[PGW 2013] Destiny : rencontre avec les responsables communautaires
Share

A l’occasion de la Paris Games Week 2013, nous avons eu l’occasion d’assister à une rencontre avec David Dague, Community Manager, et Eric Osborne, Head of Community et Senior Writer sur Destiny. Le FPS massivement multijoueur de Bungie, prévus en 2014 sur la nouvelle génération de consoles, en a résolument dans le ventre… mais il est bien difficile d’en savoir véritablement plus !

Lauréat de 51 récompenses au dernier E3 et nommé jeu du salon lors de la Gamescom 2013, Destiny est un titre extrêmement prometteur. Prévu en 2014 sur PS3, PS4, Xbox 360 et Xbox One, le titre, développé par Bungie (Halo) et édité par Activision, a pour ambition de propose aux joueurs un MMOFPS où la trame solo pourra être jouée à tout moment en coop avec d’autres joueurs, en complément de modes de jeux multijoueur mettant la compétition à l’honneur. Le tout prendra place non pas dans un monde, mais dans un univers ouverts, puisque les joueurs pourront parcourir de nombreuses planètes à l’aide de leurs vaisseaux spatiaux.

destiny-6

Attention derrière toi c’est affreux !

 

La Paris Games Week, qui s’est déroulée la semaine dernière, a été l’occasion d’échanger avec les deux responsables de la communauté de Destiny, à savoir David Dague et Eric Osborne. Les deux sympathiques Américains ont répondu aux questions de la presse à l’occasion d’une masterclass d’une heure. Quelques informations ont été données mais au final, rien de véritablement neuf pour qui s’informe sur le titre depuis quelques temps déjà… néanmoins, comme nous en parlons pour la première fois sur GentleGeek, nous vous livrons ce qu’on a retenu de cette rencontre.

Des planètes à visiter – et même plus puisque la Lune fait également partie du lot – des ennemis extra-terrestres en pagaille, tous avec un style propre, des armes à la pelle… Destiny donne l’impression qu’on a mélangé Star Wars: The Old Republic avec Halo et peut-être même avec Borderlands. Présenté ainsi, le titre fait envie, et il est également très tentant en vidéo, à défaut d’avoir pu y toucher.

Mélange de FPS et de MMORPG, de coop et d’affrontement entre joueurs, Destiny est présenté comme un titre offrant une grande liberté au joueur tout en étant très porté sur le storytelling. David Dague et Eric Osborne ont insisté sur le fait que le jeu allait accompagner le joueur, et pas le forcer à aller à un moment précis dans une direction.

Un univers ouvert dès le départ, oui, mais…

« Nous pensons que c’est une erreur de brider le joueur » a estimé Eric Osborne, alors qu’il répondait à notre question concernant l’ouverture immédiate, ou pas, des différentes planètes explorables. En théorie, les territoires à explorer devraient être vastes dès le départ, mais Destiny devrait en pratique proposer un système similaire aux MMORPG – encore une fois, on pense à SWTOR : les planètes pourront être visitées tôt, mais le niveau des créatures sur place devrait dissuader le joueur d’aller bien loin. « On ne veut pas vous stopper dans votre jeu, mais le jeu va vous guider dans une direction. Il va essayer de vous accompagner dans une suite logique, mais il ne vous empêchera pas d’aller ailleurs. » Ça sera aux risques et périls du joueur, ceci dit.

destiny-2

On a la classe ou on ne l’a pas !

 

Concernant la durée de vie du titre à sa sortie, impossible d’en savoir plus, en grande partie parce que le potentiel des différents modes est compliqué à quantifier. Entre le mode solo, le coopératif et l’aspect compétitif, chacun devrait trouver midi à sa porte, d’autant que Bungie prévoit de mettre l’accent sur la compétitivité entre les joueurs avec des classements poussés, et compte étendre l’intérêt du jeu au-delà du système de niveaux, par le biais de contenu HL. Rien de bien neuf sous le soleil en vérité, puisque c’est ce que propose la plupart des MMOG depuis des années : reste que, à l’échelle d’un tel titre, cela peut faire des étincelles.

« Le cross-plateformes ? On y pense« 

Destiny sera présent à sa sortie sur PS4 et Xbox One, mais également sur PS3 et Xbox 360. Outre le fait que le titre loupera le coche du PC – ce qui est étonnant pour un jeu orienté MMOG, mais qui souligne cependant le virage engagé par la nouvelle génération de consoles – il devrait, sauf énorme rebondissement, se focaliser sur sa plateforme d’usage. « Le cross-plateforme, on y pense, mais nous n’avons rien à annoncer sur le sujet » ont indiqué David Dague et Eric Osborne. A priori, les joueurs de PS4 ne devraient pas pouvoir jouer avec ceux de PS3, et même rengaine sur les consoles de Microsoft. Ajoutons que le jeu n’aura pas d’abonnement, mais il faudra

Il faut donc espérer que la communauté sera active sur chacune des plateformes : pour motiver les troupes, Bungie compte sur un contenu additionnel permanent, des événements et un système communautaire très poussé visant à mettre les échanges entre joueurs au centre du titre. Des lieux de rencontre, des boutiques et même des zones habitables – il devrait donc être possible de s’acheter une maison – seront de la partie. Outre la formation de groupes de joueurs, on imagine qu’une telle mise en avant des aspects sociaux devraient favoriser le roleplay. « Nous voulons optimiser les rencontres entre les joueurs » commente David Dague.

destiny

On pourrait l’oublier, mais Destiny sera bien un FPS…

 

Résolument, le discours est alléchant et le jeu très prometteur, mais les réponses sont mesurées et vagues dans certains cas : Destiny est loin d’avoir dévoilé toutes ses billes, et sur de nombreux aspects, il semble évident que des zones d’ombres persistent. Reste que le nouveau jeu de Bungie en a sous le capot et il serait bien dommage de ne pas garder un oeil sur un titre qui pourrait bien motiver plus d’un joueur pour l’achat d’une console de nouvelle génération… rendez-vous en 2014 !

Share
bungie Destiny Paris Games Week 2013 PGW2013 PS3 PS4 xbox 360 XboX One
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Russ le 6 novembre 2013
    ça a l'air assez sympa !

Laisser un commentaire.