[Critique] Kick-Ass 2
Share

Après un premier opus ayant passé haut la main l’épreuve de l’adaptation de comics au cinéma, l’annonce de Kick-Ass 2 avait de quoi en effrayer certains. Nouveau réalisateur avec Jeff Wadlow (Matthew Vaughn n’étant plus que producteur), matériau d’origine critiqué pour son ultra-violence… La franchise Kick-Ass passera-t-elle le cap périlleux de la suite sans se prendre les pieds dans sa cape ? 

Les actes héroïco-amateurs de Kick-Ass ont inspiré une nouvelle vague de super-héros à New York. Tandis que Red Mist, devenu The MotherFucker, recrute une armée de supervillains pour venger la mort de son père, Kick-Ass rejoint la ligue Justice Forever pour continuer à combattre le crime. De son côté, Hit-Girl raccroche et apprend à (re)devenir Mindy, après une promesse faite à son tuteur Marcus…

kick2

Kick-Ass 2 reprend les éléments qui ont fait le succès du premier opus : scènes de combat, punchlines badass et humour potache voire scato

Attendu au tournant, ce nouveau volet de Kick-Ass s’inspire du comics Kick-Ass 2 mais aussi du spin-off éponyme consacré à Hit-Girl. A l’instar du matériau de base, le film présente son lot de nouveaux personnages, tandis qu’on retrouve avec plaisir les héros du premier opus. Dave Lizewski/Kick-Ass combat le crime tant bien que mal avec ses nouveaux potes masqués (pour en subir les conséquences plus tard). Hit-Girl, quant à elle, tente de s’adapter au lycée, mais l’exercice semble difficile quand on est entraînée à buter des dealers et des mafieux depuis son plus jeune âge. Red-Mist, après avoir trouvé les tenues SM de sa mère, est devenu The MotherFucker, le premier supervillain de la ville. Le moins que l’on puisse dire, c’est Christopher Mintz-Plasse excelle toujours dans son rôle de petit merdeux capricieux, blindé de thunes et un brin dérangé (et souffrant d’un léger complexe d’Œdipe ?). Aaron Taylor-Johnson est égal à lui-même et à son rôle dans le premier opus, tandis que Chloe Moretz, qui a bien grandi (mais elle est toujours mineure, avis aux pedobears !), interprète une Hit-Girl passant par les affres de l’adolescence via une tentative d’intégration parmi les filles populaires du lycée, qui donne lieu à quelques scènes savoureuses entre les greluches et la mini-tueuse. Hit Girl est clairement l’héroïne du film, même si celui-ci porte le nom de celui qui au final ne reste que son side-kick.

La scène de sélection des cheerleaders ne manquera pas de rappeler les scènes de danse de Sucker Punch

La scène de sélection des cheerleaders ne manquera pas de rappeler les scènes de danse de Sucker Punch

 

La violence graphique est toujours désamorcée par le vocabulaire ordurier et l’humour outrancier

Parmi les nouveaux personnages, on en retrouve certains issus du comics, dont Night-Bitch, Battle Guy, Doctor Gravity, le couple Remembering Tommy (bien moins badass et plus cucul que dans le comics), et surtout, le tant attendu Colonel Stars & Stripes, interprété par Jim Carrey, qui s’est désolidarisé de la promo du film qu’il juge trop violent, offrant ainsi un joli coup de pub au film.
La violence était justement un des défis du film, à savoir l’adaptation (ou non) de l’ultra-violence du comics (qui parfois, avouons-le, allait trop loin…). Bonne surprise, Jeff Wadlow, à la fois scénariste et réalisateur, a décidé d’édulcorer certaines scènes, rendant certes le film visible par une audience plus jeune, mais aussi plus digeste que le comics. La violence graphique est désamorcée par le vocabulaire ordurier et l’humour outrancier et si Kick-Ass 2 reprend parfois plan pour plan certaines scènes du support papier, il s’autorise aussi quelques prises de liberté parfois bienvenues – la seule qu’on pourra vraiment lui reprocher sera d’avoir changé la fin pour un happy end romancé vraiment pas nécessaire. Mis à part cet écart, cette suite reprend les éléments qui ont fait le succès du premier opus, à savoir des scènes de combat et d’action, des punchlines badass, et un humour potache (pour ne pas dire scato !). Bourré de références dans ses répliques, ses costumes, et sa musique, Kick-Ass 2 fera plaisir aux geeks, c’est sûr !

Jim Carrey méconnaissable dans le rôle du Captain Stars & Stripes

Jim Carrey méconnaissable dans le rôle du Captain Stars & Stripes

Malgré la grosse dose de fun que propose le film, celui-ci n’est pas exempt de défauts. Le manque d’émotion se fait parfois un peu sentir, les événements s’enchainant tellement vite que le film ne prend pas vraiment le temps de pleurer ses morts… Ce déficit d’intensité dramatique est systématiquement compensé par l’humour outrancier et le vocabulaire ordurier. Pourquoi pas ? A la réalisation, Jeff Wadlow applique avec efficacité la même recette que son prédécesseur Matthew Vaughn sans s’en démarquer. On regrettera aussi le choix, certainement dû à un manque de moyens, d’avoir transposé la bataille rangée de Time Square du comics dans le hangar qui sert de repère au MotherFucker.

Quand il a pas trop la forme, le petit Chris enfile la tenue SM de sa mère et tire ses des cannettes dans une épicerie.

Quand il a pas trop la forme, le petit Chris enfile la tenue SM de sa mère et tire sur des cannettes dans une épicerie.

Au final, ce Kick-Ass 2 est une très bonne surprise, un film totalement jouissif et cathartique. On n’en sortira pas plus malin (surtout après s’être rendu compte qu’on est bloqué au stade anal et que les blagues sur le vomi et la tartokaka nous font toujours autant rire), le film ne demandant (ni ne proposant) aucune réflexion. Kick-Ass 2 n’a pourtant pas à rougir dans l’ombre de son prédécesseur et remplit parfaitement sa mission. A l’instar de la seringue du film, c’est une grosse dose d’adrénaline et de fun, une comédie outrancière, toujours dans l’excès, qui donnera envie aux ados attardés que nous sommes d’enfiler un legging et une cape et de crier « Justice Forever! »

PS : restez jusqu’à la scène post-générique !

Share
Aaron Taylor-Johnson Chloe Moretz Christopher Mintz-Plasse comic book Comics hit girl kick ass Kick Ass 2 super héros superheroes
L'auteur

POUET

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. NeoDandy le 25 août 2013
    Une suite qui fait plus ou moins (Plutôt moins dans mon ressenti) honneur au 1er. L'humour est malheureusement bloqué à un stade trop primaire par rapport au 1er, plus lourd et un peu moins facile à digérer.
  2. Little_Awesome le 27 août 2013
    "Au final, ce Kick-Ass 2 est une très bonne surprise, un film totalement jouissif et cathartique. " Marie, je t'aime ! Epouse moi ^^ ça fait plaisir de voir des critiques positives sur ce film. Perso je l'ai même préféré au premier (plus dynamique et déjanté je trouve).

Laisser un commentaire.