Share

D’après les premières images du jeu, Alien : Isolation promettait de se rapprocher le plus possible de l’atmosphère du film de Ridley Scott (le bon, de 1979, pas le tout pourri sorti plus récemment).

Il semblerait que la parenté avec Alien, le 8ème passager aille encore plus loin, puisque deux DLC du futur jeu se passeront à bord du Nostromo.

Le premier, Crew Expendable, est un DLC disponible gratuitement si vous précommandez le jeu. Le joueur pourra y incarner Parker, Ripley ou Dallas, peu après la mort de Brett, alors que l’équipage tente de se débarrasser de la créature via les conduits de ventilation. Selon le personnage choisi pour vivre la mission, on aura évidemment un point de vue différent sur l’aventure, et chacun des héros aura un inventaire spécifique.

Le second DLC, Last Survivor, est également un bonus de précommande, mais sera disponible uniquement via certains revendeurs. Comme son nom l’indique, il mettra en scène Ripley dans les derniers instants de lutte contre le xénomorphe.

This is Ripley, last survivor of the Nostromo. Qui louche un peu.

This is Ripley, last survivor of the Nostromo.
Qui louche un peu.

 

Le directeur créatif du jeu, Alistair Hope, explique que ces missions ne reprendront pas point pour point le film, puisqu’il n’y a pour lui aucun intérêt à copier quelque chose qui a déjà été très bien fait. Elles seront plutôt des scénarios alternatifs, des « Et si … ? »
Hope explique qu’ils « ont abordé les missions en ayant en tête que l’équipage avait un plan, expulser l’alien par un sas. Mais qu’aurait-il pu se passer d’autre ? ». De la même façon, si certains passages du film sont là pour « créer une structure, ce qui se passe réellement dans le jeu dépend uniquement du joueur ».

Les DLC sont construits sur le même principe que le jeu lui-même : « [le joueur] s’oppose toujours à l’alien, qui est dynamique et réactif. Rien n’est scripté, ce qui colle avec ces personnes qui tentent de le surprendre. Chaque partie est donc différente ».

Mais le point fort de ces missions, outre la nostalgie, c’est que les acteurs du film original sont de retour pour doubler leurs personnages. A l’exception de Ian Holm, qui incarnait Ash, tous sont de retour : Sigourney Weaver pour Ripley, Tom Skerritt pour Dallas, Veronica Cartwright pour Lambert et Yaphet Kotto pour Parker.

Il ne peut en rester qu'un.

Il ne peut en rester qu’un(e).

 

Si l’on passe outre l’aspect nostalgie et fan-service, ces DLC posent quand même un peu problème : on leur fait de la pub des mois avant la sortie du jeu, et certes, ils seront gratuits, mais uniquement si on précommande. Donc si on achète le jeu avant même d’avoir pu se faire une opinion dessus. Et si l’on attend la sortie du jeu et les premiers avis, on devra donc payer un contenu qui était prêt depuis bien longtemps, et qui sera sans doute sur les disques.

Sigourney en vaut-elle la peine ?

Via IGN.

Share
Alien : Isolation Amanda Ripley ellen ripley Nostromo PS4 sega Sigourney Weaver The Creative Assembly XboX One Xénomorphe
L'auteur

Fille de Mary Poppins et Xena la Guerrière, aime se promener dans les bois pluvieux. Avec une console. Ou un comics. Avant que les cylons n'arrivent...

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.