[Interview] Lucy Lawless : « C’est le bon moment pour faire revenir Xena »
Share

La troisième édition de la Xenite Con, qui s’est tenue à Paris les 25 et 26 octobre derniers, a accueilli parmi ses invitées une actrice que tout le monde adore : Lucy Lawless. L’interprète de Xena la Guerrière, de D’Anna Biers dans Battlestar Galactica et de Lucretia dans Spartacus a accepté de répondre à quelques-uns de nos questions. Battle on !

Bonjour Lucy ! C’est la première fois que vous vous rendez dans une convention en France, il me semble ?

Oui. C’est même ma première convention en Europe.

Vous n’en avez pas un peu marre, 13 ans après la fin de la série Xena, qu’on vous en parle encore ?

Non, je suis ébahie, ébahie. Et puis, les gens ne me parlent pas vraiment de la série, ils me parlent d’eux. Ils sont vraiment très gentils avec moi, ils acceptent très bien que je sois passée à autre chose, que je travaille sur d’autres projets.
C’est magnifique de les rencontrer, ils sont tellement généreux, tellement honnêtes… Je les aime.

Lucy Lawless Xenite Con

Lucy Lawless devant ses fans lors de la Xenite Con III

 

La série a eu un gros impact dans les années 90. Vous pensez que l’impact serait le même si la série était diffusée aujourd’hui ?

Et bien.. Le truc rigolo, c’est que la série est ENCORE diffusée aujourd’hui, je ne savais pas. J’ai découvert ça en Italie, ça nous a bouleversé, c’était magnifique, mais je ne m’y attendais pas.

Si c’était nouveau aujourd’hui… Je pense que oui, parce que les thèmes traités sont éternels : amour, espoir, courage, dans un monde actuellement plutôt sombre et strict. On a Ebola, l’antisémitisme, qui est affreux en ce moment en Europe, et ISIS (Islamic State of Iraq and Syria, Etat islamique d’Irak et de Syrie, ndlt)… Je pense même que c’est le bon moment à nouveau d’avoir une super héroïne, on a besoin que quelqu’un pour faire revenir Xéna et Gabrielle.

La série est également très connue pour le subtext entre Xéna et Gabrielle. Vous savez si c’était prévu dès le début ?

Renée et moi n’étions pas au courant, jusqu’à l’épisode 8 de la première saison. Et là, nous avons eu les retours presse de New York. Et la communauté gay de New York a vu de suite le subtext.
Rob (Robert Tapert, créateur et producteur de Xena, ndlt), le producteur exécutif, qui est maintenant mon mari mais qui ne l’était pas à l’époque, Rob et Liz Friedman (productrice et scénariste sur certains épisodes de la série, ndlt) qui est homosexuelle, ils savaient parfaitement ce qu’ils faisaient.

Quand Rob écrit une série, il regarde où en est la société à ce moment là, où sont les limites, et il pousse ces limites, quelles qu’elles soient. Et au moment de Xéna, c’était l’idée la plus dangereuse, et il a décidé : “on va explorer ça”.
Mais Renée et moi n’avons pas réalisé avant l’épisode 8, et on s’est dit que c’était chouette et drôle… “Allons-y !

HAH01

Et quand avez-vous réalisé précisément que Xéna et Gabrielle étaient plus que des amies ?

Je pense que c’était pas important pour nous, car les gens, et même les personnages, qui ne sont même pas des personnes, sont tellement plus que leur sexualité. Si vous êtes gay, ça ne change pas ce que vous faites : un pompier homo et un pompier hétéro feront leur travail de la même façon.

Donc pour nous, ça n’avait aucune espèce d’importance. Mais nous avons compris que c’était très important pour la communauté gay. Et pour les spectateurs qui ne voulaient pas le voir, ou qui ne se sentaient pas concernés, ils n’étaient pas obligés de le voir, parce qu’une princesse guerrière, gay ou hétéro, c’est toujours une princesse guerrière, elle botte toujours des culs.

On s’est dit que c’était une idée intéressante, mais ça a été écrit explicitement plus tard, et c’est là que les acteurs ont réalisé. C’était dans je ne sais plus précisément quel épisode, c’était un épisode qui se passe de nos jours, avec Annie et… je ne sais plus (elle fait référence je pense au dernier épisode de la saison 4) : là, on a compris. Mais on s’en fichait.

Vous avez mentionné plusieurs fois sur Twitter un retour possible de Xéna. Vous savez s’il y a des projets en cours ?

Je sais que Rob cherche un moyen de faire revenir Xéna, avec un regard neuf, mais les gens qui pourraient payer veulent faire se dérouler la série de nos jours. Et ce n’est pas ce que Rob veut faire.
Mais si quelqu’un veut reprendre le projet, et réaliser la série lui-même, à notre époque, j’ai dit à Rob : “Laisse-les faire ! C’est une nouvelle génération, ils doivent pouvoir faire ce qui leur correspond.” Et il est d’accord avec moi.
Donc quelqu’un le fera, un jour, mais ce sera sans doute moderne, et non dans l’Antiquité.

Une série télé, ou quelque chose d’autre ?

Je ne sais pas. Rob adore la télé. Mais ça pourrait être un film. Je suis sûre qu’il y a déjà plein de choses sur Youtube faites par les fans (rires).

HOA_xenagabrielleeve

Avez-vous déjà joué aux jeux vidéo Xéna ?

Non. Pas de jeux vidéo pour moi, car quand j’étais petite, j’ai eu Space Invaders, et ça m’a rendue dingue, j’étais trop tendue, mon système nerveux est devenu complètement fou. Donc je ne joue pas, désolée.

Pas de problème, en fait je vous demandais ça parce qu’il y pas mal de jeux Xéna et ils sont tous… Plutôt mauvais.

(Rires) Alors je devrais y jouer : s’ils sont nuls, je prends.

C’est surtout que Xéna est vraiment très moche.

Je m’en fiche (rires). J’adore le laid. Etre laide est ma chose préférée.

J’ai apporté avec moi le jeu Xéna sorti sur Playstation, pour vous montrer le résultat.

… Oui, non mais c’est vieux, c’est oldschool non ?

XENA_CHAKRAMC’est sorti en 1999, oui !

Oui, c’est le siècle dernier, vous ne pouvez pas retenir ça contre le jeu. Je ne la trouve pas laide, j’aime bien !

Quand je joue à ces jeux, je me demande souvent comment vous réagissez quand vous voyez votre tête dans un comics, un jeu, ou autre chose…

Je ne me sens pas concernée. C’est le personnage, et je ne me reconnais pas dedans.

Pourtant, quand les gens pensent à Xéna, c’est votre tête qu’ils imaginent.

Génial, c’est génial ! (rires). Sauf que plus je vieillis… (elle mime quelqu’un qui compare une photo de Xéna et elle-même, et qui ne voit pas la ressemblance, et elle rit).

Mais ça vous donne une occasion de rester jeune éternellement, via ces médias.

Ah…. Mais je ne m’associe pas à ces représentations, donc ça ne m’aide pas vraiment. Et puis vous ne pouvez pas rester jeune éternellement. Si vous avez la chance de vivre assez longtemps pour devenir vieux, c’est une bonne chose.

Peut-on parler un peu de votre participation à la saison 2 d’Agents Of SHIELD ?

C’est drôle… Ca arrive chez vous, ou c’est déjà déjà diffusé ?

La première saison est actuellement diffusée en France !

J’ai fait ça parce que Marvel est venu me chercher. Et le monde du Comic Con, c’est un peu là d’où je viens, c’est donc une sorte de clin d’oeil. Et puis les scénaristes avaient aussi travaillé sur Spartacus. Après, qu’on continue ou pas, ça va dépendre de mes disponibilités, et si les scénaristes parviennent à me faire une histoire croustillante, pour que ça m’intéresse. Je pense que je vais d’ailleurs travailler dans cette direction pour l’année à venir.

LUCY LAWLESS, NICK BLOOD, WILMER CALDERON

Lucy Lawless dans Marvel’s Agents of S.H.I.E.L.D

 

Vous seriez intéressée pour jouer une super héroïne, comme Wonder Woman par exemple ? Les fans aimeraient bien vous voir en super héroïne…

Pfff… Vous pensez qu’ils vont me proposer à moi, à 46 ans ? Est-ce que je suis intéressée ? Vous savez, je veux jouer seulement des personnages complexes. Peut-être, s’ils l’écrivent et que je peux y apporter ma touche. Mais souvent, sur ce genre de personnages qui ont une longue histoire, ils sont très à cheval dessus, et vous ne pouvez pas faire n’importe quoi. Et dans ce cas, je ne serais pas la personne idéale.

Merci beaucoup !

Un grand merci à Lucy Lawless de nous avoir accordé du temps, ainsi qu’à l’équipe de Xivent pour avoir rendu cette rencontre possible. Interview réalisée par Audrey et traduite par Aurigabi.

Share
Lucy Lawless Xena Xenite Con III Xivent
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: Bientôt un reboot de Xéna ? | Souvent copié, jamais collé ! 21 Juil, 2015

    […] d’un retour de la guerrière, quelle que soit sa forme, et Lucy Lawless, lors d’une interview accordée à Gentlegeek, avait expliqué que des gens étaient intéressés pour reprendre la licence, mais en situant […]

Laisser un commentaire.