Share

Le légendaire Rocky, Rambo, Barney Ross, ou Judge Dredd, autant de noms qui ont fait les beaux jours du cinéma d’action, en plus de l’Etalon Italien qui a fait les beaux jours de… Euh… Bref. Et si Stallone n’avait en fait qu’esquissé des personnages dans l’attente DU rôle de sa vie, celui du… DELIVERER ? 

Alors, on vous voit venir : « de toute façon, les acteurs qui font des pubs, hein ». C’est vrai. En France, on a la Vieille Garde de la Comédie qui s’entête à faire des pubs pour des assureurs. Plus récemment, des humoristes qui tentent de racheter les images de banques. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas glorieux. Ensuite, on a les égéries françaises et internationales, ces FEUMEs FATALAY, comme on dit dans le jargon, qui font la promotion de parfums, et s’étalent en 4×3 dans le métro, à rendre fou d’amour le malheureux Direct Matin abandonné sur les quais, ou, et ça on voudrait bien l’oublier, de yaourts au bifidus. Mais que faire quand on s’appelle Sylvester Stallone et qu’on a un lourd passif de massacres de masse derrière soi ?

La réponse par le maître lui-même : on s’érige en parodie de soi, mais pas de ces parodies affligeantes et auto-flagellantes pour s’attirer une quelconque sympathie, non.  Une vraie parodie, où l’on retrouve le meilleur de sa carrière, avec des répliques débiles mais immédiatement incontournables, pour finir sur une montée des marches culte, avec le sourire bienveillant de Sly en plan final. Tout ça pour livrer du pain en temps et en heure. C’est con ? Oui, mais c’est bon. Et ça donne immédiatement envie de se retaper les Rocky et autres Expendables, en attendant le retour de Sly dans le rôle sacré.

TIME TO EARN MY CRUST !

Share
pub Sly Sylvester Stallone The Deliverers Warburtons WTF
L'auteur

Cause I'M TEARING YOU APART !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.