[Critique DVD] Le Territoire des Ombres – Le Secret des Valdemar
Share

Disponible depuis quelques années déjà de l’autre côté des Pyrénées, le film espagnol Le Territoire des Ombres, s’apprête à sortir en France le 5 juin. Dans cette édition du DVD/BluRay, on ne retrouvera que le premier volet de ce diptyque, rebaptisé Le Secret des Valdemar, un drame gothique d’inspiration Lovecraftienne…

Projeté furtivement à Toulouse lors du festival Cinespaña en 2011, Le Territoire des Ombres aurait sombré dans l’oubli si Condor Entertainment n’en avait décidé autrement… Disponible depuis quelques années déjà en Espagne, le film en deux parties de José Luis Aleman traverse enfin les Pyrénées pour une sortie française en deux temps. Le premier volet de ce diptyque inspiré de l’œuvre de HP Lovecraft, Le Secret des Valdemar, sort en DVD et en BluRay le 5 juin en France. Pour la deuxième partie, pourtant tournée dans la foulée de la première, il faudra prendre son mal en patience et attendre le mois de septembre

Le Territoire des Ombres – Le Secret des Valdemar démarre de nos jours et suit Lluisa Llorente, experte en biens immobiliers chargée d’évaluer une grande demeure victorienne à l’abandon, ayant appartenu à la famille Valdemar, alors qu’un de ses collègues, n’a plus donné signe de vie après s’y être rendu pour effectuer la même tâche… Voyant là une aubaine pour faire avancer sa carrière, Lluisa se rend sur place mais disparait à son tour… Son agence envoie un détective sur place pour éclaircir le mystère en toute discrétion…

En un flashback, le film nous transporte alors en 1874, à l’époque où la demeure est occupée par Lazaro Valdemar et son épouse Leonor qui, ayant flairé le bon filon, organisent de fausses séances de spiritisme pour financer leur projet d’orphelinat. Tout fonctionne bien jusqu’à ce qu’un journaliste révèle la supercherie et envoie Lazaro en prison. Celui-ci sera tiré d’affaires par un étrange inconnu qui s’intéresse à sa maison et aux phénomènes surnaturels qui s’y passent…

herencia-valdemar_07

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la mise en place de l’intrigue est longue, très longue. Le prologue – qui se passe à l’époque actuelle – semble un peu vain pour qui n’a pas vu le deuxième volet du diptyque… La seconde partie, qui se passe, elle, à la fin du 19ème siècle, est la plus intéressante. Les éléments fantastiques y sont révélés avec parcimonie et, si la fin du métrage voit les événements s’accélérer et l’intérêt croitre, se pose la question de l’équilibre entre les deux parties du diptyque. La première tient lieu d’exposition et d’installation pour la deuxième, d’où le grand sentiment de frustration ressenti à la fin…

La pléthore de références brouille un peu la filiation avec Lovecraft. L’intrigue et sa dimension gothique semblent d’ailleurs plus contemporaines d’Egdar Alan Poe. Le nom Valdemar est emprunté à un personnage de l’auteur, à moins que ce ne soit un clin d’œil au personnage du loup-garou  Waldemar Daninsky, interprété de manière récurrente par Paul Naschy, qui joue ici le majordome de la maison, dans son dernier rôle avant de disparaître en 2009. La présence anachronique de certains personnages surprend elle aussi : on retrouve pêle-mêle autour de l’occultiste Aleister Crowley, Bram Stoker, l’auteur de Dracula et les criminelles Belle Gunness et Lizzie Borden.

herencia_valdemar-5_ampliacion

Cependant ne boudons pas notre plaisir et cessons de râler, en attendant la sortie du second opus, car le film comporte des qualités indéniables. La photographie est superbe, et les ambiances très travaillées. On notera les impeccables décors et les accessoires très réalistes pour la partie d’époque, sublimée par les envolées symphoniques du compositeur Arnau Bataller (Beyond Re-Animator, [Rec] 3…). Les effets spéciaux, un mélange d’effets numériques, de maquillages et de mannequins, sont eux aussi plutôt réussis. Et si la frustration née de la cassure nette de la fin de ce premier film ne suffisait pas, le générique de fin distille quelques images de la suite dans laquelle on aperçoit Cthulhu !

herencia_valdemar-8_ampliacion

Côté technique, on apprécier l’édition soignée du DVD/BluRay que propose Condor Entertainment. Deux mixages Dolby Digital 5.1 (français et espagnol sous titré en français) et un mixage DTS (Français Uniquement) sont disponibles. On préfèrera de loin la VO au doublage français qui, s’il n’est pas calamiteux, reste tout de même moins authentique.

Concernant les suppléments, on est plutôt gâtés, avec une interview (en français) de 8 minutes de David Camus, spécialiste et traducteur français de HP Lovecraft. Le propos assez généraliste, mais plutôt intéressant et permet au néophyte de se faire une idée de l’univers de l’auteur. L’interview ne se rapporte que très peu au film. On a aussi droit à un making off de 28 minutes, avec interview du réalisateur et de l’équipe du film, du producteur aux costumières en passant par les acteurs et les responsables des effets spéciaux. Assez intéressant et sans blabla inutile, le document revient sur le rôle des uns et des autres dans le tournage du film. A noter que ce making off est dédié à la mémoire de Paul Naschy, décédé peu après le tournage. Enfin, quelques bandes annonces de l’éditeur se lancent à l’insertion du DVD.

Un petit clin d'oeil au personnage de Waldemar Daninsky, interprété plusieurs fois par Paul Naschy

Un petit clin d’oeil au personnage de Waldemar Daninsky, interprété plusieurs fois par Paul Naschy

Septembre, c’est loin…
Un peu long à se mettre en place, en raison de son format, Le Territoire des Ombres –  Le Secret des Valdemar est finalement assez frustrant puisque c’est quand le fun commence enfin… qu’il s’arrête aussi net ! On ne peut que regretter que la sortie des deux volets du diptyque ne soit pas simultanée. Il faudra donc attendre septembre 2013 pour la sortie du deuxième volet, un procédé qui vient casser la dynamique de l’œuvre… Dommage !

Share
cinéma espagnol cinéma fantastique espagnol cthulhu Edgar Alan Poe Edgar Poe HP Lovercraft José Luis Aleman Le Secret des Valdemar Le Territoire des Ombres lovecraft Paul Naschy Poe spiritisme
L'auteur

POUET

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.