Cat’s Eye : bientôt une version remastérisée
Share

Si vous avez plus de vingt-cinq ans, vous vous souvenez très certainement des Cat’s Eye, ce trio de choc et de charme qui ravissaient nos après-midis et des œuvres d’art (nin nin nin nin nin signé cat’s eyes nin nin nin). Et vous avez certainement passé des heures à tenter de percer le second plus grand mystère de l’animation japonaise (après les deux demi-tours d’Actarus dans Goldorak) : comment crever un pneu ou péter une ampoule avec une carte de visite en carton ?

Synopsis
Sylia (Rui en VO), Tam (Hitomi) et Alex (Aï) sont trois sœurs, gérantes d’un café. Leur père ayant mystérieusement disparu alors qu’Alex était encore toute petite, elles décident un jour de se lancer à sa recherche. Et pour ce faire, entreprennent de cambrioler tous les musées du Japon pour rassembler la collection d’œuvres de leur géniteur, éparpillée suite à sa disparition. (Personnellement, le vol d’œuvres d’art n’est pas la stratégie que j’aurais adoptée pour retrouver un membre de ma famille, mais SOIT.)
Evidemment, la police va tout tenter pour les arrêter, y compris engager une fliquette au doux nom d’Odile (Odile quoi. O.D.I.L.E. Les traducteurs étaient très inspirés dans les années 80), mais comme ce sont de véritables buses, ils vont le plus souvent finir le bec dans l’eau.
Entre romance contrariée (puisque Tam entretient une relation avec le flic chargé d’arrêter son alter-ego cambrioleuse) et rocambole, les trois sœurs ne reculeront devant rien pour atteindre leur but.

Les 73 épisodes de l’animé, adapté du manga éponyme de Tsukasa Hōjō (connu également pour City Hunter (Nicky Larson) et Angel Heart) ont été diffusés en France à partir de 1986. L’animé, malgré le générique ultra sexy de la version japonaise, est nettement plus grand public que le manga, surtout grâce à une intrigue ultra simplifiée, et des situations nettement moins tarabiscotées : dans le manga, Quentin (le flic) est amoureux de Tam, mais aussi de Cat’s Eye, du coup Tam est jalouse… d’elle-même,  et monte un bateau avec Sylia, qui se déguise en homme, laissant croire que Cat’s Eye est en réalité un couple de voleurs. Evidemment Odile tombera sous le charme de Sylia version mâle… Bref, des imbroglios abracadabrantesques.

cat's eyes trio

Le dessin-animé n’en demeure pas moins plaisant, et c’est du coup une bonne nouvelle d’apprendre qu’@Anime, jeune éditeur, a désormais accès aux masters japonais originaux de la série, et va donc bientôt rééditer cette dernière en DVD, dans une version retravaillée offrant une meilleure qualité de son et d’image.

Mais ce n’est pas tout. Conscient que certains fans de longue date aimeraient peut-être un coffret un peu collector (on parle de Cat’s Eye. Avec Rui et son soutien-gorge cousin du sac de Mary Poppins, et Hitomi et ses capacités de saut surhumaines), mais également conscient que c’est un produit de niche (avec tous les problèmes que cela peut poser : coût de production, difficulté de convaincre les revendeurs de prendre les coffrets, prix de vente élevé, et du coup, catastrophe au niveau rentabilité), @Anime a lancé un projet de crowdfunding, visant à lancer la production d’un vrai coffret collector, contenant l’intégralité de la série en un seul volume, sur blu-ray (et DVD pour ceux n’ayant pas de lecteur blu-ray), dans une jolie boîte et avec de jolis visuels.

Et de façon plus terre à terre, la réussite ou l’échec du projet leur permettra aussi de prendre la température quant à d’éventuelles rééditions d’autres licences.
Plus d’informations sur le projet de financement participatif ici.

cat's eye projet collector

Via communiqué de presse.

Share
@anime Cat's Eye crowdfunding sexy rui tadadada signé cat's eye Tsukasa Hojo
L'auteur

Fille de Mary Poppins et Xena la Guerrière, aime se promener dans les bois pluvieux. Avec une console. Ou un comics. Avant que les cylons n'arrivent...

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.