Nouveau trailer et synopsis pour le prochain Sono Sion
Share

Après un premier trailer dévoilé il y a quelques mois, Why don’t you play in hell, le prochain opus de Sono Sion, se dévoile un peu plus en révélant son synsopsis et nous aguiche avec un deuxième trailer, plus long.

Alors que son précédent film, The Land of Hope, avait quelque peu déçu les amateurs du cinéaste japonais, voila que le second trailer de Why don’t you play in hell, son prochain effort, semble confirmer l’impression de retour en forme du réalisateur dans un cinéma déjanté. Plus surprenant, Sion Sono semble même ajouter un peu de comédie dans son art, chose à laquelle il nous avait peu habituée jusque la, même si le film semble réserver son lot de scène sanguignolantes ou What the fuck.

Why don’t you play in hell, de Sono Sion
Muto (Jun Kunimura) et Ikegami (Shinichi Tsutsumi) sont deux gangsters qui se détestent profondément. Mais Ikegami est aussi fou amoureux de la fille de Muto, Michiko (Fumi Nikaido), une actrice. Pendant ce temps, Muto mets tout en oeuvre pour que le rêve de sa femme Shizue (Tomochika) devienne réalité : voir sa fille jouer dans un film. Simple passant, Koji (Gen Hoshino) est pris pour un réalisateur. Il va alors demander au réalisateur indépendant Hirata de prendre Michiko comme actrice principale de son film. Mais la situation va dès lors prendre une très mauvaise direction…

Si aucune date de sortie n’est pour l’instant annoncée, les festivaliers parisiens n’auront qu’à attendre le mois de Septembre pour découvrir le film du cinéaste enragé, puisqu’il sera présenté en compétition à l’Etrange Festival 2013. En tout cas, entre les samouraPis, les yakuza, et un combat avec du sang-arc-en-ciel, on peut dire qu’on l’attend de pied ferme celui-la !

img_whydontyouplay

Source : Twitchfilm

Share
Etrange Festival 2013 Sono Sion trailer Why don't you play in hell
L'auteur

Consequences will never be the same !

1 avis

Rejoindre la discussion
  1. Pingback: Love and Peace : le nouveau Sono Sion se dévoile avec un trailer | GentleGeek 22 Jan, 2015

    […] déjanté mais rarement sans propos, et souvent intense. Après un deux films très enlevés (Why don’t you play in hell et son histoire folle, et Tokyo Tribe en mode comédie musicale rap), le réalisateur japonais a […]

Laisser un commentaire.