[Critique] The search for Weng Weng (Etrange Festival 2014)
Share

Parmi les curiosités à découvrir cette année à l’Etrange Festival, The search for Weng Weng faisait assurément partie des plus singulières. Consacré à un acteur Philippin de 82 cm, ce documentaire réalisé par un passionné parti sur ses traces dans le plus grand archipel du monde lève un peu le voile sur ce personnage culte dont on ne savait pas grand chose.


Internet a été créé pour propager le WengismeBeaucoup disent qu’Internet à été créé pour diffuser du porno. C’est faux. Internet a été créé pour propager le Wengisme ! Car si aujourd’hui, l’acteur philippin Weng Weng est bien connu des amateurs de séries B et autres films improbables, c’est bien grâce à la toile ! Et une fois qu’on a connu Weng Weng, impossible d’en démordre !

img_wengweng1C’est bien ce qui est arrivé à Andrew Leavold, manager d’un des video club indépendant les plus cultes d’Australie, mais aussi auteur et chercheur, qui ne s’est jamais remis de la vision de For y’ur height only. Marqué à jamais par le souvenir de ce film improbable, Leavold partira des années plus tard à la recherche du plus petit acteur du monde dans son pays d’origine et retracera ses découvertes.

Le résultat était ainsi présenté pour la première fois en France à l’Etrange festival, où les amateurs et les curieux ont pu découvrir des informations inédites quant au parcours cinématographique et à la vie du plus cool de tous les agents secrets.

Car c’est bien là le point fort du travail mené par Andrew Leavold : avoir réussi à rencontrer un maximum de personnes ayant directement côtoyé Weng Weng au quotidien, sur les plateaux de tournages, tout d’abord avec des comédiens, réalisateurs et producteurs de l’époque, mais aussi avec des membres de sa famille, ou encore la veuve du commandant Marcos, qui avait dirigé le pays d’une main de fer, pour un passage des plus improbables !

img_wengweng2

Si du côté des rencontres, le réalisateur Australien réussi donc à rencontrer de nombreux personnages clés de la vie du comédien, les images d’archives susceptibles d’illustrer son documentaire restent parfois peu nombreuses en raison des difficultés à retrouver des archives de cette époque. Toutefois, Leavold parvient à enrichir son documentaire de quelques passages et photos de films moins connus de l’acteur, notamment de ses premières apparitions au cinéma, mais surtout des photos d’enfance ou la dernière photo en date de l’acteur.

Photo d'enfance

Photo d’enfance

une mine d’informations et d’anecdotes sur le destin de Weng WengAinsi, le documentaire se révèle une mine d’informations et d’anecdotes sur le destin de Weng Weng, entre ses six premiers mois passés dans une boite à chaussure, qui lui servait de lit en raison de sa taille, ou encore un extrait de la vraie voix de l’acteur, en passant par des moments de sa vie racontés par son frère. Si certaines de ces anecdotes se révèlent amusantes, d’autres en revanche, seront bien plus tragiques.

img_wengweng7

Et Weng Weng est aussi un pur disco dancer !Avouons le, pour beaucoup, Weng Weng est avant tout synonyme de fun : un film d’espionnage, avec pour héros un homme haut de82 cm, effectuant des cascades improbables (sauter d’un immeuble… en parapluie ! Donner de nombreux coups de poings directs dans les parties de ses adversaires, des sauts en mini moto pour enfants, ou s’autolançant pour esquiver les balles et frapper ses adversaires), et séduisant toutes les filles croisées sur son chemin. Et Weng Weng est aussi un pur disco dancer !

img_wengweng5

Si Andrew Leavold souligne bien cet aspect en début de long métrage, son documentaire, à mesure que l’enquête avance, prend une toute autre tournure à mesure que se révèle la réalité en dehors des plateaux de tournages : celle d’un homme seul, terriblement seul, et victime de nombreux abus et escroqueries par les gens censés prendre soin de lui. Tout doucement, The search for Weng Weng nous ramène donc à la dure réalité de ce personnage au travers des différents témoignages de ses compagnons de tournage.

WE LOVE WENG WENG !

Avec The search for Weng Weng, Andrew Leavold réalise un documentaire touchant et sincère sur un personnage aujourd’hui culte de la série B, mais dont on savait encore très peu de choses. Porté par l’affection réelle et la nostalgie d’un homme, le documentaire dresse le portrait juste et mélancolique d’un acteur devenu madeleine de proust pour de nombreux cinéphiles adeptes de films curieux, et se pose comme une mine d’information rares sur le phénomène du cinéma philippin. WE LOVE WENG WENG !

img_wengweng6

Share
Andrew Leavold Commandant Marcos Etrange Festival Etrange festival 2014 The search for Weng Weng Weng Weng
L'auteur

Consequences will never be the same !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.