Share

Tout comme Ted Raimi, Hudson Leick était invitée de la Xenite Con, la première convention française dédiée à la série Xena. L’actrice, qui incarnait l’impitoyable Callisto dans le show, a accepté de répondre à quelques unes de nos questions.

Tout d’abord, est-ce la première fois que vous venez en France pour une convention Xena ?

Oui oui, c’est la première fois. Mais je suis en France depuis trois semaines, j’en profite pour faire un peu de tourisme !

La série a pris fin il y a dix ans, même un peu plus, mais elle a toujours pas mal de fan, elle appartient même à la pop-culture maintenant. Vous vous attendiez à un tel succès pour la série ?

Non… C’est une bonne question. En fait, la première fois que j’ai été à une convention Xena, j’ai déjà raconté cette histoire plein de fois, mais je vais la redire encore, la première fois qu’on a fait une convention à Los Angeles, je me souviens que j’étais terrifiée à l’idée de monter sur scène, parce que, je me disais que les gens qui viennent voir une série, ils ne viennent pas pour les acteurs qu’on voit de temps en temps, ils viennent pour voir les stars. Je ne pouvais m’empêcher de penser qu’ils ne sauraient pas qui j’étais, qu’ils ne voudraient pas me voir, qu’ils venaient pour Lucy (Lawless, interprète de Xéna, ndlt) ou Renée (O’Connor, interprète de Gabrielle, ndlt).
Quand je suis montée sur scène, ils criaient tous très fort, et je me suis présentée “Bonjour, je m’appelle Hudson Leick et je joue Callisto dans Xéna : Princesse Guerrière”, je n’osais pas les regarder, et je ne me suis pas rendue compte de suite qu’ils savaient exactement qui j’étais, et qu’ils étaient tous très contents. Je n’avais aucune idée de la grande popularité de la série.
Et je n’avais évidemment aucune façon de savoir que la série aurait un tel succès, et un tel impact sur la société. Mais c’est merveilleux.

Vous avez trouvé intéressant de jouer dans une série où ce sont les femmes qui ont le pouvoir ? Il n’y a presqu’aucun personnage masculin dans Xéna.

Il y a deux hommes : Joxer et Arès. Mais oui, la série parle surtout du pouvoir et de la force des femmes. J’ai adoré. A-do-ré.
Je pense que nous sommes déséquilibrés dans notre société, depuis longtemps. Je ne sais pas comment corriger ce déséquilibre, je ne pense que pas que les femmes doivent ressembler plus aux hommes, ça ne nous ferait pas honneur, mais je pense qu’il faut trouver un équilibre entre féminin et masculin. Ça doit s’équilibrer chez moi, chez les gens, et surtout dans notre culture. Donc une série comme Xéna, ça donne un sentiment de pouvoir.

J’ai su que vous aviez été surprise par la popularité de votre personnage.

Oui, parce qu’elle était tellement diabolique… Qui peut aimer un personnage qui va essayer de tuer les personnages principaux ? Qui tue les gens au hasard, pleine de haine et de colère ?
D’ailleurs, lors des premières conventions, les gens pleuraient et tremblaient devant moi. Ça arrive encore quelques fois, mais maintenant, je ne le prends plus personnellement. Quand vous êtes une actrice et que vous avez fini de tourner, votre travail est fait, vous ne pensez pas à la suite. Du coup, quand vous voyez les réactions des gens, combien ils sont touchés, c’est… puissant. Je n’étais pas préparée aux sentiments des gens envers mon personnage.

Donc votre personnage est très populaire… C’est difficile d’échapper à un tel personnage ?

Oui et non.
D’abord il faut savoir que ce rôle est arrivé à un moment où ma vie était douloureuse, c’était donc un excellent défouloir, et c’était facile, ça ne m’a demandé aucun effort de jouer ce personnage, et j’étais libre d’en faire autant que je voulais, on me laissait être aussi torturée et mauvaise que je voulais, ce que j’avais beaucoup apprécié.
Mais d’un autre côté, quand vous jouer un personnage pendant si longtemps, vous commencez à vous identifier à lui, et je ne pense pas que ce soit très sain, comme on peut le voir à plus grande échelle avec Heath Ledger.

Pour finir : aujourd’hui, vous enseignez le yoga ?

Oui, entre autres choses.

Vous avez des projets en cours dont vous pouvez nous parler, au cinéma, ou à la télé ?

Non, je n’ai rien… En fait, mon agent n’arrête pas de me demander “quand est-ce que tu reviens ?”, mais je n’ai pas le coeur de lui dire “je crois que je n’ai plus envie de faire ça”.
Donc j’auditionne pour du doublage, mais en ce qui concerne les séries télé ou les films… Ce n’est plus mon truc. Ce n’est pas où j’en suis, en ce moment de ma vie. Ça ne m’épanouit pas, ça ne me rend pas vivante.
J’aime le jeu, pas pour moi, j’aime les histoires, c’est tellement important, j’ai beaucoup de respect pour ça et pour de très bons acteurs. Mais moi quand je joue, ça me détruit un peu, en ce moment. Donc pour l’instant, ça ne m’intéresse plus.

Merci à Hudson Leick et aux organisateurs du Xenite Con ! Interview réalisée par Audrey et traduite par Aurigabi.

Share
Callisto Hudson Leick Xena la guerrière Xenite Con
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

4 avis

Rejoindre la discussion
  1. Layjin le 3 novembre 2012
    Tiens pas mal de truc que je ne savais pas sur cette serie venant de l'actrice comme... A quand une Maggie Con ? Convention dédié à la serie Maggie ? Non je déconne... Ou pas.
  2. Pingback: 2012 s’achève… on fait le bilan ? | Audrey Oeillet 29 Déc, 2012

    […] une mini-polémique. Côté série, j’ai eu le plaisir d’interviewer Ted Raimi et Hudson Leick, tous les deux présents dans la série Xéna, à l’occasion du Xenite Con. Là encore, […]

  3. Pingback: [Reportage] Xenite Con II : une édition très féminine ! | GentleGeek 5 Nov, 2013

    […] à la série Xena. Après une première édition en 2012 qui avait conviés Ted Raimi (Joxer) et Hudson Leick (Callisto), ce sont cette année trois comédiennes de la série qui sont venues à la rencontre des fans […]

  4. Pingback: La Xenite Con’ en route pour sa troisième édition | GentleGeek 24 Juil, 2014

    […] ambiance bon enfant, et l’équipe de GentleGeek avait même pu interviewer les deux invités, Hudson Leick (la terrifiante Callisto), et Ted Raimi (le vaguement ridicule […]

Laisser un commentaire.