Share

Chez GentleGeek, on ne vous le cache pas, on aime Resident Evil ! A chaque jour qui nous rapproche de la sortie de Resident Evil : Retribution 3D, on frémit d’horreur et on ne sait plus quoi espérer pour que Paul W.S. Anderson se détourne des jeux vidéos – saboter la littérature française, c’est finalement moins douloureux -.

Aujourd’hui c’est Halloween, et amis amoureux de la franchise de Capcom, c’est une délicieuse confiserie que l’on vous propose avec ce Patient Zero, un fanfilm de 10 minutes du français – cocorico – Jérôme Chagnon. En matière de fanfilm, la France révèle décidément plein de talents. Après Julien Mokrani et sa sublime vision de Welcome to Hoxford, c’est désormais au tour de Jérôme Chagnon de nous pondre une œuvre mettant à l’honneur Resident Evil.

Oubliez Milla Jovovich et ses galipettes, Patient Zero prend place dans les laboratoires souterrains du Manoir Arklay, le 23 juillet 1998 précisément, soit quelques jours avant le massacre des STARS sur les lieux. Il met principalement en scène Albert Wesker et William Birkin, compères de longues dates, se livrant à l’étude du fameux virus. Patient Zero aspire à faire la lumière sur un point de l’histoire de la saga, sous forme de courte préquelle, et ce, dans le plus grand respect de la mythologie de Resident Evil.

En terme de fanfilm, Patient Zero est une pure réussite qui peaufine son ambiance par le biais d’un jeu de lumière très étudié et quelques astuces de réalisation assez originales. Si quelques effets numériques s’intègrent difficilement à l’image, l’esthétisme général du film n’en est pas trop entaché. Wesker et Birkin sont irréprochables, et on en vient irrémédiablement à comparer le premier avec son avatar chez Paul W.S. Anderson. Et on est bien heureux de constater que le Wesker incarné par Philippe Debaty enterre sans difficulté son homologue du grand écran. On ne révèlera pas les autres personnages qui ornent le fanfilm, mais si le choix du casting peut légèrement surprendre, l’ensemble reste cohérent, et fourmille de détails.

Patient Zero s’imbrique parfaitement dans la chronologie de Resident Evil, et en attendant l’arrivée d’Operation Raccoon City pour retrouver des paysages familiers, le titre de Jérôme Chagnon fait parfaitement l’affaire !

Patient Zero est présenté en anglais et propose un choix parmi neuf sous-titrages. Les danois n’ont plus qu’à s’y mettre !

Via Resident Evil fan films (officiel) et la page Facebook de Biohazard France

 

Share
fanfilm Jérôme Chagnon Patient Zero Resident Evil
L'auteur

Que le geek chic clique!

3 avis

Rejoindre la discussion
  1. Audrey le 31 octobre 2011
    Vraiment pas mal, même si la fin est un poil kitch et la musique un peu trop prédominante à mon gout ! Je viens de voir que l'acteur principal est français, son accent est au poil.
  2. 406 Auteur le 31 octobre 2011
    Il est vrai que la fin est diablement kitch et téléphoné, mais ça se retrouve tellement dans le jeu d'origine que je le lui pardonne. En revanche, je te rejoins sur la musique. Mais Wesker quoi ! Totalement crédible, il fallait le faire !
  3. Audrey le 31 octobre 2011
    Ouais c'est clair que Wesker est vraiment bien interprété !

Laisser un commentaire.