[Critique] Les Nouveaux Héros
Share

#DisneySocialClub Dernier arrivé dans l’écurie Disney/Marvel, Les Nouveaux Héros est cependant le premier dans son genre, en tout cas dans ce contexte : il s’agit d’un film d’animation. Alors, peut-on faire un long-métrage animé Marvel aussi efficace qu’un film live ? Réponse dans cette critique.

Hiro Hamada est un petit génie d’une douzaine d’années qui préfère concourir dans des combats de robots illégaux plutôt que d’étudier sérieusement. Heureusement pour lui, son grand frère Tadashi est toujours là pour lui sauver la mise. Ce dernier aimerait bien qu’Hiro rejoigne son laboratoire, où des étudiants brillants travaillent sur les technologies du futur… mais tout bascule lorsque Tadashi est tué dans l’explosion de son université. Incapable de surmonter son chagrin, Hiro découvre, dans les affaires de son frère, un étrange robot gonflable, tandis qu’une menace pèse sur la ville de San Fransokyo…

les-nouveaux-heros-02

Baymax, vous ne le connaissez pas encore, mais vous l’aimez déjà !

 

Les Nouveaux Héros est l’adaptation du comics Big Hero 6 de Marvel, qui propose les aventures d’un groupe de jeunes héros, l’équivalent des Avengers au Japon. Le film prend quelques libertés sur le contexte et la représentations des personnages, ce qui ne choque cependant pas beaucoup, compte tenu du fait que cette bande dessinée est très peu connue du public européen. Comme la plupart des « premiers films » d’une franchise qui s’annonce potentiellement juteuse, le long métrage prend le temps de mettre en place les différents éléments qui composent son intrigue, des origines du personnage principal à la composition progressive du fameux groupe de héros, en passant par l’introduction d’un mystérieux méchant qui va finir par fédérer les personnages.

De Hiro en héros

L’un des premiers constants que l’on peut faire, c’est que Les Nouveaux Héros parvient à sublimer fond par une forme particulièrement réussie. L’esthétique de la ville de San Fransokyo est éblouissante, et on l’explore avec un grand plaisir en compagnie des personnages. La mise en scène sert totalement le propos en reprenant des mécaniques typiques des films de super héros – courses poursuite dans le ciel, destruction massive, etc. Bref, on n’est pas dépaysés et on a vraiment l’impression d’être devant un film dans la lignée d’Avengers.

les-nouveaux-heros-05

Mais qui se cache derrière le masque ?

 

Mais c’est peut-être là, paradoxalement, l’un des principaux défauts du film : l’emprise Marvel lui colle tellement à la peau qu’on a un peu de mal à voir à travers ce groupe de héros autre chose qu’une version édulcorée et animée d’Avengers. Malgré un scénario souvent grave – le deuil y est omniprésent et les motivations du bad guy trouvent leurs origines dans une bien triste histoire – on sent une très grande volonté de développer, encore et encore, le public ciblé par les franchises Marvel… et de bien finir, parce qu’on est quand même dans un dessin animé.

On se retrouve donc face à un film à deux facettes : d’un côté un Disney enthousiasmant, très réussi, avec des personnages sympathiques à défaut d’être réellement charismatiques. De l’autre, un Marvel hybride à l’univers décalé, dont on peine à réellement comprendre la place dans le MCU malgré des influences évidentes.

les-nouveaux-heros-10

Qui a dit TRON ?

 

Des (super) héros très discrets ?

Sorti l’année dernière aux Etats-Unis, le film a déjà bien entamé sa carrière et s’il est certain que Baymax et ses produits dérivés vont faire fureur chez nous, le doute est permis concernant le véritable potentiel de cette nouvelle franchise, qui ne révolutionne pas le genre et se place clairement à part dans le MCU. Les Nouveaux Héros est un film à voir, comme souvent, pour la performance technique et sa mise en scène enthousiasmante, mais on l’oublie finalement très vite, la faute à une histoire pas (super) originale et des personnages globalement trop plats. Attendons donc de voir ce que Disney prévoit pour la suite…

Share
disney Les Nouveaux Héros marvel
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.