September 23, 2019

Catégorie : Films

[Critique] The invitation (Etrange festival 2015)

6 ans après le désastreux Jennifer’s body, Karyn Kusama est de retour derrière la caméra avec The invitation, présenté lors de l’Etrange Festival 2015. Un thriller psychologique dont on n’attendait pas grand chose, mais qui s’est révélé une excellente surprise.

[Critique] Sous-sols (Etrange festival 2015)

Si l’émission Strip-Tease avait donné un film, cela aurait probablement été Sous-Sols. Réaliste mais décalé, le nouveau documentaire de l’Autrichien Ulrich Seidl, présenté lors de l’Etrange Festival 2015, sort en salle le 30 septembre et nous offre une plongée dans les caves pas tout à fait communes de gens tout à fait communs.

[Critique] The dark below (Etrange festival 2015)

Présenté en compétition lors de l’Etrange festival 2015, The Dark Below fait partie des nombreux films dont on savait peu de choses mais dont le pitch original en faisait un des films à suivre de l’édition. Malheureusement, ce survival sous la glace aura surtout jeté un froid.

[Critique] Ghost Theater (Etrange Festival 2015)

La présentation en première mondiale de Ghost Theater, le dernier film d’Hideo Nakata, s’annonçait comme l’un des temps forts de l’Etrange Festival 2015. Malheureusement, il s’agit d’un retour difficile pour un maître de l’horreur qui a bien du mal à renouveler son style.

[Critique] Cooties (Etrange Festival 2015)

Elijah Wood est retour à l’Etrange Festival, avec une comédie horrifique cette fois. Cooties, réalisé par le duo inconnu Jonathan Milott et Cary Murnion, nous offre un petit vent de fraicheur dans le paysage horrifique actuel.

[Critique] Jodorowsky’s Dune (Etrange festival 2015)

Et si dune n’avait pas été ce navet Lynchien, mais bien un film d’une toute autre envergure ? C’est ce que nous propose d’explorer Jodorowsky’s Dune, un documentaire de Frank Pavich, qui s’intéresse au parcours surprenant de ce projet du temps où il était entre les mains du réalisateur Franco-Chilien.

[Critique] Glen ou Glenda (Etrange festival 2015)

Quand Ed Wood, le plus mauvais cinéaste de tous les temps, débarque sur les écrans de l’Etrange festival, difficile de passer l’événement sous silence ! Retour sur Glen ou Glenda, l’un des films les plus célèbres du réalisateur, dont le propos surprend aujourd’hui par sa modernité.

[Critique] Gangnam blues (Etrange festival 2015)

Quoi ? Un biopic sur le chanteur PSY et la création de son tube Gangnam Style ? Il n’ya vraiment qu’a l’Etrange Festival que l’on peut trouver cela ! Sauf que non, Gangnam blues, c’est le polar coréen de la sélection sous influence Scorsesienne !

[Critique] Norway of Life (Etrange festival 2015)

Früh de bih de Hûh, voici l’instant norvégien de l’Etrange festival. Projeté dans le cadre de la carte blanche de l’excellent Benoit Delépine, Norway of Life pourrait être une des sensations des festivals s’il avait été projeté en compétition lors de sa sortie. Retour sur ce film nordiquement drôle.

[Critique] Yakuza apocalypse, de Takashi Miike (Etrange festival 2015)

De Cannes à l’Etrange festival, il n’y a parfois qu’un pas ! La preuve avec Takashi Miike, dont la dernière folie, Yakuza Apocalypse, débarque en compétition à l’Etrange après un passage par la quinzaine des réalisateurs. Et le bonhomme reste fidèle à sa réputation !

[Critique] Hitman : Agent 47

Il y a des films où la gêne commence dès l’affiche ou dès la bande-annonce. Avec Hitman : Agent 47, on était à peu près sûr, face aux deux tableaux, d’avoir affaire à un nanard estival du meilleur effet. Tristement, on était encore loin du compte tant le film se noie dès ses premières minutes […]

[Critique] A la recherche de l’ultra-sex, de Nicolas & Bruno

Quand les auteurs des « Messages à caractère informatif » s’attaquent au détournement de vieux films érotiques, cela donne « A la recherche de l’ultra-sex », une séance complètement décalée et drôle que GentleGeek a eu la joie de tester.
Page 2 de 18«12345 » 10...Dernier »

A propos de GentleGeek