[Test PSVR] Star Trek : Bridge Crew
Share

Alors qu’une nouvelle série Star Trek s’apprête à déferler à la rentrée sur nos écrans, Ubisoft surfe sur la vague produite par les 50 ans de la franchise avec Star Trek : Bridge Crew, un jeu en réalité virtuelle à la proposition originale. On l’a testé avec le PlayStation VR.

Tout amateur de Star Trek qui se respecte sait qu’au sein d’un vaisseau de Starfleet, chaque poste est important : l’équipage est la clé d’une mission réussie. Qu’il s’agisse du toujours charismatique capitaine, de l’ingénieur, du timonier ou encore de l’officier tactique, il faut se serrer les coudes.

Et ça tombe bien, puisqu’il s’agit des 4 postes que l’on peut incarner dans Bridge Crew. Mais attention, pas n’importe comment ! Car ce jeu est presque une simulation (parfaite ?) d’une gestion d’USS en mission.

Stage de formation

Le jeu propose donc d’incarner l’un des membres d’équipage de l’USS Aegis, en charge d’explorer le secteur Trench, un territoire spatial inconnu. Autant vous le dire : des anomalies, vous allez en scanner… mais vous allez également être confronté à la menace de l’Empire Klingon, qui ne voit pas d’un très bon oeil l’intrusion de Starfleet dans ce coin de la galaxie. Combats spatiaux et autres missions de sauvetage sont donc à prévoir.

N’imaginez même pas partir à l’inconnu sans savoir ce que vous faites : les rôles à incarner sont très différents les uns des autres, et comme certaines actions nécessitent de réagir vite, mieux vaut savoir ce que vous faites pour réussir les missions. C’est pourquoi on vous recommande vivement de jouer les différents tutos, même s’ils sont assez longs et un peu rébarbatifs. Une fois en mission, la vraie, vous serez content d’avoir déjà eu un aperçu.

De même, la campagne solo permet de se faire la main sur les différents types de missions, en vous mettant dans la peau du capitaine. Mais pas seulement : à tout moment, on peut suppléer un membre de l’équipage pour prendre sa place et faire les actions soi-même. Sinon, on peut se contenter de donner des ordres. Dans ce mode de jeu, rien n’est automatique : si vous ne donnez pas d’ordre, l’IA ne fera rien. Le chef c’est vous, et ça met la pression !

Un jeu de rôle en VR

Mais on ne va pas se le cacher : c’est lorsqu’on joue en coop avec 3 autres joueurs que Star Trek : Bridge Crew révèle tout son potentiel. On se retrouve sur le pont avec 3 coéquipiers humains qui, s’ils ne sont pas là physiquement, sont totalement indispensables. Impossible de jouer sans communiquer par la voix. On appréciera le fait qu’Ubisoft ait fait les choses bien, et propose aux joueurs français de jouer avec des personnes qui parlent la même langue. Le must est bien entendu de jouer avec des amis et de se lancer dans un roleplay rondement mené : Ubisoft a pensé à tout en intégrant des fonctions, comme l’alarme, qui sont facultatives mais mettent dans l’ambiance quand il le faut.

Ajoutons à cela qu’il faut parfois faire des choix dans l’ordre des objectifs, ou bien choisir entre différentes approches qui peuvent diviser l’équipe : lorsqu’un autre USS est attaqué, faut-il engager les vaisseaux ennemis au risque que l’USS soit détruit, ou bien faut-il essayer de téléporter un maximum de membres de l’équipage dans l’Aegis, quitte à mettre ce dernier en danger ? Un dilemme que l’on rencontre d’ailleurs dès la première mission du tuto. On imagine que les avis peuvent diverger, même si c’est normalement le rôle du capitaine de trancher…

Si la campagne est jouable à 4 joueurs, on se tournera rapidement vers les missions Voyage en cours, qui sont générées de façon procédurale et offrent donc un renouveau à chaque partie. L’occasion de retrouver ses potes ou de jouer avec des inconnus, et ce quelle que soit la plateforme jouée puisque le titre est cross-plateforme. Pour les puristes, les Trekkers de la première heure, il est possible de jouer à bord de l’USS Enterprise, mais le côté vintage du vaisseau pousse à quasiment tout réapprendre du gameplay !

Une jouabilité immersive

Disponible sur Oculus Rift, HTC Vive et PSVR, Star Trek : Bridge Crew peut être joué à la manette sur PS4. Mais c’est perdre beaucoup du potentiel d’immersion du jeu : on vous recommande chaudement les PS Move pour contrôler les panneaux de commande « à la main » et profiter du Body Awarness plutôt réussi, pour peu que vous vous installiez bien à la base – le jeu se joue assis.

Immersif et respectueux de l’univers Star Trek, Bridge Crew pourrait presque lorgner du côté du serious game tant le travail d’équipe et l’aspect procédural du gameplay sont mis en avant. Pour cette raison, y jouer seul devient vite ennuyeux, et c’est en multijoueur coopératif que le titre révèle tout son potentiel. On espère désormais qu’Ubisoft va soutenir le jeu en proposant fréquemment de nouveaux contenus pour que la communauté reste fidèle au titre, car sans elle, on voit mal comment l’USS Aegis pourrait conserver son intérêt sur la durée.

Share
PSVR réalité virtuelle star trek Star Trek : Bridge Crew Starfleet VR
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.