[Review DVD] Defiance, saison 1
Share

Alors que la diffusion de la première saison de Defiance vient tout juste de se terminer sur SyFy, la série s’apprête à sortir pour la première fois en DVD et Blu-ray le 18 juillet prochain. La prise en main du coffret 4 DVD édité par Universal est également l’occasion de faire le bilan des 12 premiers épisodes de la série, au cœur d’une synergie cross-média avec le jeu vidéo du même nom.

Sur une planète Terre ravagée par 30 ans de guerre intergalactique suite à l’arrivée de races extraterrestres pas très amicales, l’humanité cherche à se reconstruire sur des fondations nouvelles, mais fragiles. C’est dans ce contexte que Joshua Nolan, un ancien soldat désormais à son compte en compagnie de sa fille adoptive, une Irathienne nommée Irisa, vit de petits larcins pas très glorieux. Traqués par des hors-la-loi auxquels ils ont faussé compagnie, Nolan et Irisa échouent à Defiance, anciennement Saint-Louis, une ville où cohabitent non sans difficulté humains et aliens. Par un concours de circonstance, Nolan va être propulsé au poste de shérif de la ville, et découvrir ses codes complexes et les ficelles politiques d’un pouvoir pas très net…

DVD Defiance Nolan Irisa

Nolan et Irisa vont voir leur vie chamboulée à Defiance.

 

A mi-chemin en série de science-fiction et western – on n’ira cependant pas jusqu’à se risquer à comparer avec FireflyDefiance est un show dont l’intérêt se situe plus sur sa trame politique et les relations entre les différents personnages que sur son univers post-guerre galactique. Certes, face à la pléthore de races extraterrestres, souvent hostiles, qui pullulent à Defiance, on peut difficilement classer la série dans autre chose que la case SF. Mais, de toute évidence, le manque criant de moyens au niveau des effets spéciaux a poussé la production a miser davantage sur le côté western de la force… et ce n’est pas si mal.

Si on regarde Defiance, c’est donc avant tout pour sa trame politique et l’ambiguïté des relations entre les personnages. Et ils sont nombreux : d’un côté, Nolan et Irisa, nouveaux arrivants dans une ville cosmopolite, qui jouent le rôle de témoins face aux différentes intrigues. Comme le spectateur, ils découvrent Defiance et s’adaptent, plus ou moins bien, à ses lois. Autour d’eux gravitent les soeurs Rosewater, l’une est maire, l’autre prostituée, la famille McCawley, a qui appartient une grande partie des mines de la région, les Tarr, une famille de Castithan influente mais pas vraiment très honnête, et les Irathiens, une race extraterrestre en marge de la société, qui vivent en groupe et ont des croyances mystiques développées.

Defiance DVD Amanda

Julie Benz incarne Amanda Rosewater, personnage important mais qui peine à s’imposer au sein d’une galerie de protagonistes charismatiques.

 

Tout ce petit monde, complété par des personnages qui se révèlent au fil de la saison, vont se croiser, s’apprécier et/ou de détester au fil des 12 épisodes de la saison… et ça fait vraiment beaucoup de monde. De fil en aiguille, on en vient à l’un des principaux défauts de cette première saison de Defiance : la multiplicité des intrigues parallèles. Certaines servent les deux fils conducteurs de la saison – l’un est totalement politique et, l’autre, plus « mystique » – mais d’autres partent malheureusement un peu dans tous les sens : on a notamment un peu de mal à comprendre les relations qui unissent certains personnages, qui passent du coq à l’âne au bout d’un ou deux épisodes. Du coup, forcément, on a un peu de mal à cerner certains personnages, même si cela rajoute finalement un peu d’épaisseur à leur complexité (coucou Kenya !).

Entre Defiance et… Deviance !

L »un des atouts intéressants de la série, c’est sa prise de risque : si le démarrage de la série est plutôt classique – le pilote d’1h30 présente une série de SF modeste mais inventive – elle ose des choses qu’on voit rarement dans une série prétendument « grand public ». Le fait que SyFy soit une chaîne à péage a sans offert davantage de liberté à la série, qui ose quelques scènes un peu osée et donne à Defiance, et à la Terre en reconstruction, des mœurs un peu hors-normes – mais on n’en dira pas plus, pour ne pas spoiler.

DVD Defiance Tarr

Stahma et Datak Tarr, un couple de Castithan particulièrement ambigu.

 

Reste que Defiance surprend sur ce point, et c’est finalement une bonne chose : les mœurs sexuelles libérées affichées aussi bien par les humains que par les races votanes contribue à étoffer la société telle que la série l’expose, et a un rôle suffisamment percutant pour contribuer à l’identité d’une série qui se démarque principalement par sa structuration sociale. Defiance parvient, grâce à ça mais également à sa dimension mystique symbolisée par un petit nombre de personnages – que l’on espère voir plus développés dans la suite de la série – à se construire une identité à part dans le petit monde de la science-fiction à la télé.

Le fond plutôt que la forme ?

Defiance étonne finalement plus qu’on aurait pu l’imaginer face à un pilote qui fleurait bon la série de SF classique, oscillant entre bonnes idées mais manque évident de moyens. Si la série fait des étincelles du côté des maquillages des races Votanes, on ne peut pas nier qu’on frôle régulièrement la catastrophe dans les mises en scène plus ambitieuses, et que les effets spéciaux ne sont pas à la hauteur de certains passages qui pourraient être nettement plus épiques. On a un peu l’impression que la moitié du budget de la saison est passée dans le pilote…

Defiance DVD Rynn

Rynn, un personnage que l’on croise dans la série, mais également dans le jeu vidéo !

 

Reste donc le fond, plutôt riche, un peu trop peut-être pour une saison qui ne compte que 12 épisodes, et qui aurait clairement pu en durer quelques-uns de plus pour approfondir certains arcs et relations. On ressort donc un peu frustré de certaines « mini-intrigues » expédiées à la va-vite… il reste donc à espérer que la saison 2 remettra un peu d’ordre dans tout cas, et offrira également un budget un peu plus généreux pour permettre à l’univers de se développer visuellement, avant que l’on risque de se lasser un peu vite de l’esthétique assez restreinte de la ville de Defiance.

Le DVD

Edité par Universal, le coffret DVD de Defiance se compose de 5 DVD proposant les 12 épisodes de la saison en français et anglais Dolby Digital 5.1. L’éditeur a fait du beau travail sur l’image, qui bénéficie d’une colorimétrie bien équilibrée et d’un beau contraste. Pas de grain à déplorer et c’est une bonne chose, la série multipliant les scènes dans l’obscurité. Côté son, la piste VO s’avère mieux équilibrée que la piste VF, mais cette dernière reste tout à fait dans la norme, d’autant que la série bénéficie d’un doublage soigné.

Defiance DVD menu

Les menus des DVD n’ont rien d’extraordinaire…

 

Le coffret DVD propose également, tout comme le Blu-ray, une sélection de scènes coupées et un documentaire en guise de suppléments. C’est particulièrement léger et on était en droit d’attendre bien plus d’une série pour laquelle du contenu additionnel a été diffusé sur Internet non seulement pas SyFy, mais également par Trion, qui édite et gère le MMORPG associé à la série. On note d’ailleurs que le coffret ne perd pas le nord, et diffuse la bande-annonce du jeu au lancement du premier DVD.

Un mot enfin concernant les menus : particulièrement classiques, ils se composent de pages fixes, à l’exception du menu d’accueil qui ose quelques extraits des épisodes. Rien de particulièrement original : on se retrouve devant un schéma classique de ce que propose Universal. De façon générale, on était en droit d’attendre un peu plus du contenu additionnel, on se retrouve au final avec le minimum.

... et les bonus non plus !

… et les bonus non plus !

Defiance, saison 1
12 épisodes (1×90 mn & 11×45 mn) + Scènes coupées & bêtisier
Sortie le 18 juillet

L’édition DVD (5 disques) :
Format Image – Ecran : 1.78 – 16/9
Format Son : français et anglais Dolby Digital 5.1
Sous-titres : anglais et français

L’édition Blu-ray (4 disques) :

Format Image – Ecran : 1.78 – 16/9
Format Son : français et anglais DTS HD Master Audio 5.1
Sous-titres : anglais et français

Share
Critique Defiance dvd science fiction série SyFy Universal
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. Armel le 24 août 2013
    Cette série cross-media est excellente mais effectivement un poil trop éparpillée dans les intrigues. Le jeu vidéo Defiance est par ailleurs…vraiment destiné aux fans mais ne relève pas d’un grand intérêt sinon.
  2. Pingback: Defiance revient le 19 juin sur SyFy | GentleGeek 2 Avr, 2014

    […] une première saison à la fois mystique et politique – notre critique ici – Defiance devra transformer l’essai pour développer davantage sa mythologie et son […]

Laisser un commentaire.