Share

C’est à l’occasion de son Showcase de début d’année que l’éditeur Electronic Arts a convié la rédaction de GentleGeek a tester quelques-unes de ses nouveautés. La première, et pas des moindres, à avoir attiré notre attention n’est autre que Portal 2, la suite du génial et multi-récompensé FPS de Valve. Nous avons pu nous essayer au mode multijoueur : voici nos impressions !

C’est en compagnie du co-scénariste de Portal 2 Chet Faliszek et de l’un des développeurs, Thad Wharton, que nous avons pu prendre le contrôle des deux ingénieux petits robots proposés dans le mode coopération du jeu. Nommés Atlas et P-body, ces deux créatures mécaniques forment un duo à l’allure comique qui n’est pas sans rappeler Laurel et Hardy, d’un côté le grand déguigandé, de l’autre le petit tout rond – il y a d’ailleurs un petit air de ressemble avec les morceaux de GLaDOS dont on se débarrasse dans Portal, premier du nom. Mais passons aux choses sérieuses : que réserve ce mode multijoueur ?

L’histoire

Pour ceux qui seraient passés à côté, sachez que l’histoire de Portal 2 se situe une centaine d’année après celle du premier Portal. Si l’on en sait encore peu concernant l’intrigue et le but de l’intelligence artificielle dans cet opus, on sait néanmoins que Chell, l’héroïne du premier jeu et cobaye de GLaDOS, sera de retour dans l’aventure solo. Selon les rumeurs, la jeune femme aurait été cryogénisée durant tout ce temps… L’aventure sera très clairement l’occasion d’en apprendre plus sur Aperture Science et son intéressante mythologie. Mais pour l’heure, pas de Chell, juste deux petits robots sympathiques !

Altas et P-body s'affichaient fièrement durant le Showcase

2 cerveaux, 4 portails, beaucoup de possibilités

Avec les Left 4 Dead, Valve avait déjà su nous prouver que le multijoueur coopératif était l’un de ses nouveaux dadas : avec Portal 2, le studio confirme la tendance en proposant un mode coopération à 2 qui demande une parfaite coordination entre les joueurs, sans cesse sollicités pour mettre en marche des mécanismes permettant à leur équipier d’avancer. Dès les premiers tableaux prenant la forme d’un rapide tutoriel, le ton est donné : chaque joueur doit créer des portails et actionner boutons et portes pour mettre à l’autre joueur d’avancer, une évolution qui se fait tour à tour jusqu’à atteindre les capsules d’évacuation qui marquent la fin du tableau. Les joueurs sont, d’ailleurs, plus rapidement mis dans le bien que dans le premier jeu concernant certains mécaniques physiques du titre, à l’instar du « saut infini » qui consiste à créer un portail au sol et un autre au plafond, puis à sauter dedans pour chuter sans arrêt… Jusqu’à ce que son coéquipier fasse le nécessaire pour stopper la chute et propulser le joueur vers la porte de sortie.

Attention où vous mettez les pieds !

A ce niveau-là, les joueurs du premier Portal seront probablement un peu avantagés et comprendront sans doute avant les néophytes comment se dépêtrer de situations a priori sans solution. Néanmoins, tout le travail ne sera pas mâché, loin de là : Portal 2 intègre en effet de nouveaux mécanismes et accessoires permettant d’enrichir son gameplay. La démonstration nous a par exemple permis de découvrir un nouveau cube, permettant d’orienter un laser dans une direction spécifique, pour débloquer une situation. Quand on sait qu’il est possible, dans ce cas précis, de faire passer le laser par un portail pour le faire sortir dans l’autre, et que les deux joueurs peuvent tout deux créer deux portails, on imagine facilement la complexité potentielle que les joueurs vont rencontrer durant le jeu.

A passage, s’il est assez difficile de parler de friendly fire dans le cas d’un jeu comme Portal 2, une mauvaise coordination des joueurs ou une mauvaise manipulation de l’un ou l’autre peut s’avérer fatale pour son coéquipier. Le tout, combiné à la présence d’éléments hostiles – les tourelles sont de retour ! – laisse présager quelques potentielles crises de nerf :)

Exemple parfait du potentiel du cube laser… Et de ses dangers :)

Jouabilité à la manette : verdict

La version testée était celle de la XBox 360 : si la version console de Portal premier du nom avait de quoi donner des sursauts haineux aux joueurs, force est de constater que la jouabilité au pad a été revue pour ce second volet et s’avère très agréable. La totalité des boutons est utilisée pour les commandes principales de base, mais également pour des commandes un peu plus secondaires mais néanmoins sympathiques pour renforcer l’interaction entre les deux joueurs – possibilité de se faire des high-5, par exemple. Il est également possible de pointer avec précision des endroits de l’environnement pour donner des indications à son coéquipier : une fonction particulièrement utile lorsque la communication vocale est impossible.

GLaDOS is still alive

Avant de clôturer cette preview, soulignons un détail important : GLaDOS est de retour ! Les fans de la première heure seront sans doute heureux d’apprendre que l’intelligence artificielle ayant causé la perte d’Aperture Science dans le premier volet n’a en aucun cas perdu son humour caustique et dévastateur. Toujours là pour donner des conseils en début de partie et se moquer des joueurs un peu maladroit – faites une boulette et tendez l’oreille, vous verrez ! Ou plutôt vous entendrez – on imagine bien que l’intelligence artificielle a une fois encore quelque chose derrière la tête… Il faudra finir le jeu pour le savoir !

Conclusion

Les quelques tableaux du mode multijoueur de Portal 2 que nous avons pu essayer n’ont fait que nous convaincre du potentiel de cette franchise à s’inscrire dans une dynamique de multi coopératif. Le studio Valve n’a d’ailleurs plus grand chose à prouver de ce côté-là. Néanmoins, aussi bien en solo qu’en multi, Portal 2 a toutes les raisons d’être attendu au tournant, à commencer par le fait qu’il sera cette fois-ci distribué indépendamment de tout autre jeu Valve – pour rappel, Portal avait été intégré à l’Orange Box, puis proposé seul sur Steam à un prix réduit. Il n’y a plus qu’à espérer que le mode solo soit ambitieux que le mode multi ! Portal 2 sera disponible le 18 avril 2011 sur PC, XBox 360 et PS3.

Share
EA Electronic Arts Portal 2 preview Valve
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. GregBond007 le 24 janvier 2011
    Et-ce que "The cake is a lie", aussi ? :p
  2. Aka Auteur le 24 janvier 2011
    Alors non, détail important : y a plus d'histoire de cake dans Portal 2 :)

Laisser un commentaire.