Share

Avec l’Oculus Rift, on s’attendait à voir débarquer beaucoup de films ou de jeux porno en réalité virtuelle. On imaginait beaucoup moins l’arrivée de projets artistiques totalement fous comme Seeing I. Le concept est simple : un inconnu va filmer son quotidien 24h/24, 7j/7 pendant 28 jours. L’artiste Mark Farid vivra ensuite ce mois dans la peau d’un autre, via un Oculus Rift et un casque anti-bruit, avec un différé de 6 jours. Une expérience sociologique qui n’est pas sans rappeler certaines oeuvres de science-fiction (Matrix, Total Recall, Strange Days).

La personne qui incarnera l’Autre (c’est-à-dire la personne qui filmera sa vie) n’a toujours pas été sélectionnée. Mark souhaite que ce soit un homme hétérosexuel et en couple, sans doute pour s’identifier plus facilement au personnage. Dommage, l’expérience d’être dans la peau d’une personne de sexe opposé pendant un mois aurait pu être tout à fait enrichissante, mais ce n’est pas l’objectif que vise l’artiste. Mark veut avant tout déterminer si nos personnalités sont davantage influencées par l’acquis ou par l’inné. Il souhaite ainsi voir si son sens de la réalité et sa conscience individuelle seront altérés par cette expérience. Est-ce qu’il finira par oublier qu’il regarde la vie de quelqu’un d’autre ? Va-t-il se mettre à ressentir les mêmes choses que l’Autre ?

seeing_i

Mark pendant le test de 24 heures réalisé en amont du projet (Arebyte Gallery)

Le sujet est fascinant mais l’expérience semble plutôt dangereuse. Pour éviter que Mark devienne schizophrène, il sera suivi quotidiennement par une équipe de psychologues et de psychiatres. L’expérience sera menée en public et fera l’objet d’un documentaire qui posera sans doute de nombreuses questions philosophiques sur la construction de l’individu, le voyeurisme ou tout simplement la pratique du jeu vidéo.

Pour organiser ce projet, qui nécessitera l’intervention d’assistants pour aider Mark à manger (les mêmes choses que l’Autre) et à aller aux toilettes (au même moment que l’Autre), l’artiste a lancé une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Le financement est encore loin d’être garanti, donc si le projet vous intéresse, n’hésitez pas à contribuer. Par ailleurs, il est possible de déposer une candidature pour devenir « l’Autre » de l’expérience. Un inconnu qui sera très certainement médiatisé à l’issu du projet, et qui devra montrer tous les aspects de sa vie quotidienne (popo du matin et quickies compris).


Via les Inrocks et The Verge

Share
L'auteur

It is not enough that I should succeed - others should fail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.