Share

Sorti en salle en mars dernier, après une sortie initiale repoussée de plusieurs mois, G.I. Joe 2 ou G.I. Joe Conspiration, sort aujourd’hui en DVD et Blu-ray dans nos contrées. 4 ans après le premier volet réalisé par Stephen Sommers, c’est Jon M. Chu qui prend la relève pour nous livrer une suite qui respecte à la lettre la grande tradition du blockbuster ultra-marketé : plus c’est gros, mieux ça passe.

img_visuelsGIJoe

G.I. Joe : Constipation…
Après avoir été trahie et décimée par une organisation terroriste, l’équipe des GI Joe réalise que le gouvernement a été infiltré et que notre monde est au bord de la destruction. Sans alliés, sans renforts et sans personne à qui se fier, Roadblock et ses GI doivent identifier l’ennemi pour tenter de sauver notre civilisation. Ils font alors appel à celui qui a donné son nom à leur corps d’élite : Joe Colton.

img_gijoe2Après un premier opus brouillon répondant à tous les stéréotypes du genre (scénario ultra léger, personnages caricaturaux, réalisation à la serpe), GI Joe avait quand même su attirer un public en salle au point d’avoir aujourd’hui sa suite. Une suite qui aura d’abord fait parler d’elle en raison d’une sortie retardée pour deux raisons : conversion du film à la 3D, et rajout de scènes supplémentaires suites aux mauvais retours des projections tests, le « public test » n’ayant pas apprécié la disparition très rapide du personnage principal du premier film.

A l’occasion de sa sortie en vidéo le 31 juillet, voici venue l’occasion de faire un point sur ce G.I. Joe Conspiration, qui bénéficie notamment d’une édition combo blu-ray + DVD. Si le DVD offre la version cinéma du film ainsi que quelques bonus, le Blu-ray, lui, offre une version du film plus longue de 17 minutes du film. Mais ces 17 minutes changent-elles la donnent par rapport ce qu’offrait le film en salle ?

img_gijoe2-2

Si le rajout de scènes supplémentaires permet quelque peu de donner un peu plus de cohérence au récit vis à vis de sa version cinéma – on a ainsi un peu moins l’impression qu’il manque des bobines entre certaines scènes – cela ne suffit pour autant pas à faire oublier les principaux défauts du film tant ceux-ci sont importants : une réalisation à la truelle, rendant la plupart des scènes d’actions illisibles (mais fallait-il vraiment attendre quelque chose de la part du réalisateur de Sexy Dance2, 3 et 4, et du biopic sur Justin Bieber ?), et un scénario encore plus indigent que le premier qui accumule tous les poncifs sans aucun souci de cohésion globale : ah tiens, et vas-y que le méchant du premier qui devait être mort ne l’est pas, et hop, voila quel tel autre ben en fait il est pas si méchant que ça, rajouter une pincée de femme soldat avec un daddy issue par ici, et si les méchants sont méchants, c’est parce qu’ils sont méchants et veulent dominer le monde. Même les scènes rajoutées suite à la projection test, destinées à faire apparaître Chaning Tatum plus longtemps, se révèlent indigentes. Quel intérêt de voir Chaning Tatum et The Rock jouer à la playstation et faire les babysitter en mode Ricorée Family dans une scène où l’absence de naturel est criant. Sans compter l’humour qui ne fait jamais mouche, et un Bruce Willis qui y croit moyennement, GI Joe 2 se révèle donc un film assez grossier, qui n’arrive même pas à se hisser aux côtés d’autres blockbusters qui bien que ultra bourrins et vides, se révèlent au moins divertissants et funs.

Du côté des rares bons points, signalons notamment la présence de Lee Byung-Hun, acteur coréen qui s’est notamment illustré chez Kim jee-Woon (J’ai rencontré le diable, A bittersweet life). Si sa prestation est globalement satisfaisante, dommage que son personnage fasse l’objet d’un twist assez improbable – et là encore, faisant fit de toute cohérence – ou il passe subitement du personnage ennemi juré à un personnage plus nuancé. Dommage, l’idée en soi était plus intéressante. L’acteur est bon, il lui reste seulement à trouver des rôles à sa mesure en dehors de la Corée. D’autres scènes parviennent également à retenir un peu plus l’attention, notamment les affrontements entre les deux… hum… « ninjas », Storm Shadow et Snake Eyes, et un passage de bataille totalement nawak dans les montagnes, qui fait d’ailleurs l’objet de quelques précisions dans les bonus du film.

img_gijoe2-3

Du côté des bonus de ce combo, le Blu-ray dispose de scènes d’actions inédites, ainsi que d’un making of d’une heure environ intitulé GI Joe : décryptage, qui se focalise sur les scènes clés du film (faisant la part belle à Snake Eyes et Storm Shadow), les costumes, le travail d’adaptation, et une apparition rapide de The Rock vers la fin, etc. Du côté du DVD joint, qui propose la version cinéma du film, un commentaire audio du réalisateur et du producteur Lorenzo Di Bonaventura est disponible, ainsi que 3 modules : le vrai visage du mal, consacré à Cobra commander et son évolution dans les comics et dessin animé, Le son du silence (peut être le plus intéressant), qui revient sur la scène de la montagne et son inspiration principale : un numéro spécial du comics GI Joe qui ne comprenait aucun dialogue ! Enfin, le troisième module, frères d’arme, revient sur la relation entre Snake Eyes et Storm Shadow, dans le film et la compare avec leur relation dans l’histoire originale.

GI Joe Conspiration : un film de Jon M. Chu, avec Chaning Tatum, Dwayne Johnson, Elodie Yung, Lee Byung-Hun, Bruce Willis. Disponible en DVD et Blu-ray le 31 juillet.

Share
Blu-ray Bruce Willis Chaning Tatum dvd dwayne johnson Elodie Yung GI Joe 2 GI Joe Conspiration Jon Chu Lee Byung-Hun Ray Park
L'auteur

Consequences will never be the same !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.