Share

fedcon 2012

Si 2012 avait été pour l’auteur de ces lignes l’année de la découverte de la FedCon, convention allemande dédiée à la science-fiction et réputée à travers le monde, l’édition 2013 aura été celle de la confirmation : cet événement, qui se déroule sur 4 jours à l’hôtel Maritim de Düsseldorf, est juste totalement incontournable. Would you like to know more?

Aéroport de Düsseldorf, jeudi 9 mai, 13h : impossible de rater les groupes qui se rendent à la FedCon, convention historique d’Allemagne, qui fêtait cette année sa 22e édition depuis 1992. Principalement dédiée à l’univers de Star Trek dans sa globalité, ce salon mondialement réputé a élargi son public au fil des années en s’ouvrant à d’autres franchises comme Stargate, Farscape, Starship Troopers, BattleStar Galactica, ou encore au Whoverse. De quoi ravir tous les fans de science-fiction, qui se déplacent chaque année en masse pour l’événement, qui se déroule durant 4 jours au Maritim Hotel, situé juste à côté de l’aéroport.

Si l’édition de l’année dernière avait avait accueilli deux pointures, William Shatner (Kirk dans Star Trek) et Richard Dean Anderson (Jack O’Neil dans Stargate SG-1), cette édition 2013 a commencé avec quelques bémols : en effet, de nombreuses annulations de guests ont rendu les visiteurs mécontents. Quelques semaines avant la convention, la venue de Katee Sackhoff (Starbuck dans BSG) avait été annulée pour conflit de calendrier de tournage. La comédienne avait été remplacée au pied levé par Tricia Helfer (Six dans BSG) mais cette dernière a annulé à son tour, la veille de la convention. Soupe à la grimace pour les fans de la série… et pour d’autres, car c’est presque une demi-douzaine d’invités annoncés qui sont passés à la trappe quelques semaines avant la convention, du jamais vu pour la FedCon. Mais hélas, c’est le jeu : un acteur préférera accepter un rôle et tourner plutôt que de se rendre à une convention, et ça se comprend.

FedCon 2013 ouverture

Le ton était donné dès la cérémonie d’ouverture !

 

Vive la BarrowCon !

Et, de toute manière, il y avait suffisamment de guests déchaînés cette année encore pour mettre une ambiance de folie lors des 4 jours de conventions : Andrea Thompson (Babylon 5), Gigi Edgley, Claudia Black et Ben Browder (Farscape et Stargate), Garrett Wang, Robert Beltran et Ethan Phillips (Star Trek: Voyager), Tracee Cocco (Star Trek: The Next Generation), Mark Allen Shepherd, J.G. Hertzler et Robert O’Reilly (Star Trek: Deep Space Nine), Anthony Montgomery et Linda Park (Star Trek: Enterprise), John Barrowman et Eve Myles (Torchwood), Jasika Nicole (Fringe), Matt Frewer et Colin Ferguson (Eureka), et Casper van Dien, Dina Meyer et Patrick Muldoon (Starship Troopers).

Chacun des invités avait deux créneaux de 45 minutes ou 1 heure, temps durant lequel les guests sont lâchés sur scène micro à la main pour répondre aux questions du public, réunis dans deux grandes salles de spectacle. Mais à ces séances de questions-réponses « solo » s’ajoutait souvent une séance de groupe, selon la franchise : et quand les guests font déjà le show quand ils sont seuls sur scène, ça donne de véritables spectacles à mourir de rire quand on les lance en duo… ou en trio !

FedCon 2013 Barrowman chaton

John Barrowman et Eve Myles, l’art de se faire remarquer !

 

Le ton a été donné dès la cérémonie d’ouverture, avec un long discours d’Anthony Montgomery dans un allemand plus qu’approximatif, qui a déclenché des fous rires autant du côté du public que des invités, dont certains sont même allés chercher des chaises en coulisse pour s’asseoir sur scène. Puis est arrivé le trio de Starship Troopers qui, pour se moquer de Montgomery, s’est amusé à dérouler un énorme rouleau de papier en vue de faire un discours encore plus long… le meilleur fut sans doute pour la fin, lorsque John Barrowman et Eve Myles sont arrivés sur scène : l’interprète du Captain Jack a fait sortir de la braguette de son pantalon la mascotte de la FedCon, provoquant l’hystérie générale !

Une ambiance incroyable dès le lancement de la convention, qui n’a fait que se confirmer durant les jours suivants, pendant lesquels l’omniprésence du joyeux Barrowman a fait office de running gag, motivant même Ben Browder et Garrett Wang à renommer la FedCon… la BarrowCon !

 

Entre délire et émotion

Les panels se sont succédés durant quatre jours, entre les séances photo et les séances de dédicaces. Et on peut dire que les guests ont offert au public de superbes moments sur scènes, en alternant anecdotes de tournages, blagues et autres confidences. Bien évidemment, certains étaient plus réservés que d’autres, voire timides – Jasika Nicole a avoué d’emblée n’avoir jamais pratiqué cet exercice de se retrouver seule devant plusieurs centaines de personnes – mais la détente s’est véritablement installée pour tout le monde tout au long de la convention.

FedCon 2013 Panel

Linda Park face au public

 

On retiendra, parmi de nombreux beaux moments, l’émotion d’Eve Myles au moment d’évoquer le départ de certains acteurs de Torchwood, John Barrowman improvisant la chanson phare de la comédie musicale Anything Goes ou expliquant le « coup de la banane » qu’il réalise durant ses tournages, les intrusions inopinées de Casper Van Dien dans le panel de ses camarades, ou encore Ben Browder renversant le décor de la scène principal. Les guests, déjà en forme en solo, on mis une ambiance encore plus folle en duo ou en trio… voire plus !

Casper van Dien, Dina Meyer et Patrick Muldoon ont ainsi improvisé un visionnage commenté en live de Starship Troopers, avant qu’Eve Myles et John Barrowman débarquent dans le panel comme deux joyeux troublions. Les acteurs de Torchwood ont également eu le privilège du dernier panel de la convention, et inutile de dire qu’il était très attendu compte tenu de l’ambiance qu’ils ont pu mettre durant tout le week-end. Au final, le public n’a pas été déçu : répondant tantôt à des questions sérieuses – Barrowman a ainsi coupé cours à la rumeur évoquant un spin-off de Doctor Who dédié à River Song – et tantôt à des questions qui l’étaient un peu moins, Myles et Barrowman ont chanté, dansé, raconté des anecdotes de tournage mais également de vie privée – l’histoire du chien qui pète d’Eve Myles a eu un grand succès.

FedCon 2013 Starship Troopers

Patrick Muldoon, Dina Meyer et Casper Van Dien, jamais à court d’anecdotes !

 

On notera également la sympathique intention de Claudia Black et Ben Browder : le duo de Stargate SG-1 et Farscape, dont le panel a démarré avec plus d’une heure de retard le samedi soir, a tenu à répondre aux questions de tous les fans qui attendaient près des micros avant de conclure la journée, à plus de 22h. De quoi rendre les guests encore plus sympathiques aux yeux d’un public qui vient de loin (et dépense accessoirement pas mal d’argent pour assister à la convention).

 

Décalage horaire

Outre les habituels panels et le concours de costumes (il serait d’ailleurs pas mal, sur ce point, que les personnes costumées prennent la pause sur scène pour quelques photos et ne partent pas en courant après leur prestation) la convention proposait également les traditionnelles séances de photos et de dédicaces. Pour les premières, pas grand-chose à signaler : le temps pour prendre la pose avec le ou les invités est toujours très court, et résulte principalement de sessions limitées à 30 minutes pour un nombre de fans de plus en plus conséquent. Néanmoins on peut encore une fois saluer la gentillesse des invités de cette édition – et encore une fois, Barrowman et Myles n’étaient pas contre quelques secondes de déconne pure devant l’objectif.

Pour les séances de dédicace, on regrettera quelques couacs le samedi, où assez peu de gens avec des pass week-end (ceux de 4 jours) ont pu accéder à la salle : la priorité a été donnée aux pass gold, les plus chers, et aux pass journée, ce qui est logique puisqu’ils ne sont normalement plus là pour la séance de dimanche. Néanmoins, une fois dans la salle principale, on remarquait finalement peu de files d’attente très longues, ce qui laisse penser que plus de personnes auraient pu accéder à la session du samedi. Paradoxalement, la séance du dimanche a presque immédiatement été ouverte à tous les visiteurs, sans distinction du numéro figurant sur le pass acheté plus ou moins tôt avant la convention.

FedCon 2013 dédicace

Ben Browder, très concentré (on y croit !)

 

Deux guests se sont néanmoins distingués durant les séances de dédicace : Ben Browder avait une file d’attente conséquente, qui a d’ailleurs entraîné le retard important des panels du samedi soir. Il faut dire que l’acteur, en plus d’être populaire, prenait son temps lors des signatures, n’hésitant pas à passer plusieurs minutes avec certains fans : une situation qui a fait le bonheur du public, mais un peu moins des organisateurs. Du coup, l’acteur a été déplacé à un autre endroit le dimanche, où sa popularité n’a pas faibli, mais où deux membres du staff géraient la séance.

Le second est John Barrowman : le Captain Jack a fait la fête une bonne partie de la nuit au bar de l’hôtel le samedi soir, en poussant la chansonnette devant un public déchaîné… puis s’est réveillé en retard le dimanche matin pour la séance de dédicace, avec « une gueule de bois d’enfer » dixit Eve Myles, qui a généreusement applaudi l’arrivée de son ami, accompagnée d’un Casper Van Dien déchaîné comme toujours. Du coup, avec ses 45 minutes de retard, Barrowman avait accumulé une longue file d’attente devant sa table, mais la séance s’est tout de même déroulée dans une excellente ambiance.

 

Une édition qui a tenu ses promesses

Ceux qui s’inquiétaient face aux annulations de guests ont sans doute été rassurés par l’ambiance générale de cette 22e édition de la FedCon : la qualité était au rendez-vous et les quelques bémols liés aux débordements d’horaires ont largement été comblés par le professionnalisme des organisateurs et des invités, qui ont fait de cette nouvelle édition un succès. En termes de réputation, la FedCon n’a plus grand chose à prouver, mais force est de constater que la convention ne se repose pas sur ses lauriers et sait mettre la barre haute chaque année.

FedCon 2013 Cloture

Déjà l’heure de se quitter…

 

L’un des points forts évident de cette convention, c’est de laisser un maximum de liberté à ses guests qui, durant le temps qui leur est alloué sur scène, sont libres de faire ce qu’ils veulent : en résultent des panels surprenants et particulièrement riches, libérés de toute contrainte, de traduction notamment – puisque tout est en anglais. Ce genre de panel est malheureusement aujourd’hui inexistant en France, où les guests sont toujours drivés un minimum et où les réponses sont traduites, ce qui freine l’interaction entre l’invité et le public, tout en limitant également la durée de l’échange. La preuve ultime de la réussite de cette édition tient sans doute dans la conclusion de sa cérémonie de clôture, où les invités sont revenus plusieurs fois sur scène pour danser et filmer le public en folie… certains guests sont restés sur la scène jusqu’au tout dernier moment, clamant au passage leur envie de revenir l’année prochaine avec des surprises dans les poches.

Dimanche 12 mai en début de soirée, le temps est devenu maussade à Düsseldorf, tout comme les visiteurs de la FedCon qui sont sorti de leur bulle et ont commencé à regagner leurs pénates. L’attente sera longue d’ici à la prochaine édition…. vivement la prochaine !

 

Merci aux organisateurs de la FedCon de nous avoir invité et accordé leur confiance, cette année encore :)

Share
Babylon 5 convention Düsseldorf Eureka Farscape FedCon 2013 FedCon XXII science fiction star trek stargate Starship Troopers Torchwood
L'auteur

Co-fondatrice et rédac'chef de GentleGeek, je suis journaliste le jour et blogueuse la nuit - les deux ne sont pas incompatibles, non non. J'aime le cinéma, les jeux vidéo, les comics et les chats. C'est déjà pas mal !

6 avis

Rejoindre la discussion
  1. Angel Lorente le 19 mai 2013
    Audrey, c'est un reportage genial, bravo! les photos sont excellentes :) Vive la BarrowCon! :D
  2. Audrey Auteur le 19 mai 2013
    Merci beaucoup ! :)
  3. Alrik le 20 mai 2013
    OK. Ya pas à dire: Ca donne envie d'y être l'année prochaine^^
  4. Pingback: [STV] SériesTV Mag #57 fait peau neuve | Audrey Oeillet 30 Mai, 2013

    […] de flou – mais j’ai une bonne excuse, j’ai eu un mois de folie, avec notamment la FedCon qui fut une nouvelle fois épique – je fais un petit passage ici pour vous annoncer la sortie […]

  5. Pingback: Bad Wolf : une convention Doctor Who à Paris en octobre | GentleGeek 18 Avr, 2014

    […] Roissy Charles de Gaulle. Il s’agit, à l’instar d’autres rassemblements comme la Fedcon en Allemagne ou la Xenite Con en France, d’une convention centrée autour d’invités en […]

  6. Pingback: FedCon 2015 : Battlestar Galactica, Defiance et Star Trek à l’honneur | GentleGeek 1 Mar, 2015

    […] pouvez également redécouvrir nos comptes-rendus des éditions 2012 et 2013 […]

Laisser un commentaire.