[Reportage] Paris Comics Expo 2013 : Petit, mais costaud !
Share

Le week-end des 23 et 24 novembre se déroulait l’édition 2013 de la Paris Comics Expo, à l’Espace Champerret de notre chère capitale. S’étaient donnés rendez-vous de toute la France et parfois même d’ailleurs une jolie masse de fans de comics, de S-F et autres geeks aussi gentils que des Bisounours (n’en déplaise à certains journalistes avares d’audimat). GentleGeek y était samedi… et n’en est pas vraiment encore revenu !

Tous les milieux étaient représentés !

 

Oubliez les mouvements de foule usants, les ambiances électriques, les gueulantes audibles çà et là…
Ce week-end, amis geeks, ce week-end s’est déroulé dans la joie et la bonne humeur.

Si de prime abord, l’Espace Champerret peut sembler petit, il est évident que les GO (pour Gentils Organisateurs, d’une parce que c’est mérité, et de deux parce que l’acronyme fera plus court – si j’étais payé au mot, j’aurais trouvé plus d’adjectifs, mais du coup, tant pis) avaient parfaitement géré la place qui leur était allouée.

Romano Molenaar (Birds of Prey) au boulot.

 

A l’entrée, des gens souriants, et un premier regard circulaire de repérage permettait de spotter, sur la droite, les invités comptant parmi ceux les plus attendus de tout le salon : les acteurs David Prowse (Dark Vador, l’homme dans le costume, pas la voix), John Rhys-Davies (Arturo dans Sliders, Gimli dans LOTR), William B. Davis (l’Homme à la Cigarette de X-Files), et Sid Haid (le Captain Spaulding de The Devil’s Reject).  Si le premier ne semblait pas briller par son sourire où sa joie d’être présent, les trois autres nous ont surpris, non, nous ont impressionnés par leur gentillesse. William B. Davis, dont la file d’attente était souvent étrangement vide (toujours moins que celle de Sid Haig, qui ne rencontrait malheureusement pas un grand succès), était toujours souriant, très accessible – et diablement impressionnant, mais c’est John Rhys-Davies qui fut le plus incroyable.

John Rhys-Davies nous a impressionnés par sa bonne humeur et sa gentillesse.

 

L’inoubliable Sallah des Indiana Jones semble vouer un véritable amour pour ses fans, à tel point qu’il engageait lui-même la conversation avec ses visiteurs, celles-ci pouvant durer plusieurs minutes, et qu’il a refusé de prendre sa pause déjeuner afin de pouvoir voir un maximum de personnes. Ce simple fait suffit, à mes yeux, à résumer la personne. La rencontre fut tellement fantastique qu’elle semble encore irréelle, même floue, et il nous fut à notre grand regret impossible de l’interviewer. Mais je parlais plus tôt de l’accessibilité de William B. Davis, qui accepta tout de suite d’essayer de trouver quelques instants à nous consacrer dans la journée. Sid Haig eu lui aussi la gentillesse de se soumettre à notre interrogatoireInterviews que vous pourrez très bientôt retrouver sur notre site

L’invasion de Hoth ? Nous y étions.

 

Passés les acteurs, que restait-il ? Tellement de choses, jeunes padawans…
Loin d’être des apprentis, d’ailleurs, les gars de la 59ème Légion avaient fait le déplacement et disposaient de beaux stands photos où les visiteurs pouvaient poser avec les membres qui n’étaient pas venus dénués de costumes, qui firent d’ailleurs de nombreux envieux.
De nombreux cosplayers ont de plus animé la journée des visiteurs plus « lambdas ». De Dr Manhattan à Malicia, en passant par Lobo ou Austin Powers, peu de personnages emblématiques de l’univers geek avaient été oubliés. Eux aussi n’étaient pas avares en sourires, et Odin sait qu’ils furent maintes fois mis à contribution par les dizaines et les dizaines de photographes présents.

Certaines teams étaient tout simplement d’enfer !

 

Mais la PCE, c’étaient aussi de nombreux artistes, invités par des maisons comme Urban Comics ou Glénat, ou des associations comme la WIP Agency ou Comicverse. C’est ainsi que nous pouvions rencontrer David Finch ou encore Frank Cho (qui surent créer des files d’attente qui bloquèrent à elles seules des allées).
Mais si vous flâniez dans les allées, vous pouviez rencontrer de nombreux autres artistes, connus, étoiles montantes, ou tentant de percer, et pour qui discuter était toujours un plaisir. Les habitués des conventions tels que le toujours sympathique Romano Molenaar, le fantastique Julien Hugonnard-Bert, ou encore l’adorable Little Ginkgo avaient répondu présent, et n’ont pas dû souvent se reposer l’organe (dessinateur, j’entends) – et bien d’autres les accompagnaient. Moyennant quelques deniers, il vous était possible de repartir avec des sketches impressionnants, et le souvenir d’une rencontre passionnante en tête.

Julien Hugonnard-Bert (Star Wars : Agent de l’Empire) et sa Malicia terminée.

 

Enfin, si rien de tout cela ne vous intéressait trop, ou après au contraire vous en être rassasiés, vous pouviez toujours passer à l’une des nombreuses boutiques présentes pour vendre comics, figurines, statuettes et autres t-shirts tous plus tentants les uns que les autres : la boutique Urban, évidemment, mais aussi de plus petites boîtes, comme Mondes Imaginaires ou Comics Street. RoboCop, X-Men, Star Wars, Ghost in the ShellTous les produits dérivés ou comics possibles et imaginables étaient de la partie. 
Tout au long de la journée, un espace dédié à diverses animations ne se vidait jamais. Blind test de génériques, conférence sur le personnage de Thor ou sur la réalisation du comics USS Indianapolis, les GO de la PCE avaient tout prévu pour vous tenir occupés.

La TENTATION était le maître mot de ce week-end.

 

Comment résumer cette journée passée à la Paris Comics Expo ?
Inoubliable. Bien que n’étant pas un habitué des conventions du genre, ce fut pour moi l’une des seules où vous pouviez croiser nombre de visiteurs souriants, rencontrer des invités génialissimes toujours prêts à discuter, et où les cosplayers apportaient une animation, des couleurs, et une petite touche indispensable à une ambiance déjà au top.
Notre rencontre avec Sid Haig et William B. Davis a couronné une journée déjà chargée en émotions.
Bon, allez, un petit bémol, parce que sinon, on risque l’accusation de corruption : le service de sécurité, et un ou deux GO qui ont parfois pu faire montre d’un zèle peut-être dispensable. Ceci mis à part, les premiers n’étaient jamais envahissants, et les seconds arrivaient à garder le sourire malgré leur marathon de 48h. Chapeau.

Certains cosplays nous ont particulièrement laissés bouche-bée. 

 

Voici quelques photos, mais pour l’album entier en HQ, n’hésitez pas à visiter l’album de notre reportage ici !

 

L’édition 2014 ? Nous l’attendons de pied ferme.

 

Share
2013 Comics con continuum convention david finch david prowse DC Devil's Rejects frank cho john rhys-davies La maison des 1000 morts le seigneur des anneaux LOTR marvel Paris Comics Expo PCE ramos Rob Zombie science fiction sf sid haig william b. davis wip x-files

3 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: [Reportage] Paris Comics Expo 2013 : Petit, mai... 3 Déc, 2013

    […] Souvent copié, jamais collé !  […]

  2. Elie le 2 janvier 2014
    Les comics, c’est tout un art ! Ce sont ceux de chez Marvel que j’admire le plus : la façon dont a été fait les déssins… etc Avec toutes ses figurines, et aussi la combinaison Iron Man, tout cela me met l’eau à la bouche ! Je ne savais pas que des guest stars sont venues aussi !
  3. Julie le 23 septembre 2014
    Salut ! Le 24 novembre c'est l'anniversaire de mon copain. C'est un vrai fan de comics et je me demandais si lui offrir des places pour la Paris comics expo 2014 serait une bonne idée. Je m'y connais pas du tout en comics. J'ai lu votre reportage de l'expo de 2013 et j'ai pas tout compris lol. Alors qu'est ce qui s'y passe exactement ? Pq est ce que c'est si bien ? Et enfin vous pensez que ça peut lui plaire ? Ça serait super gentil de me répondre ! Bisous

Laisser un commentaire.