[Interview] William B. Davis – Sans écran de fumée !
Share

Lors de la Paris Comics Expo 2013, nous avons eu le privilège de pouvoir interviewer William B. Davis, l’inoubliable Homme à la Cigarette de X-Files ! Si ce rôle a indubitablement marqué sa carrière (peut-être trop), il n’en a pas moins joué dans de grandes productions (The Secret, de Pascal Laugier, 2012), ou d’autres séries (Continuum, dont la troisième saison débutera en avril 2014). Incroyablement sympathique, il a accepté avec un grand sourire de répondre à nos questions.

Parlons d’abord un peu de X-Files… Quand vous avez reçu le script, quelle a été votre première réaction ?

Tout d’abord, je me suis dit « Bien, j’ai eu un rôle », je vais travailler, gagner de l’argent. C’était juste pour le pilote, je n’en savais pas plus. J’étais quasiment persuadé que ça ne donnerait rien, c’était une introduction un peu stupide à une histoire d’enlèvements par des aliens… J’étais content d’y jouer, mais je ne pensais pas que ça irait plus loin que ça.

Vous ne croyiez pas à l’existence d’extra-terrestres à l’époque ?

Ce n’est pas tant que moi, je n’y croyais pas, c’est surtout que je pensais que personne du tout n’y croyait. Mais l’histoire avait une certaine puissance, un mystère, une tension qui ne sautaient pas aux yeux dans le script.

Nous savons que vous êtes un sceptique, quelles étaient vos relations avec les fans à ce sujet ? Est-ce qu’ils le comprenaient ?

Cela a toujours été intéressant, car les gens pensaient que parce que je jouais dans cette série, je croyais à ce qu’elle mettait en scène. Du coup, les fans m’ont souvent proposé de m’emmener sur des sites d’observations d’OVNIs, ou alors ils m’amenaient des preuves ou des informations sur l’affaire de Roswell, donc j’ai dû finir par leur dire : « Euh, en fait, je ne crois pas à ces trucs. » Et cela les a vraiment surpris ! Quand ils m’ont demandé pourquoi, je leur ai répondu « C’est à vous de me prouver qu’ils sont là, pas à moi de vous prouver le contraire. » Et eux insistaient, « Mais on a vraiment des preuves ! » Je leur disais « OK… ». J’ai donc dû étudier ce qu’ils considéraient comme des preuves, les éléments qu’ils avaient. C’est là que je suis devenu un sceptique plus « actif », si vous voulez. Mais en fait, il n’y a certainement pas plus de personnes qui croient aux aliens et aux enlèvements parmi les fans de la série que parmi les gens en général. Enormément de grands fans sont des sceptiques. En fait, cela m’a même beaucoup amusé d’en voir autant dans les groupes de sceptiques avec lesquels j’ai travaillé.

vlcsnap-2013-11-30-16h14m08s96

Dans Continuum, Davis joue le rôle d’Alec Sadler, un milliardaire maître du monde en 2077. Un nouveau rôle plein de mystères…

 

En ce moment, vous jouez dans la série Continuum. Est-ce votre premier rôle récurrent depuis X-Files ?

Non, j’ai tourné plusieurs épisodes d’une série sur la médecine alternative, je ne me souviens plus du nom (Robson Arms, ndlr) mais elle n’a pas duré très longtemps.
Il y a eu plusieurs faux-départs de séries, ou de rôles qui auraient dû devenir récurrents, mais je pense que c’est l’un des mauvais effets qu’a eu X-Files sur ma carrière.

C’est en tout cas un autre rôle chargé de mystères pour vous ! Avez-vous quelques informations sur ce qui nous attend dans la saison 3 ?

Je ne sais pas où vous en êtes ici, mais nous avons tourné deux saisons, et le mystère reste grand quant à mon personnage, ses deux incarnations : le vieil homme, aigri, maître du monde en 2077, et puis le jeune homme de 2012-2013, passionné, plein d’enthousiasme, geek, qui veut apporter de bonnes choses au monde. Comment est-ce qu’il devient « moi », et est-ce qu’il lui est possible de ne pas devenir « moi » ?

Erik Knudsen joue la version jeune d’Alec Sadler, votre personnage, et il vous ressemble beaucoup ! Est-ce qu’à votre âge, vous lui ressembliez ?

Non, pas du tout, et si vous regardez des photos de moi à son âge, je ne lui ressemble pas. Mais oui, il est clair qu’il y a une ressemblance entre lui et moi, du moins, tant qu’on ne se tient pas à côté l’un de l’autre, parce que je suis deux fois plus grand que lui ! Mais qui sait, peut-être qu’Alec Sadler a eu une poussée de croissance après ses 22 ans !

La série parle du voyage dans le temps, êtes-vous aussi sceptique à ce sujet qu’au sujet des aliens ?

C’est une bonne question… Sur le plan scientifique, le voyage temporel est-il possible ? Je ne sais pas, peut-être bien. Je ne m’y connais pas assez en science pour le savoir. Et, je ne suis pas sceptique quant au fait qu’il existe des extra-terrestres, je suis juste sceptique quant au fait qu’ils soient parmi nous aujourd’hui.

En 2012, vous avez tourné dans The Secret (dont vous pouvez retrouver la critique par El Nioco ici, nldr), réalisé par Pascal Laugier, un français. Avez-vous ressenti une sorte de french touch sur le tournage ?

Oui, il y avait vraiment un ressenti particulier. Je ne saurais pas le définir précisément, mais chaque réalisateur apporte sa propre personnalité au film, a sa propre personnalité. Mais oui, il a réalisé un thriller, en quelque sorte, tout en voulant à travers lui apporter une sorte d’analyse sociologique . Et je pense que ce n’est pas quelque chose que l’on voit souvent dans les films américains.

William-B.-Davis-in-The-Tall-Man-2012-Movie-Image1

En shériff dans The Secret, Davis avait l’occasion de nous montrer une autre facette de ses qualités de comédien, dans un rôle aux antipodes de celui qui l’a rendu célèbre.

 

Comment définiriez-vous le style de Laugier ?

Comment dire… J’ai beaucoup aimé travailler avec lui, mais quand il n’aimait pas quelque chose, ce n’était pas la peine de discuter. Je sais qu’il y a eu quelques problèmes avec l’enfant, sur sa manière de travailler avec lui, sur le résultat, et il me semble d’ailleurs qu’ils ont dû recaster le rôle. Mais j’aimais bien Laugier. Le directeur de la photographie était aussi un très bon ami, et il était tout simplement brillant. On a travaillé plusieurs fois ensemble.

L’après-X-Files a-t-il été difficile ?

En fait, il s’est passé deux choses : cela ouvre un certain nombre de possibilités, mais en ferme aussi d’autres. Il y a certaines séries tournées à Vancouver où on ne voulait même pas me voir, à cause de l’image que j’avais. Alors que d’autres ont justement voulu jouer sur cette image, ou alors m’avaient connu grâce à la série. J’ai été d’une certaine manière automatiquement associé à la science-fiction, et ce malgré-moi, c’est juste ainsi que ma carrière a évolué. Mais cela s’est révélé plutôt intéressant.

Depuis quelques temps, on entend beaucoup parler d’un troisième film X-Files

J’avoue que j’en entends surtout parler par les fans, donc je n’ai aucune réelle information sur le sujet.

Vous pensez que votre personnage pourrait revenir ?

Je ne sais pas comment il pourrait revenir. Enfin, je ne vois pas comment ils pourraient le faire sans lui, c’est à cause de son absence que le second film s’est planté, mais… Je suis un peu mort, quoi, ils m’ont vraiment tué. Je sais que c’était la troisième fois qu’ils me tuaient, mais cette fois, c’était du genre « vraiment définitif ». Donc je n’en sais rien !

Mais vous aimeriez en faire partie ?

Oh oui, j’adorerais ! Mais plus comme le vieillard des dernières saisons, je préfèrerais celui du début, plus dangereux (imite son personnage qui fume), plus puissant, oui…

 

Vous êtes un acteur emblématique de la communauté SF, quels seraient vos derniers mots pour vos fans français de X-Files, Continuum, etc ?

(En françaisMerci beaucoup ! Merci pour votre intérêt !  Nous apprécions vraiment votre soutien, d’où qu’il vienne. La France est un pays merveilleux, j’y suis marié… Que dire d’autre ?

 

Interview réalisée par Jon-Fenn et Lisa, le 23/11/13

Nous tenons à remercier l’organisation de la PCE 2013 pour leur amabilité et pour avoir rendu cette interview possible.
Nous souhaitons aussi remercier William B. Davis pour sa gentillesse exceptionnelle, et sa disponibilité immédiatement accordée dès notre timide demande.

Share
cgb cigarette cigarette smoking man continuum homme i want to believe mulder Paris Comics Expo PCE scully sf spender william b. davis x-files

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.