Share

Allez, délaissons un peu l’univers des araignées pour nous intéresser à un huit clos entre Gangster qui n’est pas parfois sans rappeler le premier film de Tarantino. Une série B plutôt violente, misant plus sur l’ambiance que sur la pantalonnade, bien troussée à défaut d’être originale. Et un film qui devrait ravir les amateurs de poisson et de Star Wars.

img_postersushigirl

Qui dit film bis ou inspiré du cinéma bis ne veut pas forcément dire film de mauvaise facture. C’est en tout cas ce que laisse présager le trailer de Suchi Girl, premier long métrage réalisé par Kern Saxton. Et pour ce premier film, le réalisateur a réussi à amasser quelques noms intéressants dans son casting, puisque outre Tony Todd (alias le Candyman du très beau film de Bernard Rose !), ou encore Michael Biehn et Danny Trejo, qui viennent faire coucou ! Sans oublier une jolie femme recouverte de Sushis (je sent monter l’intérêt en vous, tout d ‘un coup. Elle s’appelle Courtney Palm). Mais l’acteur qui semble voler la vedette à tous ceux la, serait Mark Hamill, Luc Skywalker en personne, transformé dans un rôle de psychopathe à la fois terrifiant et hilarant.

Fish a passé six ans en prison. Six ans seul, six ans à se taire sans donner aucun détail sur le braquage ni balancer un seul de ses complices. Le jour de sa libération, il est accueilli par les quatre hommes qu’il a protégé pour un diner de remerciements. Le plat : un assortiment de sushi servi à même le corps d’une jolie jeune femme. Jeune femme qui, stoïque, semble spécialement préparée à ignorer tous ce qui se passe autour d’elle, même quand la situation devient dangereuse. Car pour sur, plus que des remerciements, les quatre amis de Fish semblent surtout intéressés par les informations de ce dernier sur leur butin perdu. Et tenteront de le faire parler par tous les moyens…

Un rôle de fou, j'en mettrais ma main à couper ! :p

Un rôle de fou, j’en mettrais ma main à couper ! :p

Cette histoire de huit clos entre gangsters qui règlent leur compte autour d’un « body sushi » (manger des sushi sur le corps d’une jeune femme) n’est pas sans rappeler le Reservoir Dogs de Tarantino. Paranoïa qui monte progressivement, pièce enfumée, tous les codes du huis clos de gangster sont là et agrémentés de nombreux caméos (Sonny Chiba). Il se murmure même que les scènes de tortures du film offriraient de vrais moments de bravoures (vous ne verrez plus jamais les bouteilles et chaussettes de la même façon). Rien à voir avec le Dead Sushi de Noboru Iguchi,où un quelconque délire jouissif comme les japonais savent en faire.

img_sushigirl

En tout cas, loin de faire pâle figure ou de tomber dans la gaudriole grindhouse, ce trailer laisse présager un film à l’ambiance prenante et bien fait. A vrai dire, ça fait même plutôt envie ! Et honnêtement, je suis curieux de savoir si ladite Sushi Girl recèle quelque surprise pour être si discrète dans le synopsis mais avoir droit au rôle titre !

Après avoir fait le tour de quelques festivals, le film est maintenant disponible en DVD aux Etats-Unis pour l’instant. Peut être aurons-nous la chance de le voir chez nous un jour ?

img_sushigirlaffiche

Source : Dread central

Share
Candyman Danny Trejo James Duvall Kern Saxton L'heure du bis Mark Hamill Michael Biehn Reservoir Dogs Sushi girl Tony Todd trailer
L'auteur

Consequences will never be the same !

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Russ le 21 février 2013
    ça a l'air énooooooooooooooorme !

Laisser un commentaire.