[Critique Blu-Ray] Hero Corp saison 3
Share

Après deux saisons, Hero Corp s’était arrêtée, laissant les fans dans l’attente pendant trois ans. Trois ans, jusqu’à ce que la série reprenne vie sur France 4 en octobre 2013.

Synopsis
Les super-héros, échoués dans une contrée inconnue après un terrible naufrage, sont séparés… Une nouvelle vie, parmi les civils, de nouvelles règles et John, leur leader qui les quitte pour se réfugier dans un monastère… Il va falloir se retrouver, reformer le groupe et créer une nouvelle agence avec de nouvelles règles…
Au cœur de cette saison, l’amour va naître…Une nouvelle aventure pour certains… Une révélation… Et la certitude qu’un autre destin est en marche…

La série reprend où elle s’en était arrêtée, c’est-à-dire avec notre équipe de bras cassés éparpillée sur ce qui semble être une île déserte, suite au naufrage du navire à bord duquel tout le monde embarque à la fin de la deuxième saison.
Alors, après trois ans, tous les doutes sont permis : l’ambiance et l’humour seront-ils au rendez-vous ? L’écriture sera-t-elle la même ? Le changement de format (7 minutes au lieu de 25) ne va-t-il pas nuire à la narration et au rythme ?

[dailymotion x1812i5_hero-corp-s3-ba-dvd_shortfilms 640 360]

Globalement, les réponses à ces questions sont plutôt positives  : dès le premier épisode, on retrouve nos héros comme si on ne les avait jamais quittés, et les trois années d’attente sont vite oubliées.  Tous continuent de n’utiliser leurs cerveaux que quand ils y pensent, c’est-à-dire, pas hyper souvent, et les situations et dialogues oscillent toujours entre l’absurde et le lourdingue, mélange qui, s’il vous a plu dans les saisons précédentes, fonctionnera à nouveau parfaitement ici.
Les personnages, pour la plupart, continuent leurs évolutions respectives entamées au cours de la saison 2. C’est particulièrement vrai pour Mique (Etienne Fague), personnage dont l’évolution est la plus marquée, et sans doute la plus intéressante, au cours de la série.

De nouveaux personnages font leur apparition, et se fondent parfaitement dans l’ambiance, que ce soit Miss Moore (Stéphanette Martelet), l’assistante pas complètement psychorigide mais un peu quand même de Mac Kormack, Chloé (Justine Le Pottier), une demoiselle en détresse un peu spéciale, ou encore Claudine (Jennie-Anne Walker), la nonne qui aide John dans sa quête de lui-même. Ces ajouts rafraîchissent le casting et redynamisent un peu les relations entre les personnages.

Alors, si l’ensemble reste dans la droite lignée des saisons précédentes, on rencontre tout de même quelques problèmes, liés à la cohérence narrative de l’ensemble. Parce que oui, on peut parler de cohérence narrative dans Hero Corp. (et de toute façon c’est mon article, je fais ce que je veux).
En effet, précédemment, si les personnages étaient complètement débiles, et avaient donc des comportements et réactions en conséquence, l’ensemble était logique, progressif, et attachant.

[dailymotion x1887h4_dvd-hero-corp-saison-3-extrait-1_shortfilms 640 360]

Ici, si certains héros sont touchants, comme Mique, Stan (Arnaud Joyet), ou Burt (François Podetti), d’autres, comme Klaus (Alban Lenoir) agissent parfois de façon parachutée. C’est également le cas de John, ce qui le rend un peu lourd et donne l’impression qu’il tourne en rond autour des mêmes problèmes. C’est dommage, vu qu’il est un peu le personnage principal. En faisant des détours, certes plaisants, auprès de certains personnages secondaires, la série oublie que le spectateur a aussi besoin de comprendre un peu ce qui motive les principaux pour y croire un minimum.
Après, il est vrai que pour ceux qui ont suivi la série lors de sa diffusion à la télé, à raison de sept minutes par soir, ce défaut était sans doute moins flagrant.

Au final, nous avons donc une saison 3 qui fonctionne plutôt bien, qui détend et qui fait rire, c’est le principal pour ce genre de série. Elle permet également d’en apprendre un peu plus sur John, son passé, sa famille, leurs motivations, mais aussi sur les relations assez troubles entre les « anciens ». Cependant, elle peine  à poser proprement les enjeux de son histoire, ce qui pourra rendre le principal protagoniste franchement pénible.

Pour parler plus concrètement de l’édition Blu-Ray, sachez que le son et l’image sont de qualité tout à fait correcte, à l’exception de certaines scènes un peu sombres, où les noirs se délavent un peu. Les menus sont simples, mais efficaces. On peut toutefois noter, et regretter, l’absence de sous-titres pour sourds et malentendants.

[dailymotion x1887hk_dvd-hero-corp-saison-3-extrait-2_shortfilms 640 360]

Les deux disques contiennent, en plus des 35 épisodes de la saison, de nombreux bonus :

La websérie Les Survivants, qui met en scène Klaus retrouvant un à un les survivants du naufrage
La websérie Les prémonitions de Kyle, centrée sur Kyle donc, comme son nom l’indique
Un making-of de près de trois heures, qui insiste sur l’amour des fans et des acteurs pour la série, même après trois ans de stand-by
Un bêtisier, parce que c’est toujours rigolo
Une petite interview du maquilleur responsable des créatures
La session de maquillage d’une des créatures
– 10 minutes de vidéo tournées par les caméras de surveillance du château
Les coulisses de la Comic Con 2013, bonus sympa pour ceux qui n’ont pas pu s’y rendre
Un vrai-faux making-of des « cascades » de Captain Sports Extrêmes
Un clip d’Oldelaf
Two Second a Day, petit montage résumant le tournage.

Globalement, des bonus plutôt intéressants, qui complètent assez bien les épisodes.

Après autant d’attente, Hero Corp fait donc un retour tout à fait honorable. Ce coffret blu-ray, disponible depuis le 10 décembre, est assez complet, et les bonus ont de quoi satisfaire bon nombre de fans.
Il ne reste plus qu’à espérer qu’une saison 4 voie le jour, histoire que John se sorte enfin les doigts. Du nez, bien sûr.

Hero corp s3 blu ray

Share
Alban Lenoir France 4 Hero Corp Hero Corp saison 3 Simon Astier sortie Blu-Ray
L'auteur

Fille de Mary Poppins et Xena la Guerrière, aime se promener dans les bois pluvieux. Avec une console. Ou un comics. Avant que les cylons n'arrivent...

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.