Share

La conférence de presse du nouveau Comic Con français a levé le voile sur une floppée de partenaires, un an jour pour jour avant le top départ de la convention. L’occasion d’en apprendre un peu plus sur ce que ReedPop prépare dans l’Hexagone, tout en commençant à se poser des questions.

On le savait depuis plusieurs semaines : la SEFA, organisatrice des Japan Expo, n’a plus la main sur le Comic Con France : c’est l’Américain ReedPop, qui organise notamment les conventions Pax, qui détient désormais la marque dans le pays. La prochaine édition du Comic Con France aura lieu du 2″ au 25 octobre à la Grande Halle de la Villette, et l’événement va très probablement attirer tous les regards, car les attentes sont énormes.

Jeudi matin a eu lieu la conférence de presse du Comic Con, à Paris. A défaut de pouvoir y être, nous avons reçu un communiqué de presse qui annonce la liste des premiers partenaires :

  • le groupe CANAL+ au travers de ses offres premium, thématiques et services à la demande
  • France 4, au travers de ses propres marques ou ses projets phares de séries et d’animation
  • Le Pathé La Villette (16 salles et 2900 fauteuils), un cinéma du circuit Les cinémas Gaumont Pathé, dont l’ouverture est prévue au 1er trimestre 2015.
  • Les chaînes MTV, GAME ONE, PARAMOUNT CHANNEL et NICKELODEON du groupe VIACOM International Media Networks France
  • WARNER BROS. : Leader dans le domaine du divertissement, avec la production et la distribution de longs métrages, de séries et de jeux vidéo, de DVD et de contenus numériques et avec les franchises qu’il représente (DC Comics ou Lego entre autres)

En somme, les premiers partenaires appartiennent au monde du cinéma et de la télévision. Si on capte assez bien ce que pourront apporter certains (Warner, Paramount, France 4) pour d’autres c’est un peu flou : est-ce que le cinéma Pathé de la Villette réalisera des projections en lien avec la convention ? Une piste intéressante. Il est cependant trop tôt pour le dire, le complexe n’étant même pas ouvert.

comic con logo

Des thématiques absentes

On remarque que, parmi les premiers partenaires, on ne trouve aucun éditeur de comics et aucun éditeur de jeu vidéo, à l’exception de Warner. C’est également le studio qui a les droits de DC Comics au cinéma, mais rien côté papier. Urban et Panini notamment, qui boudaient les dernières éditions du Comic Con version SEFA et qui se sont rabattus ces dernières années sur la Paris Comics Expo, seront-ils de la fête ? Disney viendra-t-il mettre son grain de sel ? Beaucoup de questions se posent aujourd’hui… une chose est quasi-certaine, le Comic Con ne devrait pas se priver de Star Wars : d’abord parce que l’Episode VII sortira 2 mois après le salon, ensuite parce que ReedPop est en charge de la convention Star Wars Celebration, et enfin parce que l’un des parrains du CCP n’est autre que Patrice Girod, créateur du Lucasfilm Magazine et organisateur des conventions officielles Star Wars. On peut donc être à peu près sûr, sur ce coup-là.

Des places déjà en vente

Concrètement, un an avant le salon, on ne sait pas grand-chose. Quelques partenaires, des promesses et des ambitions. C’est une base pour un renouveau. Mais les curieux et autres geek qui attendent le retour du Comic Con à Paris sont en droit d’attendre d’autres annonces avant de se faire une idée : embryon de programme, premiers invités annoncés, évocations de thématiques pour l’instant absentes (comics, jeux vidéo)… bref, du contenu.

L’idée n’est pas de jeter la pierre à ReedPop qui n’a encore pas évoqué d’invités et d’autres sujets attendus. Néanmoins, ça n’empêche pas l’organisateur de déjà proposer à la vente, sur le site de la convention, des pass 3 jours à 49€, dans un nombre limité qui plus est (3500 exemplaires). A un an d’une convention dont on ne sait rien ou presque, c’est quand même un peu poussif.

On a envie d’y croire et il y a fort à parier que ReedPop proposera un Comic Con plus proche de l’idée qu’on se fait de cette convention, à l’héritage américain, que ce que faisait la SEFA. Il s’agira ici d’un véritable salon et pas d’une succursale de la Japan Expo, ce qui est déjà positif. Néanmoins, à un an du salon, il semble nécessaire de laisser les ambitions des organisateurs se matérialiser avant de sauter sur les premiers billets : chat échaudé craint l’eau froide, comme on dit. Ce qui n’empêche pas de cocher, d’ores et déjà, les dates de la convention sur son calendrier 2015, pour ceux qui l’ont déjà !

Share
2015 Comic Con Paris ReedPop
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.