November 14, 2019

[Test PS3] Beyond: Two Souls : Expériences avancées

Lors de notre test, les avis concernant le dernier jeu de quantic dream avaient divisé le vaillant duo Aurigabi/Lisa. Un mois après sa sortie, c’est officiel : la première extension, baptisée « Expériences avancées », réunit Aiden et Jodie dans une aventure à part, pendant leur période « CIA », est disponible sur le PSN, à l’incroyable prix de 4,99 piastres. Alors, tour de force, passage incontournable, ou vent de solitude sur les collines de l’incompréhension? GentleGeek retourne dans l’inframonde pour vous livrer ses impressions.

Aucune introduction à l’aventure, qui n’en est pas une. Votre formateur de la CIA vous amène dans un complexe d’une blancheur éclatante, conçu spécialement pour le couple atypique Aidan/Jodie. Il faudra donc, en moins de 30 minutes – magie, ce DLC est en temps réel ! – passer toutes les épreuves, au nombre de 7. C’est donc une phase exclusivement plate-forme, avec des puzzles extrêmement simples à résoudre. On se prend au jeu, avec une grimace de triomphe quand on arrive à pousser trois cubes, car, dans cette partie, Jodie est incapable de faire l’équilibriste pour passer d’une caisse à l’autre.

[youtube WbYg1Rn7yeA 560 340]
Je ne sais pas ce qu’a voulu montrer David Cage avec ce DLC. On se croirait dans Portal, avec les murs étincelants qui arrachent la rétine, et même le design des caméras n’est pas sans rappeler le jeu de Valve. Le principe même de faire subir à son avatar des expériences est assez évident. Peut-être est-ce là la réponse au fameux « Mais pourquoi ne faites-vous pas de jeu vidéo ? ». Là, c’est clairement du « jeu vidéo », avec un but – finir les différentes étapes en 30 minutes -, un challenge – un puzzle par étape -, un moyen de réussir – le couple Aiden/Jodie – et une récompense – être considérée comme une recrue excellente. Mais pas forcément du bon jeu vidéo.

Les épreuves en elles-mêmes sont rigolotes – l’utilisation de cet attribut du sujet DOIT vous interpeller, réfléchissez-bien à ça -, et il ne faut pas être sorti de Saint-Cyr pour les dérouler. Elles sont variées. Le level design est soigné. Mais bon dieu, la caméra se révèle particulièrement pénible – oui, encore plus que d’habitude, je me suis surprise à bougonner contre -, Jodie se retrouve à courir en rond dans les pièces, à la recherche des indices, Aiden ne sait plus où il habite. Bref, la maniabilité révèle ici toutes ses faiblesses. Au reste, heureusement que les épreuves sont pensées pour être courtes, parce qu’un peu plus longtemps aurait été lassant.

Au final, que reste-t-il une fois que vous avez terminé l’aventure ? Absolument rien. Le DLC n’est même pas inclus dans l’histoire, on tapote la tête de Jodie à la fin en disant que c’est une brave fille – passage obligé : si vous faites plus de 15 minutes de parcours, votre instructeur vous oblige à recommencer, et MIRACLE, elle sourit. Fin de l’histoire, rideau, remballez le matos. Incrédulité.

(Comme le DLC est tout pourri, je vais agrémenter l’article de gif d’Ellen Page)

Expériences avancées aurait pu être une sorte de mini-jeu sympathique, où on est loin des problèmes de Jodie dans un univers complètement aseptisé. Mais trois grands problèmes provoquent en moi la plus grande des perplexités : Pourquoi? Juste. Pourquoi? Pourquoi développer une extension qui est certes amusante, mais qui n’apporte absolument rien, surtout en termes de scénario – par contre, je ne me suis pas amusée à refaire le jeu dans son intégralité pour voir si Jodie a gagné des points d’ego suite à sa petite ballade, donc si c’est le cas, je présenterais mes excuses publiques, c’est promis -. Ensuite. Mensonges. Où sont les 30 minutes de gameplay exclusif qu’on nous promet ? Le DLC est pliable en moins de dix minutes. Une fois qu’on a compris le système, la rejouabilité est nulle. Et enfin, point crucial : comment peut-on oser faire payer ce DLC 4,99€? Un DLC qui ne tient pas ses promesses, inutile au possible, sans enjeu émotionnel. A éviter. Absolument.

Ellen is not amused

Précédent «
Suivant »

Cause I'M TEARING YOU APART !

1 Commentaire

  1. Pingback: Meanwhile, chez SCE | La Vie d'Hadès

Laisser un commentaire

A propos de GentleGeek