[Unboxing] Déballage de l’édition collector de l’intégrale de Breaking Bad
Share

Fin 2013 se terminait une oeuvre qui a indubitablement marqué le monde des séries, j’ai nommé Breaking Bad. Six années, cinq saisons durant lesquelles nous avons suivi l’histoire de Walter White, professeur de chimie touché par un cancer et qui décide afin d’assurer un avenir correct à sa famille de s’improviser trafiquant de drogue. Pour fêter la fin de la série (et gagner des sous), la prod propose ce superbe coffret collector, que nous vous présentons aujourd’hui.

61zb8UnLPIL._SL1203_

Le « blister » plastique est bien sûr très cheap, et n’a pas résisté au mauvais emballage d’Amazon ainsi qu’aux mauvais traitements de la Poste. Je sème des petits bouts de plastiques dès que je le déplace. Mais passons à ce qui nous intéresse !

IMG_4669

Cette intégrale se présente, vous l’aurez deviné, sous la forme d’un baril noir (en référence à la dernière saison) sur lequel est marqué en relief le logo de la série. Pas de finition particulière, si ce n’est que les faux bouchons du couvercle sont peints en blanc, et que la grenouillère est elle en gris.

IMG_4672

Clipsé de l’autre côté du couvercle, un Blu-Ray de bonus exclusif à cette édition collector. Marqué des coordonnées GPS (à l’envers) que les fans reconnaîtront, il contient un documentaire inédit de 2h. Sont aussi présents un jeton commémoratif de la série, et…

IMG_4673

… tellement compacté qu’il en est tout froissé, un superbe tablier à l’effigie de Los Pollos Hermanos ! Parfait pour préparer votre poulet frit, ou pour dissoudre vos ennemis dans de l’acide. J’dis ça, j’dis rien…

IMG_4674

Dans la partie inférieure, qui s’ouvre latéralement, on trouve les coffrets des différentes saisons, ainsi qu’un livret et le coupon permettant de télécharger légalement la série au format UltraViolet.

IMG_4676

La présentation des coffrets est tout simplement géniale : ici, pas de coffret lambra à charnières, nononon. Chacun d’entre eux est en fait constitué de plusieurs plaques de plexi qui tiennent ensemble au moyen de petits aimants. Les BRDs ne sont pas clipsés, puisqu’ils tiennent parfaitement (les plaques sont légèrement creusées pour les accueillir). Et le petit plus « Periglionni », c’est que les plaques agissent comme des calques : chaque coffret débarrassé de ses BRDs forme un dessin, qui représente un élément incontournable propre à chaque saison : un pantalon, un ours en peluche, un portrait robot, une clochette, une araignée, et, enfin, des clefs de voiture…

IMG_4677

Le livret est plutôt mince, il est même assez classique.

IMG_4678

Le seul bonus réside dans cette lettre aux possesseurs de cette édition de la part de Vince Gilligan, en anglais à l’intérieur, et en français au verso.

IMG_4679

Sinon, se trouvent à l’intérieur le contenu de chaque coffret : liste des épisodes avec résumé succinct, liste des bonus, et comme fond, l’affiche de chaque saison.

IMG_4681

Vendue au prix de 150€, cette édition s’adresse en priorité aux fans qui souhaitent avoir plus qu’un coffret lambda, qui considèrent que cette fantastique série qu’est Breaking Bad mérite mieux dans leur vidéothèque qu’une simple intégrale en carton. Les goodies ne justifient pas à eux seuls un tel prix. Mais la présentation, le soin apporté au support sauront satisfaire le fan qui attendait fébrilement l’arrivée d’une belle intégrale. On n’aurait cependant pas été contre une petite OST, par exemple…
De toute façon, si vous n’avez pas précommandé dès son annonce ce petit bijou, vous n’avez malheureusement plus qu’à vous rabattre sur le coffret normal (80€), car l’édition collector a été déclarée épuisée à une telle vitesse que beaucoup d’admirateurs de W.W. se sont retrouvés broucouilles. Des revendeurs la proposent déjà à plus de 300€… Mais à ce prix-là, en vaut-elle toujours la peine…?

 

We will.

We will.

 

Breakind Bad, série créée en 2007 par Vince Gilligan, avec Bryan Cranston, Aaron Paul, Dean Norris, Giancarlo Esposito, Bob Odenkirk, Jonathan Banks.

Share
Aaron Paul AMC anna gunn bob odenkirk Breaking Bad Bryan Cranston coffret Collector dean norris déballage giancarlo esposito intégrale jonathan banks unboxing vince gilligan

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.