Share

Après 5 saisons d’enquêtes, d’aventures et d’humour, la série Chuck vient de baisser le rideau en DVD. Le coffret 4 DVD édité par Warner nous donne l’occasion de dresser un bilan de ce show qu’on n’hésite pas à qualifier de culte, tant il est parvenu à marier action, humour souvent geek et personnages terriblement attachants.

En 2007, Chuck Bartowski (Zachary Levi) ne se doutait sans doute pas, installé dans son îlot Nerd Herd au milieu du magasin Buy More de Burbank, qu’il deviendrait quelques années plus tard l’un des maillons forts de la CIA. Et pourtant, force est de constater qu’en 5 saisons de Chuck, ce geek à la coupe de cheveux ringarde a non seulement gagné en classe, mais aussi en skills : ainsi, la cinquième et dernière saison de la série débute alors que l’agent secret, sa femme Sarah et l’éternel troisième larron, John Casey, se lancent en solo après avoir quitté la CIA. Mais difficile de débuter une carrière de mercenaires, même très qualifiés, face à la concurrence féroce du marché : et quand les vieux ennemis s’en mêlent, la situation se complique un peu plus.

PDVD_020

Si cette cinquième saison de Chuck se présente comme une grande réunion des personnages qui ont fait de la série ce qu’elle est, elle ne fait pas que ça : en effet, au cours de ses 13 ultimes épisodes, la série s’offre le luxe de faire entrer en scène de nouvelles têtes qui vont donner du peps à l’ensemble, et dynamiser l’intrigue. Du coup, même si on sait qu’on s’approche fatalement du baisser de rideau, on ne s’ennuie jamais !

C’est un excellent point, mais c’est aussi un piège : car on se fait finalement surprendre par le final, pris dans la spirale d’une intrigue qui aurait peut-être mérité un développement supplémentaire. Difficile en effet d’en dire trop sans gâcher le plaisir, mais il est évident que la manière dont Chuck se termine frustrera bien des fans, même si la dernière scène de la série ouvre la porte à bien de nouvelles aventures… mais des aventures qu’on imagine différentes de celles que nous a fait vivre le show tout au long de ses 5 saisons.

PDVD_023

Au final, Chuck est un programme qui aura su se développer de manière très intelligente, prenant les bonnes décisions aux bons moments pour ne pas lasser le public, et redistribuer les cartes lorsqu’il le fallait. A l’heure où les séries stagnent souvent, par peur de prendre des risques sans doute, Chuck a su prouver qu’il était possible d’avancer à un bon rythme sans perdre ses fans, en les accompagnant dans les règles. La relation entre Chuck et Sarah, la découverte de la famille de Casey, le mariage de Sarah et Ryan : autant d’événements qui ont paru naturels, et ont contribué à rendre ce petit monde particulièrement attachant.

PDVD_035

Dynamique, drôle, attachante et intelligente, la série a énormément de qualités, et va clairement manquer au petit monde de la télé : néanmoins, on peut aussi se dire qu’elle a duré suffisamment longtemps pour tirer sa révérence avant de lasser. Car, clairement, les personnages avaient atteint un point où il leur était difficile d’avancer encore sans demander un changement total de fond du programme, qui avait déjà remanié ses ficelles plusieurs fois. Chuck s’offre une vraie fin, qui clos un cycle, mais reste suffisamment ouverte pour qu’on puisse en imaginer la suite, même si celle-là ne passera pas par la Petite Lucarne. Bye bye Buy More!

Le DVD

Chuck n’a eu le droit qu’à une première saison en Blu-ray : Warner, l’éditeur, a par la suite préféré se focaliser sur une édition en DVD en raison de ventes trop faibles. La cinquième saison, comme les 2, 3 et 4, est donc proposée exclusivement en DVD.

PDVD_027

La qualité est au rendez-vous, à commencer par celle du packaging : ce dernier est composé d’un boîtier amaray classique glissé dans un fourreau en carton, qui reprennent tous les deux le même visuel. A l’intérieur, on trouve 3 DVD aux visuels sobres et solidement installés : c’est toujours agréable de voir des galettes qui ne se baladent pas dans un boîtier standard.

Rien à dire non plus du côté de l’image (les photos qui illustrent cette review en sont d’ailleurs extraites) et du son : on note que seul l’anglais bénéficie d’une piste Dolby Digital 5.1, la piste française devant se contenter du Dolby Digital 2.0. Si elle s’avère de bonne facture, cette dernière reste, pour d’évidentes raisons, en deçà de la piste anglaise, qui propose un meilleur mixage et plus de profondeurs dans les basses – et ça pétarade pas mal dans Chuck !

Du côté des suppléments, on est servis ! De ce côté, Warner a mis le paquet… enfin, façon de parler : l’éditeur ne fait que proposer un copier-coller de l’édition Zone 1 américaine, ce qui lui demande par conséquent assez peu de boulot. Mais comme l’édition américaine est bien garnie, on est plutôt vernis et on ne va pas bouder notre plaisir, surtout que l’éditeur a fait l’effort de fournir des sous-titres pour tous les bonus, ce qui n’est pas toujours le cas.

PDVD_012

Bon, là, ils ont l’air un peu dépressifs…

 

On trouve donc de très bons documentaires et focus sur la série dans son ensemble, ce qui permet de voir l’évolution du programme : le triptyque Chuck : le commencement, Chuck : l’évolution, et Chuck : le futur permet d’avoir des informations sur la genèse, l’évolution et l’avenir des personnages et de l’univers. Autre bonus intéressant, Sandwiches et Superfans : le sauvetage d’une série dévoile les coulisses de l’opération de sauvetage du show menée par les fans, qui se sont organisés pour acheter des sandwiches chez Subway, sponsor de la série, les soirs de diffusion ! Un supplément riche en anecdotes, qui met en avant le fait que Chuck n’aurait sans doute pas duré 5 saisons sans sa large fanbase.

Le coffret propose également un making off de l’une des scènes finales du programme, des commentaires audio, des scènes coupées, un bêtisier et des fausses pubs que l’on aperçoit dans la saison. On note enfin la présence d’une version rallongée du final qui, si elle ne change pas la conclusion de la série (snif) offre néanmoins quelques sympathiques scènes supplémentaires.

PDVD_014

Warner offre donc un coffret DVD de grande qualité pour conclure l’édition de l’une des séries les plus attachantes de ces dernières années : toutes les bonnes choses ont une fin, on le sait, mais il faut avouer que quand la conclusion est faite dans les règles, la pillule passe définitivement mieux :) So long, Chuck!

Chuck, saison 5, édité par Warner, disponible depuis le 3 avril.

Share
Chuck Critique dvd final saison 5
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire.