Share

Le remake d’Evil Dead, qui semblait bien parti pour offrir une vision assez gore de son sujet, sera finalement censuré pour sa sortie en salle. Une nouvelle qui vient quelque peu doucher les ambitions du réalisateur et des fans…

Au départ, le remake d’Evil Dead, ce devait être ça :

img_evildeadbefore

Au final, ça pourrait bien ressembler à ça :

Preview exclusive du nouveau Evil Dead, aprèsp assage chez la MPAA.

Preview exclusive du nouveau Evil Dead, après passage chez la MPAA.

La vague de suites, de reboot et de remake initiée ces dernières années dans le cinéma a de quoi laisser sceptique. Bien sur, nous relayons certaines de ces informations ici, mais bien souvent, les déceptions ont été au rendez-vous, transformant des classiques de l’horreur au public intergénérationnel en des films complètement aseptisés, aux enjeux parfois moindre que leur aîné (qui n’avaient pourtant pas toujours des tonnes d’enjeux) et pas flippant pour un sou. Comment ne pas pleurer devant le sort réservé aux dernières aventures de Freddy, par exemple ?

Bien sur, tous ne sont pas à mettre dans le même panier, et quand bien même les craintes peuvent parfois être la, le film est toujours jugé en tant que tel, sur son résultat, et non condamné d’avance par son statut de remake ou reboot. Aussi, l’un des remake/reboot semblait annoncer quelque chose de plutôt sympathique : celui d’Evil Dead.

Fede Alvarez avait d'abord réalisé un ilm interdit aux mineurs. L'âge légal hein, pas les sept nains !

Fede Alvarez avait d’abord réalisé un ilm interdit aux mineurs. L’âge légal hein, pas les sept nains !

Fede Alvarez, réalisateur du film, semblait pourtant fier d’annoncer qu’il s’agirait là d’un film terrifiant avec des effets spéciaux sans numérique inside. Il avait d’ailleurs basé une partie de sa promo sur ce point, à coup d’accroches sur les affiches et de trailers gore. Visiblement, tout cela n’a pas été du goût de la MPAA (la commission de classification des films aux Etats-Unis), qui a exigée que certaines scènes trop violentes soient retirées du film afin que celui-ci puisse sortir en salles. Sur son compte twitter, le réalisateur a donc déclaré que s’il était fier d’avoir obtenu une interdiction aux mineurs lorsqu’il avait soumis le film, il avait du procéder à des coupes pour pouvoir sortir en salle.

img_twitter

Le 8 mai prochain, la terreur ne serait peut être pas entièrement au rendez-vous… On reste curieux de voir ce que ça va donner, mais il faudra réellement attendre une sortie DVD/Blu ray ou une projection spéciale en Festival pour espérer voir l’œuvre telle qu’elle avait été conçue selon son auteur.

img_evildead2

Source : programme-tv.net

Share
Censure Evil Dead Fede Alvarez remake
L'auteur

Consequences will never be the same !

6 avis

Rejoindre la discussion
  1. Baba le 23 février 2013
    Je ne comprendrai jamais la censure dans les films d'horreur. Les gens qui y vont, c'est pas pour voir les Bisounours quoi... -_-
  2. Russ le 24 février 2013
    C'est vraiment des connards. Il n'y a pas d'autres mots.
  3. Layjin le 24 février 2013
    Je me rappelle étant jeune que les films d'horreur étaient vraiment gore et trash, rien n'était censuré sauf le sexe. Dans les années 90 cela a beaucoup changé, moins de sang, moins de trip, exit les scènes avec des enfants (cimetière par exemple) ... J'en viens même à me demander si une loi n'a pas été voté dans ce sens.
  4. Audrey le 25 février 2013
    J'ai eu peur, j'ai cru que c'était Marion Cotillard...
  5. Pingback: Le remake de Poltergeist trouve (enfin) son réalisateur : vers un tournage imminent ? 8 Mar, 2013

    […] alors, un remake ! Ca nous avait manqué… Alors que le remake d’Evil Dead s’apprête à débarquer dans les salles en mai prochain, c’est au tour d’un […]

  6. Pingback: Nouvel extrait et nouvelle affiche pour le remake d’Evil Dead 23 Mar, 2013

    […] en France le 8 mai mais bénéficiera d’une sortie anticipée le 5 avril aux USA. Malgré la récente annonce de la censure du film, il semblerait que ce dernier ait été plutôt bien accueilli par les premiers médias et […]

Laisser un commentaire.