Share

Assassin’s Creed III sera « le plus gros lancement de l’histoire d’Ubisoft », nous annonce la page Facebook du jeu. Et nous annonce également la sortie du jeu pour le 30 octobre prochain.

En attendant, Kotaku nous offre ce qui pourrait être un visuel du nouveau héros, Ezio ayant tiré sa révérence à la fin d’Assassin’s Creed : Revelations. En effet, un employé de Best Buy a  fait parvenir au site deux images, qui sembleraint montrer que le nouvel opus des aventures de Desmond et ses ancêtres se déroulera en Amérique, et, à en juger par la tenue du monsieur, pendant la période de la Guerre d’Indépendance.

De plus, avec son arc, son collier et ses petites plumes, il se pourrait bien que le protagoniste soit un Indien. (ou à moitié indien, comme il est sensé avoir un lien de parenté avec Ezio, Altaïr et Desmond).

 

Nous ne devrions pas tarder à en savoir plus, puisqu’une « annonce majeure concernant Assassin’s Creed » devrait être faite dans les jours qui viennent, d’après la page Facebook du jeu, et que le site www.assassinscreed.com devrait lui même annoncer quelque chose dans la journée.

 

Source: Kotaku

Share
Assassin's Creed III Ubisoft
L'auteur

Fille de Mary Poppins et Xena la Guerrière, aime se promener dans les bois pluvieux. Avec une console. Ou un comics. Avant que les cylons n'arrivent...

2 avis

Rejoindre la discussion
  1. Russ le 1 mars 2012
    A bonne mire bon tir ! Sympa le futal !
  2. Pingback: Assassin’s Creed 3 : la jaquette PS3 révélée 1 Mar, 2012

    […] Aurigabi spéculait ce matin sur l’origine du nouvel assassin qui prendra la relève d’E… : il semble que le doute ne soit plus permis et qu’il s’agisse bien d’un Amérindien. La preuve est sur la jaquette, où le personnage s’apprête à tuer un ennemi avec un Tomahawk. L’ennemi s’avère clairement être une Tunique Rouge, soit un soldat britannique : le doute n’est plus non plus permis quant à l’époque historique dans laquelle le jeu s’ancrera, à savoir la guerre d’indépendance américaine opposant les colons anglais installés en Amérique et la Grande-Bretagne (1775-1783). […]

Laisser un commentaire.