December 14, 2019

Ryuhei Kitamura en eaux troubles

Après Midnight Meat Train et No One Lives, le réalisateur Japonais Ryuhei Kitamura vient de trouver son 3e film américain avec Dead Water, un film d’horreur écologique.

img_deadwaterPrincipalement connu chez nous pour avoir embarqué Bradley Cooper dans un train de viande de minuit, le réalisateur japonais Ryuhei Kitamura – dont le No one lives vient de sortir directement en DVD dans l’indifférence générale – poursuit son bonhomme de chemin aux Etats-Unis.

Son 3e film en langue anglaise s’intitulera Dead Water, et sera donc un film d’horreur écologique. En exclusivité, on vous dévoile le premier visuel et le synopsis de ce film qui, espérons pour lui, ne prendra pas l’eau !

[styled_box title= »Le synopsis qui coule de source » class= » »]La fin du monde a bien eu lieu, il y a deux ans. Un groupe de scientifique, mené par l’héroïne du film, s’est réfugié à l’intérieur d’Eco Station, sorte de cocon à l’environnement auto-suffisant caché en plein désert. Seuls dans la station, ce groupe de survivant connait la vérité, sait que la fin du monde n’avait rien a voir avec ce que l’on imaginait. Ce n’est pas un virus qui a décimé la planète, ni une prophétie démoniaque. C’est l’eau. Un procédé chimique, déclenché quelque part sur terre, a dégénéré et transformé toutes les molécules d’eau sur terre. La boire, s’y laver, ou simplement la toucher change désormais un être humain en une toute autre chose. Une chose innimaginable, redoutable, mortelle…[/styled_box]

Source : Shock Till You Drop

Précédent «
Suivant »

Consequences will never be the same !
  • twitter

1 Commentaire

  1. Un film d’horreur écolo… Comme Birdemic ? :D

Laisser un commentaire

A propos de GentleGeek