines, James, qui souhaite demander sa petite amie en mariage durant le panel de Kevin Smith, et Elodia, qui vient des Philippines pour satisfaire sa passion du cosplay. Des personnes qui ne se connaissent pas, mais qui partagent les mêmes passions, et des aspirations similaires, concrétisables au sein de la convention.

Super Geek Me

Comme son nom l’indique, Comic-Con Episode IV : A Fan’s Hope se focalise sur les espoirs des personnes qui s’y rendent. Sélectionnés parmi 3000 « candidats » ayant envoyé des vidéos à la production, les 7 personnes suivies par Spurlock et ses équipes balaient plutôt bien l’univers de l’emblématique convention, ainsi que les différentes types de personnes que l’on y trouve. Du commerçant qui vient y renflouer ses caisses éprouvées aux cosplayeurs qui cherchent à faire connaître leur travail face à un public de connaisseurs, en passant par les apprentis dessinateurs qui viennent glaner des conseils et un éventuel contrat et les collections en quête de la figurine inédite, le film suit chaque protagoniste de manière à la fois sobre… et finalement assez épique également, car chaque portrait dépend un geek à la personnalité unique et passionnante.

Comic Con DVD Holly Conrad

Depuis son passage sur la scène du SDCC, Holly Conrad a entamé une belle carrière de designer de costumes.

 

Contrairement à ses précédents films, Morgan Spurlock a pris le parti de ne jamais se montrer dans ce documentaire, qui fonctionne également sans voix-off. On se retrouve donc devant une exposition neutre, sans aucun jugement, où les paroles des protagonistes seules illustrent leur situation. Clairement, un tel parti-pris fait du bien, dans une époque où les geek sont autant un phénomène de mode que cherchent à s’accaparer médias et marketeux, qu’une « caste » de la public que le grand public ne comprend pas bien et a tendance à mal considérer.

Un film hommage

Morgan Spurlock se présente lui-même comme un geek : il nous l’a lui-même expliqué à l’occasion de l’interview qu’il nous a accordé durant le Comic Con Paris. Il était donc le mieux placé pour raconter les histoires de ces geeks et de leur quête. « Ces gens-là ont de vrais histoires, c’est plus intéressant de les montrer que moi en train de flâner à la convention. » Clairement, le réalisateur a réussi son coup : le film est d’ailleurs émouvants à plusieurs reprises, que ce soit lorsque ses protagonistes atteignent leur but, où lorsqu’ils échouent. Parce que chaque visiteur du salon est filmé avec sobriété et humilité, il est possible de se reconnaître dans leurs espoirs et leurs espérances, et finalement s’y attacher.

DVD Comic Con Antony

Antony n’hésite pas à faire la queue plusieurs jours pour être sûr de ramener LA figurine de ses rêves.

 

Le réalisateur a également confié que le tournage de ce docu a été le plus ambitieux de sa carrière : 15 équipes de tournages, chacune affublé d’un cadreur et d’un producteur, ont filmé non stop durant les 4 jours de la convention, et même avant et après. Au final, Ce sont 650 heures de rushs qui ont été tournées, pour aboutir à un film d’une heure et demie : un fait qui explique sans doute pourquoi les morceaux choisis sonnent si justes.

Notons enfin que le documentaire est ponctué d’interventions de geeks célèbres : Josh Whedon, Eli Roth, Stan Lee, Robert Kirkman ou encore Kevin Smith interviennent au fil de l’eau pour parler de leurs passions ou raconter des anecdotes autour du Comic Con ou de leur propre vie… et certaines sont vraiment très drôles !

DVD Comic Con Kirkman

Même Robert Kirkman, le créateur de The Walking Dead, a ses idoles !

 

Plus qu’un film sur le Comic Con de San Diego, Comic-Con Episode IV : A Fan’s Hope est un film sur la passion, et un véritable hommage aux geeks. Et bien que tourné aux Etats-Unis dans la plus célèbre convention du pays, le documentaire a le potentiel pour parler à tous, démontrant au passage que la geek attitude est universelle. Un film à voir, non seulement parce qu’il est cool, mais aussi parce qu’il fait du bien !

Le DVD

Bac Films propose un DVD très simple. Côté packaging, on trouve un fourreau élégant avec l’affiche du film – on remarque d’ailleurs une coquille, puisqu’il est écrit « Spiderman » au lieu de « Spider-man » – et le même visuel est présent sur la jaquette. Les menus reprennent les mêmes visuels, et sont plutôt jolis bien que classique.

DVD Comic Con menu

Le menu principal du DVD

 

Côté contenu, rien d’autre à signaler que le film en VOST, et quelques bandes-annonces de l’éditeur. Il est dommage que Bac Films ne propose pas au moins quelques-uns des suppléments de l’édition américaine, qui inclut notamment un intéressant making of de ce tournage ambitieux, ainsi que quelques scènes coupées. Pour l’édition française, on doit donc, hélas, se contenter du minimum syndical.

Comic-Con Episode IV : A Fan’s Hope de Morgan Spurlock, disponible en DVD chez Bac Films à partir du 18 juillet.

Share
Bac Films Comic Con San Diego Comic-Con Episode IV: A Fan's Hope dvd Morgan Spurlock
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.