[Test console] La RetroN5 d’Hyperkin
Share

Sortie depuis le 12 décembre en France, la console Retron5 permet de jouer à ses vieux jeux Nintendo et Sega avec une seule machine, le tout via une prise HDMI. Alors, rêve de retrogamer ou gadget bas de gamme ? GentleGeek l’a testée pour vous.

Fini la malédiction de la Nes qui clignote, avec la Retron5, console non officielle qui combine plusieurs systèmes et permet de jouer aux jeux de (attention la liste est longue) Nes, SuperNes, Famicom, Super Famicom, Mega Drive, Genesis, Master System (avec le Power Base Converter), GameBoy, GameBoy Color et GameBoy Advance.

Très critiquée par Le Monde, qui l’a descendue dans un article assassin, la console d’Hyperkin n’était pas encore sortie en France qu’elle souffrait déjà d’un bad buzz remarquable. Selon E-Concept, qui sort la console en France, l’article du Monde est basé sur la version US de la Retron5, dont pas mal de défauts ont été corrigés depuis.

retron52

Au terme de cette première prise en main (rapide), la console s’avère moins cheap que ce à quoi on aurait pu s’attendre. Certes la manette est un peu légère et peut perdre le joueur avec ses nombreux boutons, mais il s’agit là d’un faux problème puisque des ports sur les côtés de la console permettent de brancher les manettes d’origine de la Nes, SNes et Mega Drive. On peut donc garder cette manette bluetooth pour naviguer dans les réglages de la console et jouer à Mario Bros 3 avec sa manette de Nes (ou même celle de SNes ou de Mega Drive si vous vous sentez l’âme un peu aventurière).

De plus, la machine permet de sauvegarder et charger les parties, ce qui n’était évidemment pas possible sur les consoles des années 80 et 90. On n’est donc plus obligé de finir son jeu dans la journée, et les sauvegardes sont également transférables sur carte SD.
Autres points positifs, la Retron5 peut être mise à jour et surtout, elle est dézonée, ce qui permet de jouer aux jeux US et japonais. Petit plus non négligeable : il est aussi possible d’avoir les traductions françaises des jeux en anglais ou en japonais.

Enfin, la sortie HDMI permet de brancher la console sur son écran LCD ou plasma pour jouer en HD. Pour les nostalgiques, il est néanmoins possible de naviguer dans les menus pour ajouter des lignes sur l’image, histoire de donner un rendu similaire à celui de nos vieilles consoles sur les écrans cathodiques.

retron5-der

 

Côté esthétique, la console existe en deux versions, une grise et noire et une noire. Elle est vendue au prix de 160 euros. Un prix qui reste assez élevé pour une console non officielle, mais qui au final permet d’économiser pas mal d’argent par rapport au prix unitaire de chaque console, et qui offre l’avantage de ne pas abimer ses consoles et de ne plus galérer dans une multitude de câbles et d’adaptateurs.

Enfin, petite anecdote que les retrogamers apprécieront, la Retron5 affiche un smiley triste et nous conseille de jouer à un autre jeu quand on insère la cartouche SNes de Shaq Fu, considéré comme l’un des pires jeux du monde…

retron5 shaq fu

La Retron5, une console de bon conseil

 

Au final, la Retron5 est bien loin d’être la catastrophe annoncée. Le prix reste certes un tant soit peu élevé pour un produit non officiel, mais la console s’adresse autant au grand public et aux joueurs occasionnels qui auraient gardé quelques jeux de leur enfance, qu’aux retrogamers qui ne voudraient pas trop solliciter leurs vieilles consoles.

Share
console gameboy Hyperkin Jeux Vidéo MegaDrive NES Nintendo rétrogaming RetroN5 snes test
L'auteur

POUET

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.